Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les fonderies et les usines de construction mécanique et électrique de Saint-Quentin

Dossier IA02002969 réalisé en 2004

Fiche

Voir

Aires d'études Saint-Quentinois
Dénominations fonderie, usine de construction mécanique, usine de construction électrique
Période(s) Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Décompte des œuvres repérées 47
étudiées 16

Annexes

  • Sites industriels identifiés lors du recensement de 1986

    Sites industriels identifiés lors du recensement de 1986

    BOHAIN-EN-VERMANDOIS

    -STEINBAUER atelier mécanique et thermique du Vermandois. Mécanique de précision, décolletage, traitement thermique.

    Panorama des Industries, 1983, p. 55.

    ETAVES ET BOCQUIAUX

    -STEINBAUER atelier mécanique et thermique du Vermandois. Mécanique de précision, décolletage, traitement thermique.

    Panorama des Industries, 1983, p. 55.

    NEUVILLE-SAINT-AMAND

    -HIVET et Fils moules métalliques pour l´industrie du caoutchouc et des plastiques (n°517)

    1983 : 75 salariés

    Panorama des Industries, 1983.

    -ECM HIVET. Production de moules métalliques pour l´industrie du caoutchouc et des plastiques (n°517)

    Création en 1929.

    Route de Saint-Quentin

    1972 : 10 salariés ; 1986 : 98 salariés.

    En 1986, la société produit un tiers du marché des moules métalliques.

    Panorama des Industries, 1983.

    SAINT-QUENTIN

    -AVOIX. Tôlerie, petite chaudronnerie, mécanique

    13, rue Pierre-Ramus

    1962 (INSEE) : 15 salariés

    -fabrique de citernes, réservoirs AVOIX CITERNES

    53, rue d´Ostende

    1962 (INSEE) : 20 à 49 salariés

    Panorama des Industries, 1983, p. 77.

    -BAS PAULINE FUTS METAL (Etablissements Morelle) Fabrique de fûts et tonnelets mécanique (n°647)

    112, Boulevard Cordier

    1962 (INSEE) : 20 à 49 salariés

    -fabrique de machines à vapeur CAZALIS et CORDIER, puis CAZALIS, CARROIS, VACARIE (555)

    système Trevithick : machines HP sans condenseur.

    En 1847, l'usine compte 6 fourneaux, 3 machines à vapeur, 1 machine et 2 forges ; elle emploie 80 hommes.

    Les mécaniciensont reçu une médaille d'argent à l'exposition de 1819. Dès 1821, ils avaient réalisé plusieurs machines de 3 à 5 CV à Saint-Quentin, dont quatre étaient en fer (filature et tissage Carpentier et Lebrun et Cie).

    Dès 1821, ils abandonnent le système Trevithick pour le système Woolf perfectionné par Hall.

    COSTAZ, Rapport sur les produits de l'industrie française, 1819, p. 353

    JOUY, Etat actuel de l'industrie, 1821, p. 175

    HERICART, de THURY et MIGNERON, Rapport sur les produits de l'industrie française, 1828, p. 496.

    Bulletin de la Société D'Encouragement, 1826, p. 164.

    Statistique de la France publiée par le Ministre de l'Agriculture et du Commerce, 1847, n°27.

    -CABLE LASSO France (n°589). Fabrique d´appareils de levage

    159 rue de Mulhouse

    1962 (INSEE) : 3 salariés

    -DOLIGNON ET CIE (SICMO). Construction métallique, construction et pose (n°653)

    5, boulevard Roosevelt [semble avoir été totalement rasé en 1986].

    1962 (INSEE) : 100 à 199 salariés

    -usine de chaudronnerie DUCROCQ FILS (n° 614)

    Boulevard Victor-Hugo

    L'usine compte 67 ouvriers, dont 7 de 12 à 16 ans, et 1 machine sans moteur, en 1870.

    AN. Série F ; F12 4725/28

    -ateliers DUMOULIN MECANIQUE (n°638)

    40, rue Pluchard

    1962 (INSEE) : 100 à 199 salariés

    -fonderie et usine de construction mécanique GRARC LANOIR (n°613)

    Boulevard Faidherbe

    L'usine compte 52 ouvriers, dont 1 de moins de 12 ans et 1 de 12 à 16 ans, et 1 machine à vapeur de 8 CV, en 1869.

    AN. Série F ; F12 4725/27

    -fabrique de ferronnerie HENON ET FILS FERRONNERIE (n°640)

    7, boulevard Victor Hugo à St Quentin

    1983 : 45 salariés

    Panorama des Industries, 1983, p. 59.

    -chaudronnerie LACROIX ET CIE (n°631). Fabrication de chaudronnerie en inox

    39 rue Villebois-Mareuil

    1962 (INSEE) : 20 à 49 salariés

    -chaudronnerie en fer et cuivre LAHAYE FRERES (n°60). Ancienne maison Paillargue-Tronche

    7 boulevard Victor Hugo et 1 rue des Fossés-Saint-Martin

    Annuaire Paul Douai du commerce et de l'industrie du département de l´Aisne, 1908 (BN 8° LC 30 561).

    -fabrique de machines à vapeur LECOINTE (n°570)

    PAYEN, p. 158.

    -MECANIQUE CHAUDRONNERIE AISNE (n°589). Usine de construction mécanique, fonderie, chaudronnerie, fabrique de machines pour les industries de la sucrerie

    159 rue de Mulhouse

    1962 (INSEE) : 100 à 199 salariés

    SAINT-LAZARE (ex MORELLE) Chaudronnerie, constructions métalliques (n°647)

    Vallée Saint-Lazare à St Quentin

    1983 : 50 salariés

    Panorama des Industries, 1983, p. 75.

    -Quincaillerie SERET FRERES

    Rue de Lyon

    100 à 199 salariés

    1962 (INSEE) : 50 à 99 salariés

    -SERET FRERES Production sidérurgique

    70, Boulevard Cordier à St Quentin

    1962 (INSEE) : 50 à 99 salariés

    -SIMENOR (Société Industrielle de MEcanique de NORmalisation). Mécanique générale, outillage (n°2575).

    Groupe : Société Industrielle de Fontes

    15, rue du Vieux-Port

    1983 : 35 ouvriers

    Panorama des Industries, 1983, p. 53. - 2108

    -ATELIER MECANIQUE STEINBAUER (n°639). Estampage, forge, matriçage, mécanique de précision, décollage, traitement thermique

    22 rue d´Aumale [Le n° 22 rue d´Aumale est du style maison bourgeoise avec inscriptions ou enseigne : pré ateliers en arrière cour].

    1962 (INSEE) : 20 à 49 salariés

    -fabrique de machines vapeur TRESEL ou TREZEL (n°571)

    PAYEN, p. 149

    -Fabrique de matériel agricole VERGAUWE MATER AGRICOLE (n°637)

    PO de Velu

    1962 (INSEE) : 100 à 199 salariés

    -Fabrique de machines électriques de moyenne et petite puissance ZIRANI (n°649)

    63 rue de Cambrai

    1962 (INSEE) : 20 à 49 salariés.

Références documentaires

Documents figurés
  • Usine d'HENNEZEL et CARDON, rue de Mulhouse. Etat en 1914. Tirage de plan, 1914.

  • Maison d'HENNEZEL et Vve CARDON. Agencement des ateliers. Tirage de plan, 1914.

  • Etablissement d'HENNEZEL et CARDON. 159 rue de Mulhouse. Plan d'ensemble. Dessin sur calque, s.d.

  • Etablissement d'HENNEZEL et CARDON. 159 rue de Mulhouse. Projet de colonnes. Dessin sur calque, [1919 ca.].

  • Etablissement d'HENNEZEL et CARDON. 159 rue de Mulhouse. Coupe d'une cisaille n° 20B breveté SGDG. Dessin sur calque, 1922.

  • Sté Nouvelle des établissements A. MAGUIN (Charmes). Plan de masse. Tirage de plan, s. d.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Communauté d'agglomération et ville de Saint-Quentin (c) Communauté d'agglomération et ville de Saint-Quentin - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Pillet Frédéric