Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Martin de Mirvaux

Dossier IM80000270 inclus dans Eglise paroissiale Saint-Martin de Mirvaux réalisé en 1998

Fiche

Œuvres contenues

Parties constituantes non étudiées monument aux morts, verrière, banc, clôture de choeur, confessionnal, statue, peinture monumentale, peinture, bannière de procession, bénitier d'applique, calice, canon d'autel, chandelier, chemin de croix, croix de procession, croix d'autel, vase d'autel, cloche, chasuble, pale, dais de procession, voile huméral
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Villers-Bocage
Localisation Commune : Mirvaux
Adresse : Eglise paroissiale Saint-Martin
Auteur(s) Auteur : Renaud Alexis,
Alexis Renaud

Orfèvre parisien actif du 28 avril 1831 au 10 novembre 1847.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre
Auteur : Bouasse-Lebel, éditeur

Annexes

  • Liste des objets non étudiés

    LISTE DES OBJETS NON ETUDIES

    I. ELEMENTS D'ARCHITECTURE

    • Carrelage de l'abside et du couloir central de la nef, 19e siècle. Le reste de la nef est couvert de briques posées de champ (19e siècle) et de quelques tommettes ornagées, de forme carrée ou hexagonale (18e siècle ?).
    • Tribune, bois, 19e siècle.

    II. MOBILIER MONUMENTAL

    • Monument aux morts, à l'extérieur, sur le mur nord.

    III. VERRIERES

    • Ensemble de dix verrières géométriques restaurées en 1995 par Claude Barre.

    IV. MOBILIER

    • 42 bancs en pin, 19e siècle (nef).
    • Clôture de choeur, ferronnerie, 19e siècle (identique à celle de Bertangles).
    • Confessionnal en chêne, 19e siècle (première travée de la nef). Parties refaites au 20e siècle : fenêtre de la porte centrale et parties latérales.
    • Placards de la sacristie, en pin, 19e siècle.
    • Porte-catafalque en bois, 19e siècle (sacristie).
    • 2 prie-Dieu paillés, 19e siècle (sacristie).
    • Pupitre portatif en bois, 19e siècle (sacristie).
    • 2 sellettes en bois, 19e siècle (sacristie).
    • Petit socle en bois peint, en forme de tabernacle, 19e siècle (sacristie).
    • 4 tabourets d'enfants de choeur, 19e siècle (sacristie).

    V. SCULPTURE

    • Statue de l'Immaculée Conception, bois peint en blanc et doré, 19e siècle (mur sud de la nef). Sur une console en plâtre représentant un ange tenant un écu portant le monogramme marial.

    Plâtres

    • 2 statues en plâtre polychrome, 19e siècle : le Christ montrant le Sacré-Coeur, et Marie montrant son Coeur (sacristie).
    • Statue de la Vierge écrasant le serpent, plâtre polychrome, fin 19e siècle (sacristie). Inscription sur son socle : « DON DE LA PAROISSE. 1899 ».
    • Statue en plâtre polychrome : Sacré-Coeur, fin 19e siècle (abside).
    • Statue en plâtre polychrome : saint Joseph, fin 19e siècle (abside).
    • Statue en plâtre polychrome : sainte Jeanne d'Arc, début 20e siècle (choeur). La statue est fissurée. Elle repose sur une colonne en plâtre à l'entrée du choeur, comme la statue de sainte Thérèse qui lui fait pendant.
    • Statue en plâtre : sainte Thérèse de Lisieux, début 20e siècle (choeur).
    • Statue en plâtre blanc : Vierge à l'Enfant, fin du 19e-début du 20e siècle nef).
    • Paire d'angelots en plâtre creux peint en blanc, fin du 19e siècle (sacristie).
    • Statuette de l'Enfant Jésus, plâtre polychrome, fin du 19e-début du 20e siècle (sacristie).

    Elements de statues (sacristie)

    • couronne pour statue, métal et verroterie, fin 19e-début 20e siècle.
    • petite couronne et petit sceptre d'Enfant Jésus, en fer et perles de verre.
    • morceau de sceptre à fleuron en bois doré, 19e siècle.
    • rameau de fleurs en tissu, fin 19e-début 20e siècle.
    • 2 petites têtes d'ange en bois doré, 18e ou 19e siècle.

    VI. PEINTURE

    • Peintures monumentales du choeur, fin 19e siècle : les murs du choeur sont couverts d'un décor peint rehaussé de boiseries (pilastres cannelés sur lambris d'appui, et entablement denticulé formant un arc au-dessus de la fenêtre axiale). Les murs sont peints en rouge, gris et doré; la travée nord de l'abside a perdu son décor. La peinture continue sur la fausse voûte : fond bleu avec trois symboles chrétiens (la croix, l'ancre et le Sacré-Coeur).
    • La sacristie porte également un décor peint imitant le bois, sur son enduit en torchis (fin du 19e siècle)
    • Paire d'écussons ovales en carton peint, commémorant la première guerre mondiale (sacristie). Sur fond violet, apparaissent : un simple ruban rouge et blanc; les trois fleurs de lys de France avec les drapeaux alliés et la devise : « THE PATRIOT ».

    VII. OBJETS RELIGIEUX

    Bannières de procession

    • Bannière de procession à l'effigie de la Vierge (fig.), 19e siècle (sacristie). La bannière est en moire de soie blanche, abîmée. Elle est ornée de motifs floraux. Au centre apparaît la figure de la Vierge, avec des parties en carton (visage, mains et serpent) et d'autres en tissus (drap d'argent, drap d'or, lin, coton bleu) avec des paillettes. Dimensions : H = 140, La = 100 cm.
    • Bannière de procession : « Laissez venir à moi les petits enfants », fin 19e-début 20e siècle (sacristie). La bannière est en soie blanche cannelée, avec galons et franges dorés. Le motif central est rapporté : il s'agit du Christ entouré de trois enfants, illustrant la parole rapportée par saint Matthieu : « Laissez venir à moi... » Les visages sont en carton chromolithographie. Les vêtements sont en velours vert et violet, drap d'or, drap d'argent, damas de soie verte et soie bleue, avec rehauts de paillettes. Dimensions :H = 100, La = 90 cm.

    Bénitiers domestiques

    • Bénitier avec crucifix en métal argenté sur support en chêne, fin 19e-début 20e siècle (sacristie).
    • Bénitier en coquillage surmonté de deux anges en plâtre, 20e siècle, près de l'entrée latérale.

    Calice

    • Calice en argent (fig.), oeuvre d'Alexis Renaud, entre 1831 et 1838. Dimensions : H = 26, diamètre coupe = 8,2 ; diamètre pied = 12,4 cm. Décor : la coupe est sans décor, le pied et la tige portent des motifs incisés et repoussés (fleurs, croix,vigne et blé). Poinçons : 4 poinçons sur la coupe et 3 sur le pied. Ces poinçons sont : celui de grosse garantie argent et celui de titre 1, Paris, entre 1818 et 1838 ; le poinçon d'orfèvre (près du pas de vis) : Alexis Renaud, actif de 1831 à 1847. Près du poinçon de maître est gravé le chiffre « 21 ». Le calice a été repoinçonné en petite garantie après 1838.

    Canons d'autel

    • Ensemble de canons d'autel complet, 19e siècle, signé « BOUASSE-LEBEL. 29, rue St-Sulpice. Paris » (sacristie).

    Chandeliers

    • 6 chandeliers cannelés, métal argenté, fin 19e siècle (maître-autel). Avec croix assortie.
    • 4 chandeliers en forme de lys, opaline et métal doré, fin 19e-début 20e siècle (sacristie).
    • 4 chandeliers en métal argenté, fin 19e siècle (sacristie).
    • 4 grands chandeliers en fonte, à trépied orné d'une croix ajourée, fin 19e siècle (3 dans la sacristie, I dans le choeur) ; et 2 petits chandeliers assortis (choeur). Une croix assortie est posée sur l'autel contemporain.
    • 2 chandeliers en métal argenté, pied circulaire, noeud cannelé, fin 19e siècle (sacristie).
    • 2 chandeliers cannelés en métal doré, fin 19e siècle (sacristie).
    • 2 bras de lumière à trois bougies, fonte, 19e siècle (sacristie)
    • 4 candélabres en métal doré, en forme de lys, vigne et blé, fin 19e siècle (maître-autel)
    • candélabre à sept bougies, métal doré, fin 19e-début 20e siècle (sacristie).
    • paire de candélabres à trois bougies, avec écu portant le signe marial, ornés de trois roses en métal peint, fin 19e siècle (sacristie).
    • paire de candélabres en forme de fleurs, métal et porcelaine peinte, fin 19e-début 20e siècle (sacristie).
    • base de chandelier à trépied en fonte ajouré, néo-gothique, 19e siècle (sacristie)
    • 6 faux-cierges à ressort, fin 19e-début 20e siècle (sacristie)

    • Chemin de croix, 14 stations, plâtre polychrome (fig.).

    Croix

    • Croix de procession avec sa hampe, métal doré, fin 19e siècle (sacristie).
    • Croix d'autel, métal doré, fin 19e siècle (maître-autel).
    • Croix d'autel, métal doré, fin 19e siècle (autel contemporain).
    • Seau à eau bénite en étain, 19e siècle (choeur).

    Vases d'autel

    • paire de vases d'autel en porcelaine blanche et partiellement dorée (l'un est cassé), fin 19e-début 20e siècle (sacristie).
    • vase d'autel en porcelaine peinte et dorée, fin 19e-début 20e siècle (sacristie).
    • vase d'autel en porcelaine blanche, fin 19e-début 20e siècle (nef).

    V. INSTRUMENTS DE MUSIQUE

    • Cloche, bronze ; non visitée.
    • Clochette d'autel, fonte argentée, 19e siècle (maître-autel).

    VI. VÊTEMENTS LITURGIQUES

    Tous les vêtements et tissus liturgiques, conservés dans le chasublier de la sacristie, sont très abîmés : trous d'insectes, de souris et taches.

    Chasubles

    Ornements blancs

    • Chasuble, damas de soie blanche, avec étole, fin du 19e siècle. La croix et la colonne portent des médaillons en tapisserie, à motifs fleurdelysés et floraux, et les initiales IHS au centre de la croix.
    • Chasuble, soie blanche cannetillée, avec étole, manipule, voile de calice (mangé) et bourse du corporal, fin du 19e siècle. La croix et la colonne portent des motifs floraux et les lettres IHS, en tapissserie.

    Ornements noirs

    • Chasuble, damas de soie noire, avec étole pastorale, étole et bourse du corporal, fin 19e siècle. La chasuble est ornée de motifs floraux en fil d'argent (brochés ?) sur la croix et la colonne, avec au centre de la croix le tétragramme dans un triangle rayonnant. L'étole pastorale porte ces mêmes motifs floraux. La bourse a une croix de Malte blanche.
    • Chasuble, velours noir, avec étole, manipule, voile de calice (mangé) et bourse du corporal, fin 19e siècle. La croix et la colonne sont marquées par un large galon de drap d'argent. Au centre de la croix figure le Pélican, en cannetille.

    Ornement rouge

    • Chasuble, satin de soie rouge, étole, manipule, voile de calice et bourse du corporal, fin 19e siècle. Les lettres IHS sont brodées en relief avec du fil d'or, au centre de la croix.

    Ornements verts

    • Chasuble, damas de soie verte, avec étole, manipule, voile de calice et bourse du corporal, fin 19e siècle. La chasuble ne porte pas de décor sur la colonne. En revanche la croix est ornée de médaillons en tapisseries rapportés, représentant des fleurs et les lettres IHS au centre.
    • Chasuble, damas de soie verte moirée, avec étole, manipule, voile de calice (déteint en rouge) et bourse du corporal, fin du 19e siècle. Au centre de la croix, motif en soie jaune et violette : le chrisme. La chasuble a été mangée par les souris.

    Ornement violet

    • Chasuble en soie violette, avec étole, manipule, voile de calice et bourse du corporal, fin du 19e siècle. La croix et la colonne de la chasuble sont en drap d'or à motifs de fleurs. Les autres éléments de l'ornement portent une croix de Malte faite dans le même tissu fleuri.

    Ornements d'or

    • Chasuble en drap d'or, avec étole, manipule, voile de calice et bourse du corporal, fin 19e siècle. La croix et la colonne portent des motifs de rinceaux. La chasuble a été mangée par les souris.
    • Chasuble en drap d'or, avec étole et voile de calice, fin 19e siècle. La croix et la colonne sont ornées de broderies en relief, en fils d'or, paillettes et cannetille, représentant des fleurs. Au centre de la croix est figuré l'Agneau couché sur le livre aux sept sceaux, il est réalisé en cannetille, sa tête et ses pattes sont en métal argenté.
    • Chasuble en drap d'or, avec étole et bourse, fin 19e siècle. Les lettres IHS sont brodées en relief au centre de la croix.

    Autres ornements liturgiques

    • Bourse du corporal, damas de soie jaune et blanche, fin 19e siècle.
    • Etole et bourse, soie blanche à motf de croix jaunes, fin 19e siècle.
    • Etole, manipule et bourse, satin de soie verte, fin 19e siècle. Il existait sans doute aussi un voile de calice, mais il a été entièrement transformé en nid de souris.
    • Etole, manipule et bourse, damas de soie rouge, fin 19e siècle.
    • Etole, damas de soie violette, fin 19e siècle.
    • Etole réversible, damas de soie blanche et damas de soie violette, fin 19e siècle.
    • Pale en lin brodé (ostensoir, blé et vigne), 19e siècle.
    • 3 pentes formant un petit dais, damas de soie turquoise à motif de croix, très délavée, avec doublure en soie jaune. Les lettres IHS en cannetille dorée sont placées au centre d'une pente. Fin 19e siècle.
    • Voile huméral, damas de soie blanche, lettres IHS brodées au centre, fin 19e siècle.
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Platerier Sandrine - Förstel Judith