Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison d'industriel, dite maison Ducrotoy

Dossier IA80010148 réalisé en 2013

Fiche

Á rapprocher de

Œuvres contenues

Genred'industriel
AppellationsMaison Ducrotoy
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois - Doullens
AdresseCommune : Beauval
Lieu-dit : Adresse : 4 rue de l'
Eglise
Cadastre : 1989 AL 139-142

Vers 1880, il est vraisemblable que le site, propriété de Charles Saint, ait accueilli la manufacture de toiles de jute Saint Frères. Plusieurs mentions relevées dans les registres de délibérations du Conseil municipal soulignent à l'époque la nécessité d'élargir la ruelle Monsieur (actuelle rue de l'Eglise) qui dessert "la fabrique de Monsieur Saint".

Le logement qui a succédé à la fabrique est construit à l'extrême fin du 19e siècle ou au début du 20e siècle, après que la fabrique soit devenue inutile par la construction de l'usine Saint Frères en 1898. Une lettre de Pierre Saint, écrite à son frère André le 18 octobre 1910, désigne cette maison comme la maison dite "du Crotoy", estimée à 8000 francs, en raison de la présence d'une statue de Charles Saint dans le jardin. A ce titre, elle constitue un "bien de famille que l'on conserve pieusement". L'appellation "du Crotoy" viendrait du nom de son occupant, Alfred Ducrotoy, directeur de fabrique chez Saint Frères en 1881, et pour lequel Charles Saint aurait ainsi fait construire ce logement.

Période(s)Principale : limite 19e siècle 20e siècle
Auteur(s)Personnalité : Saint Charles commanditaire, propriétaire attribution par source

Le logement est élevé au milieu d'une parcelle qui fait face au flanc est de l'église. La propriété, visiblement plus étendue à l'origine a été divisée en trois parcelles distinctes. L'ensemble est clos par un mur de brique et des grilles en ferronnerie. L'édifice, de plan massé, est construit en brique à un étage carré et comble à surcroît éclairé d'une lucarne de toit située dans l'axe de la façade. Il présente une élévation ordonnancée à trois travées, soulignée sobrement par un chainage d'angle en pierre ainsi que par un cordon mouluré à la séparation des niveaux et à la base de la corniche. Chaque ouverture est également ornée de macarons en agrafe. Le toit est en tuiles mécaniques, à longs pans et croupes.

Le jardin attenant, qui dépendait autrefois de la propriété, abrite un buste de Charles Saint.

Mursbrique
Toittuile mécanique
Plansplan massé
Étages1 étage carré, étage de comble
Couverturestoit à longs pans croupe

Visite refusée.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série P ; 3 P 71/12. Beauval, matrice des propriétés bâties (1883-1891).

Bibliographie
  • LEFEBVRE, François. Une famille d'industriels dans le département de la Somme de 1857 à la veille de la Seconde Guerre mondiale : Les Saint. Approche d'une mentalité patronale. Lille : Atelier National de Reproduction des Thèses, 2000. Th. doct : Histoire : Amiens université de Picardie Jules Verne : 1998.

    p. 293
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Fournier Bertrand