Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison à deux logements, dite Henriette et Lucette

Dossier IA80001682 inclus dans Le bourg de Mers-les-Bains réalisé en 2002

Fiche

Précision dénomination maison à deux logements accolés
Appellations Henriette, Lucette
Parties constituantes non étudiées cour, communs
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Bresle Yères - Ault
Adresse Commune : Mers-les-Bains
Adresse : 22, 24, 26 rue André-Dumont , ancienne rue d' Ault
Cadastre : 1982 AH 576, 577

Maison à deux logements accolés dits Henriette et Lucette construite entre 1898 et 1901 (imposition du cadastre en 1901) pour la veuve Redon, née Sophie Benoît (source : matrices cadastrales), demeurant à Boulogne-sur-Seine. Cette commanditaire a aussi fait construire des maisons dans le lotissement 7.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Auteur(s) Personnalité : Redon veuve, commanditaire, attribution par source

Edifice établi à l'aplomb de la rue, et en mitoyenneté. Présence d'une cour en fond de parcelle, comprenant des communs dont la fonction n'a pas pu être déterminée (vraisemblablement des garages). Le gros-oeuvre, en brique, est laissé apparent, hormis la base du mur, recouverte d'enduit. Edifice composé de deux logements accolés. Seuls le faîte du mur, dans le même alignement et le même traitement de corniche, ainsi que les deux entrées, identiques, signifient un programme commun, alors que le nombre de travées, les niveaux et les types de percements ne sont pas semblables. L'habitation de gauche, dite Henriette, présente deux travées et possède un sous-sol accessible en façade, alors que l'habitation de droite, dite Lucette, présente trois travées dont une travée latérale percé d'un passage cocher assurant l'accès à la cour. A gauche, 'Henriette' possède un balcon, alors qu'à droite, 'Lucette' présente un bow-window.

Murs brique
enduit partiel
Toit ardoise
Étages sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés, étage en surcroît
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
pignon couvert
Techniques céramique
fonderie
menuiserie
Précision représentations

L'habitation dite Henriette présente une frise de céramique entre les deux premiers niveaux, alors que l'habitation dite Lucette possède quelques carreaux ponctuels, de représentation différente, sur le faîte du mur. Les garde-corps du balcon et des baies de Henriette sont en fonte, alors que ceux de Lucette sont en menuiserie et semblent être d'origine.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série P ; 3 P 533/9. Mers-les-Bains, matrices cadastrales des propriétés bâties (1882-1911).

    case 283
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Département de la Somme (c) Département de la Somme ; (c) SMACOPI (c) SMACOPI - Justome Elisabeth
Elisabeth Justome

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie de 2002 à 2006, en charge du recensement du patrimoine balnéaire de la côte picarde.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.