Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Le canton de Noyon : le territoire de la commune de Porquéricourt

Dossier IA60000335 réalisé en 1986

Fiche

Á rapprocher de

Œuvres contenues

Le territoire de Porquéricourt s'étend sur une superficie de 3,75 km2 et présente une densité de 96 hab./km2. Il est structuré par un réseau de voies secondaires.

Le village de Porquéricourt se situe à 3,7 km de Noyon.

Porquéricourt était une des communes les plus peuplées du canton. La population, qui s'élevait à 335 habitants en 1793, a atteint son maximum (403 habitants) en 1836 et son seuil le plus bas (177 habitants) en 1946. La commune compte actuellement 350 habitants (2006).

Avant la Révolution, le territoire de l'ancienne paroisse de Porquéricourt comprenait sept fiefs relevant de l´évêché de Noyon. Les premiers possesseurs de ces fiefs se qualifiaient seigneurs de Porquéricourt. Entre autres, le seigneur de la Viéville a laissé son nom à son ancien château reconstruit après 1918 (fig.), comme l'essentiel du village. La cure était autrefois à la nomination du chapitre de la cathédrale de Noyon.

Implantation du bâti

L'habitat est regroupé dans le village.

Édicules et équipements

Les sources conservées aux archives départementales (série O) indiquent qu'en 1820 la municipalité projette l'acquisition de la moitié de l´ancien presbytère pour en faire une école. En 1846, les terrains sont acquis pour construire l´école, dont les plans sont dessinés par l´architecte Marouy. Les travaux sont achevés en 1849.

Après la Première Guerre mondiale, une nouvelle école et mairie est construite sur des terrains acquis en 1921.

Artisanat et industrie

Graves (1851) cite un moulin à vent représenté par Léré (fig.) et sur la cadastre napoléonien.

Les sources conservées aux archives départementales (série M) signalent la féculerie de Jean-Baptiste Victor PREVOST, autorisée en 1846 et installée au lieu-dit Le Château de M. Michaux. Un moulin à blé y aurait été ajouté en 1855, date de la demande d´installation d´une machine à vapeur et de deux meules actionnées par la pompe, pour la féculerie.

La féculerie, qui aurait employé 8 à 15 ouvriers en 1851, ne semble plus exploitée dès 1856 (recensement).

Habitat

72 bâti INSEE ; 27 repérés ; 2 étudiés. Voir cartes et graphiques.

L'ancien presbytère est connu par un plan de la fin du 18e siècle (fig.) et une description de l'architecte noyonnais Nozo (annexe).

Aires d'études Sources et Vallées
Adresse Commune : Porquéricourt

Annexes

  • P.V. du devis estimatif de l´ancien presbytère et du nouveau à faire, par NOZO, architecte à Noyon. (AD Oise. Série 1Q II 1061. 1791-1793).

    Les anciens matériaux provenant de l´ancien presbytère serviront à la reconstruction, suivant le plan en PJ.

    22 août 1792. Jean-François NOZO architecte demeurant à Noyon expert nommé par Messieurs les administrateurs du Directoire ou District de Noyon. Visite des réparations urgentes à faire au presbytère consistant en un corps de logis d´une face au cimetière vers le midye (sic) en d´un bout sur la rue. Rez-de-chaussée en bois de charpente, étage en maçonnerie et couverture en thuilles, carreaux en papier...

    Granges en bois de charpente couvertes en chaulme et granges en retour.

    Grange à usage de pressoir avec toit de chaulme.

    A la suite du pressoir un pigeonnier au-dessus d´un [tori ? ] à porc, hangar servant de poulailler « tous les bâtiments pourraient être démolis. Les matériaux serviraient à reconstruire [...].

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Oise. Série M.

    Porquéricourt.
Documents figurés
  • Plan terrestre de la maison presbytéral (sic) de Porquéricourt. District de Noyon, fin 18e siècle (AD Oise ; 1 Q 1061).

  • Vüe de Noyon, des montagnes de St Siméon, de Cuis, d'Attiche et du moulin du haut, sur la montagne de Lagny, dessin, par Léré, 1819 (BM Compiègne ; fonds Léré).

  • Fontaine de la Vier à Porquéricourt, dessin par Léré, 1819 (BM Compiègne ; fonds Léré).

  • Tableau d'assemblage du plan cadastral parcellaire de la commune de Porquéricourt, dessin, par Denel géomètre, 1831 (DGI).

  • Porquéricourt. Section A des Salingues, dessin, par Denel géomètre, 1831 (DGI).

  • Porquéricourt. Section B du village, dessin, par Denel géomètre, 1831 (DGI).

  • [Château de la Viéville à Porquéricourt], carte postale, avant 1914 (coll. part.).

  • 15. Environs de Noyon (Oise). Porquéricourt (Oise). Le château, carte postale, avant 1914 (coll. part.).

Bibliographie
  • GRAVES, Louis. Précis statistique sur le canton de Noyon. In Annuaire de l'Oise. Beauvais, 1851.

    p. 141-143.
  • INVENTAIRE GENERAL. Canton de Noyon. Oise. Réd. Michel Hérold, Alain Nafilyan. Phot. Fabrice Charrondière, Jean-Michel Perrin. Amiens : AGIR PIC, 1986. (Images du Patrimoine ; 25).

    p. 40.
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) AGIR-Pic (c) AGIR-Pic - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Hérold Michel - Nafilyan Alain