Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison, dite le Pavillon

Dossier IA00067017 réalisé en 1985

Fiche

Appellations le Pavillon
Parties constituantes non étudiées jardin
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Soissonnais - Villers-Cotterêts
Adresse Commune : Fleury
Adresse : Grande rue
Cadastre : 1835 Au 65, 66 ; 1984 A2 148, 317

On ne connaît actuellement aucune documentation relative à ce pavillon. Néanmoins, ses matériaux et leur mise en œuvre le rapprochent étroitement de la ferme de Fleury et incitent à le dater, comme elle, de la première moitié du 17e siècle. Le bâtiment, qui était à l'origine accompagné d'un jardin, en a été progressivement dépourvu.

Période(s) Principale : 1ère moitié 17e siècle

Le bâtiment, de plan carré, est édifié en moellons de calcaire et de grès recouverts d'un enduit, la pierre de taille calcaire étant employée seulement pour les chaînes d'angle et le chambranle des baies. Il est couvert d'un toit en pavillon, réalisé en tuiles plates.

La maison est construite sur une déclivité et comporte un étage de soubassement, directement accessible depuis la cour à l'ouest, et un rez de chaussée surélevé, desservi depuis la rue par un escalier de quelques marches. Un grenier surmonte l'ensemble. Aucun escalier intérieur ne relie les différents niveaux.

Cet édifice, qui a longtemps conservé une distribution ancienne, a attiré l'attention d'architectes et d'historiens qui en ont effectué des relevés. L'étage de soubassement est divisé par un mur en deux espaces qui ne communiquent pas et auxquels on accède séparément par les deux portes visibles sur la façade. À gauche se trouvait le fournil, dont le four, encore présent en 1942 sur le plan de Georges Levert, a disparu avant 1960. À droite s'allongeait un cellier ou une cave. Georges Levert a relevé au rez-de-chaussée la présence de quatre petites pièces communiquant entre elles et dont seule la première est pourvue d'une cheminée.

Murs calcaire moellon
grès moellon
appareil mixte enduit
Toit tuile plate
Étages étage de soubassement, en rez-de-chaussée surélevé
Couvertures toit en pavillon
États conservations mauvais état

En dépit de son état de conservation, le bâtiment présente un grand intérêt par son ancienneté et pour avoir gardé des dispositions intérieures d'origine.

Statut de la propriété propriété privée (?)
Intérêt de l'œuvre à signaler

Références documentaires

Documents figurés
  • Fleury, plan cadastral parcellaire [cadastre napoléonien], section Au du Village (n° 1 à 172), encre sur papier calque, 1835, reconstitué d'après copie par Gaston Hénin, géomètre à Villers-Cotterêts, en avril 1924, 1/2500e (AD Aisne : 3P0366_02).

  • LE VALOIS. Maison à Fleury [plan de distribution des deux principaux niveaux, coupe, relevé des élévations sur rue, cour et jardin], impr. photoméc., par Georges Levert, architecte, vers 1942. In : L'Architecture française, n° 15, numéro spécial sur l'architecture régionale de l'Aisne, janvier 1942, p. 13.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Département de l'Aisne (c) Département de l'Aisne ; (c) AGIR-Pic (c) AGIR-Pic - Riboulleau Christiane