Logo ={0} - Retour à l'accueil

Mairie et école primaire d'Embreville

Dossier IA80010101 inclus dans Le village d'Embreville réalisé en 2012

Fiche

Genrede garçons, de filles
Parties constituantes non étudiéeslogement, cour
Dénominationsmairie, école primaire
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes des Villes Soeurs - Gamaches
AdresseCommune : Embreville
Adresse : place, Paulin Carette, rue
Roland Cavé
Cadastre : 2012 A 264 2012 A 264

Malgré une légère baisse de la population d’Embreville de 1886 à 1891, notamment en raison du départ vers d’autres localités de certains ouvriers serruriers, le conseil municipal décide de construire une nouvelle école de garçons, car "l’école […], fréquentée par 44 garçons de 5 à13 ans, est installée d’une façon défectueuse […] le logement de l’instituteur […] est presque inhabitable" (rapport de l'inspecteur d'Académie, AD Somme).

La nouvelle école, qui abrite aussi le logement d’instituteur et la salle de mairie, est construite en 1893 par l’entrepreneur feuquièrois Paul Wammain, sous la direction de l’architecte abbevillois Édouard Fournier. Elle est élevée sur un vaste terrain acheté en 1887 et aménagé en place publique, dans le but d'opérer la jonction entre la Grande Rue (actuelle rue du Général-de Gaulle) et la rue du Berger.

Les plans de l’architecte montrent qu’un porche dans œuvre, fermé par des grilles, donne accès à la classe située dans l’aile gauche du bâtiment, à la mairie, au rez-de-chaussée du corps central et au logement de l’instituteur, qui comprend une salle, une cuisine et une chambre, dans l’aile droite, et trois chambres à l’étage au-dessus de la salle de mairie. Dans la cour, à l’arrière, sont disposés le préau et les sanitaires, ainsi que des dépendances du logement de l’instituteur.

En 1932, une nouvelle école de filles, un local pour le corbillard et un magasin pour les pompes à incendie sont construits, à l’arrière,sur les plans de l’architecte d’Abbeville Albert Dingeon.

Depuis les années 1990, la mairie occupe la totalité du bâtiment et l'école primaire, devenue mixte, est installée dans les locaux de l’ancienne école des filles

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle , daté par source
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Dates1893, porte la date
1932, daté par source
Auteur(s)Auteur : Fournier Edouard architecte attribution par source
Auteur : Wamain Paul entrepreneur attribution par source
Auteur : Dingeon Marcel
Dingeon Marcel (1891 - 1941)

Architecte municipal à Abbeville (Wikipedia).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Auteur : Dehedin Albert
Dehedin Albert

Entrepreuneur à Gamaches


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur de maçonnerie attribution par source

L’édifice, construit en briques et couvert d’ardoises, se compose d’un corps central à étage, et de deux ailes basses. La façade principale fait l’objet d’un traitement plus soigné (décor de briques polychromes) que la façade postérieure, en briques. Le porche dans œuvre, rare dans ce type d’équipement public, a été fermé mais les grilles ont été conservées. Bien que destinées à des fonctions très différentes, les deux ailes basses présentent la même composition de façade et les mêmes baies, initialement destinées à éclairer la salle de classe et le logement de l’instituteur. Cet effet de symétrie est fréquent dans l’architecture publique du XIXe siècle.

!!!!!

Orienté au sud-est le bâtiment dispose d’un gros œuvre en brique. L’élévation principale, ordonnancée, présente trois corps. La partie centrale abrite, à l’origine, la salle de mairie tandis que les ailes droite et gauche sont occupées respectivement par le logement de l’instituteur (présentant une salle, une cuisine et une chambre) et l’école de garçons. Le corps central, à un étage carré, est rythmé par trois travées de baies, en plein cintre au rez-de-chaussée, à arcs surbaissés à l’étage. La travée centrale est couronnée d’un fronton dont le tympan est agrémenté d’une horloge. Les ailes latérales, en rez-de-chaussée, présentent deux travées de baies à arcs surbaissés. La symétrie de l’ensemble est affirmée par les souches de cheminées disposées de part et d’autre du toit en pavillon, ainsi que par les épis de faîtage et la crête de toit en zinc. Les assises alternées de briques bicolores, la corniche soulignant la ligne d’égout et les cartouches indiquant la fonction de chaque corps de bâtiment (ceux des ailes ont aujourd’hui disparu) assurent la décoration de l’ensemble. L’élévation postérieure présente une façade ayant le même ordonnancement, mais est toutefois dépourvue d’éléments décoratifs.

L’école de filles, orientée au sud-ouest, dispose d’un gros œuvre en briques. En rez-de-chaussée, elle est percée d’ouest en est d’une porte surmontée d’une imposte en arc en anse-de-panier et de trois larges baies à arcs surbaissés. Le bâtiment est couvert d’un toit à croupes en tuile mécanique, surmontée d’épi de faîtage en céramique.

Mursbrique
Toitardoise, tuile creuse mécanique
Plansplan rectangulaire symétrique
Étagesrez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit en pavillon
toit à longs pans
croupe
Escaliersescalier de distribution extérieur
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Association de Préfiguration du PNR Picardie maritime ; (c) Département de la Somme (c) Département de la Somme - Grimaud Romain
Grimaud Romain

Chargé de l'inventaire du patrimoine du Vimeu industriel de 2011 à 2012.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.