Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison

Dossier IA59002741 réalisé en 2004

Fiche

Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes Pévèle-Carembault - Orchies
AdresseCommune : Landas
Adresse : 116 rue du
Général-de-Gaulle
Cadastre : 2003 C 225, 226

Cette maison est l'exemple le plus remarquable, tant par la qualité des matériaux et de leur mise en oeuvre que par son état de conservation, d'un corpus d'édifices, à étage de comble sous toit brisé, rencontré fréquemment sur la commune et possédant de nombreuses variantes [voir Présentation de la commune, notice IA59002060] dont la date de construction se situe dans une fourchette comprise entre la dernière décennie du 19e siècle et les années 1920-1930.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Auteur(s)Auteur :

La maison, façade parallèle à la chaussée, est implantée en retrait, précédée d'une plate-bande terrassée close par une mur bahut en brique. La façade principale présente 3 travées. La porte surmontée d'une imposte vitrée ovale est encadrée par de larges fenêtres. Le mur pignon latéral est percé de 4 fenêtres réparties sur 2 niveaux d'élévation et permettant ainsi l'éclairage des combles. L'ensemble des fenêtres du rez-de-chaussée est protégé par des contrevents pliants. La brique en terre cuite traditionnelle est associée à la brique blanche (ou brique ciment) pour former un décor architectural composé d'une corniche à frise de motifs triangulaires sur pointe (type fréquemment rencontré sur la commune), de cordon, de tables saillantes en allège, de linteaux saillants à clef à motif de pointe de diamant en ciment à l'imitation de la pierre, etc. Le toit à longs pans brisés en tuile mécanique plombifère est percé de 3 tabatières. Des planches de rives chantournées couvrent les rampants du pignon. La gouttière est contenue dans un chéneau en bois reposant sur des petits corbeaux moulurés. La cuisine est abritée dans un bâtiment perpendiculaire, en rez-de-chaussée, couvert d'un toit à longs pans en tuile mécanique plombifère. Une dépendance à usage de garage, en brique et tuile mécanique, ferme la cour arrière du logis. Un tilleul centenaire marque l'entrée de l'allée latérale qui permet l'accès au jardin et aux dépendances.

Mursbrique
ciment
Toittuile mécanique plombifère
Étagesen rez-de-chaussée, étage de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans brisés
Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut - Cailleau Cyril - Luchier Sophie