Logo ={0} - Retour à l'accueil

Le mobilier de la chapelle Notre-Dame d'Hémimont

Dossier IM80001803 inclus dans Chapelle Notre-Dame d'Hémimont (ancien ermitage) réalisé en 2011

Fiche

Œuvres contenues

Aire d'étude et cantonCommunauté de communes Ponthieu-Marquenterre - Ailly-le-Haut-Clocher
LocalisationCommune : Bussus-Bussuel
Lieu-dit : Hémimont
Adresse : Chapelle

Les sources conservées dans les archives communales indiquent qu'en 1928 la commune souhaite vendre une partie du mobilier de la chapelle, entreposé au presbytère, à la société des Antiquaires de Picardie. La vente est autorisée par le préfet à condition que les revenus soient affectés à l'entretien de l'église. Une partie de ce mobilier provenait vraisemblablement de l'ancienne église paroissiale.

Dalle funéraire de Pierre Debray, au centre de la nef.

Des croix funéraires provenant du cimetière sont conservées dans la chapelle.

Annexes

  • Rapport du conservateur des antiquités, 1928

    Rapport du conservateur des antiquités, sur les oeuvres provenant de la chapelle d'Hémimont, que la commune souhaite aliéner, en 1928 (AC Bussus-Bussuel).

    « Je suis allé voir les statues et fragments de statues provenant de la chapelle d'Hémimont que la municipalité de Bussus-Bussuel demande de faire mettre en adjudication.

    Trois de ces statues m'ont paru d'une valeur artistique et archéologique qui s'oppose à une pareille aliénation :

    -une mater dolorosa en bois. La Vierge est debout, les mains croisées sur la poitrine, les yeux au ciel. Le bras droit est brisé. Hauteur, environ 1 m 90.

    -un évêque en bois polychromé ; debout, mitré, vêtu de la chape et bénissant. Le haut de la crosse est brisé fortement vermoulu par derrière. Hauteur, environ 0 m 90. XVIe siècle.

    -une religieuse en bois polychromé vêtue d'une robe et d'un scapulaire blanc et d'une chape noire. Fortement vermoulue par derrière. Hauteur, environ 0 m 90. XVIe siècle.

    A ces trois statues il convient d'ajouter les restes - dont la tête - d'un Christ également en bois, couvert de peinture et paraissant dater du XVIIe siècle.

    Il y aurait lieu de retirer ces quatre pièces de l'adjudication, d'introduire pour elles une instance de classement [...].

    Au cours de ma visite, j'ai vu dans la chapelle d'Hémimont un tableau sur toile du XVIIIe siècle représentant le patron de la chapelle, saint Michel terrassant le dragon. Sans être une oeuvre de premier ordre, ce tableau [...] n'est cependant pas dépourvu de valeur artistique. Accroché contre le mur du fond de la chapelle, il garnit fort bien cet endroit. [...]

    Il existe enfin, dans la même chapelle, une statue en bois de Saint-Michel, du XVIe siècle [...]."

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.