Logo ={0} - Retour à l'accueil

Le canton de Noyon : le territoire de la commune d'Appilly

Dossier IA60000318 réalisé en 1986

Fiche

Œuvres contenues

Le territoire d'Appilly s'étend, à l'est du canton, sur une superficie de 4,57 km2 et présente une densité de 111 hab. au km2, une des plus fortes des communes rurales du canton. Il est structuré par un réseau de voies secondaires aboutissant à la N 32, qui en constitue la limite nord et traversé par le canal latéral de l'Oise (écluse de Saint-Hubert) et par la voie ferrée. Il est structuré par deux ruisseaux (Grand Rû et Rû d'Héronval) formant des petites vallées.

Le village d'Appilly se situe à 9 km de Noyon, ce qui représente un trajet à pied d'environ 2 h.

Appilly était une des communes les moins peuplées du canton. La population, qui s'élevait à 327 habitants en 1793, a atteint son maximum (582 habitants) en 1975 et son seuil le plus bas (280 habitants) en 1800 et en 1881. Appilly compte 507 habitants au dernier recensement (1999).

Selon A. Ponthieux (1906), la seigneurie est citée pour la première fois dans un diplôme du 2 mai 708 en faveur de l'abbaye Saint-Bertin, puis à la fin du 10e siècle, dans les biens confirmés par le roi Lothaire à l´abbaye Saint-Eloy de Noyon.

La seigneurie d'Appilly passe aux seigneurs de Varesnes, comme Mondescourt, Pontoise et Baboeuf. Elle est donnée par Louis de Barbançon à Louis Antoine Duprat, marquis de Nantouillet, en 1622.

Trois fiefs sont cités sur le territoire d'Appilly : le fief de la Mairie (au nord du village) mouvant du chapitre de Noyon, le fief de Canny mouvant de la seigneurie de Varesnes et le fief d'Offémont mouvant de la seigneurie de Nesle.

Le fief de la Mairie, comprend maison et grange "pour rentrer et faire battre le blé des terrages des chanoines", appartenant à Adam d'Appilly, en 1218. Le fief est acquis en 1498 par Antoine, seigneur du Hamel et de Herches en Santerre. Détruit au milieu du 16e siècle par les Bourguignons, le manoir est déclassé en ferme au 17e siècle. Il est vendu vers 1615, par Barbe du Hamel au marquis de Nantouillet.

Implantation du bâti

L'habitat est regroupé dans le village mais on observe quelques implantations isolées : Estay (étudié), la Bertelle et le passage de Brétigny.

Edicules et équipements

Une croix est attestée en 1239, au lieu-dit la Petite-Croix d´Appilly, chemin d'Appilly à Noyon (Ponthieux, p. 33).

La fontaine Saint-Martin est connue par un dessin du début du 19e siècle conservé à la BM de Compiègne.

Une halte de la voie ferrée est construite au sud-est du village.

Un jeu d'arc (fig.) existait encore dans le village au moment de l'enquête.

Artisanat et industrie

La culture du lin et du chanvre est attestée en 1172 par un accord entre le chapitre de la cathédrale et Giraud d'Appilly (Ponthieux, 1906).

La monographie communale de 1896 signale un moulin à eau, transformé à cylindre, en activité à cette date et l'ancienne sucrerie d'Estay (étudié).

Les sources conservées aux archives départementales (séries M et S) mentionnent plusieurs établissements industriels dans la commune.

-Le moulin à farine, dit d´Appilly, actionné par le ruisseau du Grandrû, est attesté en 1155 (Ponthieux) ; il dépendait au 17e siècle de la seigneurie de Varesnes. Le moulin a appartenu à Jean-Louis Duprat de Barbançon (1809), à Coquet (1851), puis au sieur Cavallier (1864). Modernisé en 1830 et probablement totalement reconstruit dans la 2e moitié du 19e siècle, il est connu par des cartes postales avant sa destruction au cours de la Première Guerre Mondiale (fig.). Seuls deux ouvriers y sont attestés en 1851. L'édifice est doté de roue à pots de 3 m de diamètre en 1851, d'une machine à vapeur en 1908 et de cylindres installés avant 1893.

-La laiterie industrielle appartenant à la société Genvrain et Cie, dont le siège social est basé à Paris, 44 rue Louis Blanc. Devenue laiterie des fermiers réunis, elle compte plus de 10 salariés en 1962.

-La scierie, installée dans la pâture communale (1831 B 215), est mentionnée en 1923 sous le nom de René Cléret. A cette date, elle compte 3 à 8 machines outils et locomobile de 50 CV. La scierie est rachetée en 1928 par Gaston Rigot, qui y installe un générateur en place de la locomobile. Mentionnée en 1962, sous le nom d'Albert Defouloy, supposé avoir repris la même entreprise, elle compte alors plus de 20 salariés.

-La briqueterie Anatole Lefranc est mentionnée à la Bretelle, en 1899 (plan AD Oise, série M).

Habitat

Bâti INSEE : 168 ; nombre des édifices repérés : 24 ; nombre des édifices étudiés : 5. Voir graphiques.

Chronogramme[s] relevé[s] sur les édifices repérés : 1865.

Aires d'étudesSources et Vallées
AdresseCommune : Appilly

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Oise. Série O. Administration communale.

    Appilly.
  • AD Oise. Série M.

  • AD Oise. Série S ; 7 S. Cours d´eau et usines.

    Appilly (1809-1929).
Documents figurés
  • Fontaine d'Appilly, dessin par Léré, vers 1816 (BM Compiègne ; fonds Léré).

  • Tableau d'assemblage du plan cadastral parcellaire de la commune d'Appilly, dessin, par Remy Bouchard géomètre, 1831 (DGI).

  • Appilly. Section A du village, dessin, par Remy Bouchard géomètre, 1831 (DGI).

  • Appilly. Section B de la Prairie, dessin, par Remy Bouchard géomètre, 1831 (DGI).

  • Plan et profil du moulin d´Appilly et d´une partie du village, mai 1853 (AD Oise ; S Cours d´eau).

  • Moulin de monsieur Béguin-Cavallier à Appilly, photographie (Ouvrage publicitaire de la maison Buhler à Uzwill, 1860-1900).

  • Moulin d'Appilly (Oise) , carte postale, [avant 1914] (AP).

  • Appilly (Oise). Les Moulins, carte postale, coll. E. Boisnier, 1905 (AP).

  • [Plan de situation et coupe du moulin d'Appilly], dessin, 1852 (AD Oise ; 7 Sp 260).

Bibliographie
  • INVENTAIRE GENERAL. Canton de Noyon. Oise. Réd. Michel Hérold, Alain Nafilyan. Phot. Fabrice Charrondière, Jean-Michel Perrin. Amiens : AGIR PIC, 1986. (Images du Patrimoine ; 25).

    p. 7.
  • PONTHIEUX, Alfred. Notes historiques sur Appilly. Comité archéol. et hist. Noyon : comptes rendus et mémoires lus aux séances, 1906.

    tome XX, p. 708, 982.
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) AGIR-Pic (c) AGIR-Pic - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Hérold Michel - Nafilyan Alain