Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
  • (c) Parc naturel régional Scarpe-Escaut

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté de communes Pévèle-Carembault - Orchies
  • Commune Beuvry-la-Forêt
  • Adresse 1246 rue Albert-Ricquier
  • Cadastre 1817 B 499, 500 ; 1875 B 319, 320 ; 2003 B 506, B 507
  • Dénominations
    maison
  • Parties constituantes non étudiées
    boutique

La maison qui comprend une épicerie générale en rez-de-chaussée a été construite au début du 20ème siècle à l'emplacement d'un ancien corps de ferme dont subsistent quelques vestiges anciens remaniés. Le cadastre de 1817 (AD Nord, P 31-127, section B du village, 1ère feuille) figure un corps de ferme en L qui est transformé avant 1875 (AD Nord, P 31-419 / AC Beuvry, section B du village, 2e feuille) en ferme à cour fermée. Cette ancienne maison de commerce fait partie d'un ensemble datant d'avant la Seconde Guerre mondiale et particulièrement bien préservé : maison de coiffure (notice IA59002723), fruits et primeurs, café. Le commerce a été désaffecté à une date inconnue.

  • Période(s)
    • Principale : 1er quart 20e siècle

La maison est bâtie en brique, sur deux niveaux. La façade principale est parée d'un enduit en ciment peint en blanc sur soubassement en faux-appareil hexagonal irrégulier de couleur grise. Le rez-de-chaussée était autrefois réservé au commerce. Il se distingue par deux larges devantures, conservées malgré la fermeture du magasin, faisant office de vitrines dont les châssis en bois peint offrent un décor de moulures, pilastres, pointes de diamant et corniches sur consoles. Elles encadrent une étroite porte centrale couverte d'un linteau en ciment imitant une plate-bande clavée à extrados en escalier, surmontée d'un cartouche mouluré orné de 3 cabochons en faïence. Les fenêtres de l'étage à linteau droit sont surmontées d'un frise en céramique polychrome à décor d'iris d'eau, pavots et papillon. Réalisée dans le style Art Nouveau (lignes sinueuses et "coups de fouet" des tiges végétales) elle témoigne du goût pour les décors en céramique architecturale autour des années 1900, favorisé par la présence de nombreuses faïenceries implantées aux alentours (Saint-Amand-les-Eaux, Orchies, Wandignies-Hamage, Flines-lez-Râches). Le toit, à pignons couverts, est couvert de tuile mécanique plombifère. La gouttière est contenue dans un chéneau en bois peint reposant sur de petits modillons.

  • Murs
    • brique
    • ciment
  • Toits
    tuile mécanique plombifère
  • Étages
    1 étage carré
  • Élévations extérieures
    élévation à travées
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • pignon couvert
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • Plan cadastral, section B du Village, 1ère feuille, 1817 (AD Nord ; P31/127).

  • AD Nord : Série P (cadastre) : P31/419 : 1875, section B du Village, 2ème feuille.

Date d'enquête 2003 ; Dernière mise à jour en 2006
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
(c) Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut