Les stalles de la chapelle Saint-Edmund du lycée Corot de Douai
Auteur
Thibaut Pierre
Thibaut Pierre

Photographe au service régional de l'Inventaire général du patrimoine culturel.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté d'agglomération Douaisis Agglo
  • Commune Douai
  • Adresse 133 rue Saint-Vaast , rue Saint-Benoit
  • Cadastre 2022 CR1 501

Les stalles ont été réalisées par la société Hardman & Cie. Elles sont achevées en 1851.

Aucun dessin de Pugin relatif aux stalles n'a à ce jour été retrouvé.

  • Période(s)
    • Principale : 3e quart 19e siècle , daté par travaux historiques
  • Dates
    • 1851, daté par travaux historiques
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Hardman & Co
      Hardman & Co

      Société anglaise de Birmingham, spécialisée dans la réalisation de décors néo-gothiques pour les églises et les demeures : décors peints, vitraux, objets liturgiques, textiles et mobilier religieux et civil. L'entreprise a travaillé sur presque tous les chantiers menés par Pugin à partir de 1838.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      fabricant attribution par source

L'organisation de l'espace intérieur de la chapelle est conçu pour l’exercice du culte des collégiens, non pour accueillir des fidèles extérieurs au collège. Il n'y a donc pas de chapelles latérales ni de bancs dans la nef mais des stalles installées le long des murs. Cette disposition est similaire à celle des chapelles d'Oxford et Cambridge édifiées après la Réforme d'Henry VIII (Roderick O'Donnel, 1983).

Les stalles sont en chêne teinté. Elles sont composées d'une double rangée, de bancs à l'avant et de véritables stalles à l'arrière. Seules ces dernières sont séparées par des parcloses. Le dosseret s'achève par une corniche en surplomb surmontée d'une frise de trilobes et de crossettes. Ces décors de remplages gothiques sont plaqués sur la structure.

Le dosseret et la face avant des stalles portent un décor identique de lancettes géminées et d'un motif de pentalobe réunis sous une ogive. Les lancettes du dosseret sont trilobées.

Les jouées achevant et séparant les stalles sont percées d'un quadrilobe et surmontées de têtes adossées coiffées d'une feuille et réunies sous un motif de feuilles réunies en bourgeon. Ces éléments sont rapportés. On trouve quatre têtes d'hommes barbus sur les jouées à l'entrée de la nef, le reste étant constitué de têtes de femmes dont les visages et les coiffes diffèrent.

Toujours d'après Roderick O'Donnel, les stalles ne sont pas de la main de Pugin. Elles ressemblent en effet beaucoup trop aux imitations "serviles" de mobilier auxquelles Pugin était opposé. Elles sont cependant très similaires à celles réalisées par Pugin pour la chapelle de Saint-Cuthbert's college (Ushaw) vers 1841 (Atterbury, Wainwright, 1994) : en particulier la forme fleurdelisée des extrémités des jouées et les feuilles imbriquées qui en constituent la partie sommitale.

  • Matériaux
    • chêne
  • Précision dimensions

    Hauteur des têtes achevant les jouées : 14 cm, 25 cm avec le bourgeon feuillu.

  • Protections
    inscrit MH partiellement, 1975/10/29
  • Précisions sur la protection

    Inscription par arrêté du 29 octobre 1975 : chapelle des Bénédictins anglais (ancienne) ou chapelle du Lycée Corot, y compris le réfectoire sous la chapelle.

Bibliographie

  • [Exposition. Londres, Victoria and Albert Museum. 15 juin au 11 septembre 1994]. Pugin, a gothic passion. Réd. Paul Atterbury, Clive Wainwright [et al.]. Londres : Yale University press and the Victoria and Albert Museum, 1994.

    p. 80

Périodiques

  • O'DONNEL, Roderick. Pugin in France : designs for St Edmund's college chapel, Douai (Nord) 1840. The Burlington Magazine, octobre 1983, vol. 125, n°967.

Date d'enquête 2022 ; Dernière mise à jour en 2022
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général