Auteur
Bouvet Hubert
Bouvet Hubert

Photographe au service régional de l'Inventaire général du patrimoine culturel.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté de communes du Sud-Artois - Bapaume
  • Commune Bapaume
  • Adresse Place Faidherbe

Le monument avant la Première guerre mondiale

La première statue en fonte, œuvre du sculpteur Hubert Louis-Noël, est inaugurée en 1891 afin de commémorer la bataille de Bapaume qui a opposé les troupes prussiennes à celles françaises dirigées par le Général Faidherbe. Elle est fondue par les Établissements Denonvillers (Dégardin, Rues et Monuments de Bapaume) pour un coût de 18 000 francs. Le socle en marbre extrait des carrières de Marquise (Pas-de-Calais) est dû à l'architecte Debrie.

La statue est mise à bas par les Allemands en septembre 1916 car ils la pensent en bronze et veulent la fondre. Elle disparait ensuite. A la fin de guerre, il n'en reste que le socle, qui est celui encore présent aujourd’hui.

Après-guerre, la mairie décide de faire refaire la statue à l’identique. Elle fait appel à Jules Déchin, gendre de Louis Noël, également sculpteur, qui a conservé une réduction en plâtre du modèle original.

Chronologie du projet

Le 6 mars 1928, le Conseil Municipal vote un emprunt de 49 000 francs, correspondant au coût de la statue, car le sculpteur "exige le paiement de son œuvre en espèces et non en dommages de guerre", lesquels ont été évalués à 68 000 francs (AD Pas-de-Calais, 20 617/14). Cet emprunt est remboursable sur 20 ans, et les intérêts (dont le taux s'élève tout de même à 8,3%) sont financés par un impôt annuel spécifique qui court sur toute la durée du prêt.

Lors du Conseil Municipal du 13 août 1928, le président du comité de suivi de la réfection de la statue rapporte : "'[qu'il] s'est rendu dans les ateliers de M. Déchin, statuaire à Paris, pour y examiner la statue du général Faidherbe. Il l'a trouvée superbe ; bientôt elle pourra nous être livrée." Lors de cette même séance, il est décidé de "laisser dans l'état actuel, c'est à dire avec ses blessures de guerre, le socle de la statue, mais le pavement et la grille seraient neufs" (AD Pas-de-Calais, 20 617/14).

La statue est achevée le 7 janvier 1929 ainsi que l'atteste le procès verbal de réception de travaux, dressé dans les ateliers parisiens de Jules Déchin. Le tirage est effectué par les ateliers Durenne à Paris.

Les transformations ultérieures

Le monument ne souffre pas particulièrement de la seconde guerre mondiale : quelques éclats sur le socle et un trou dans la statue provoqués par une rafale de mitraillette… et vol des lunettes !

La statue et le socle sont déplacés le 25 septembre 1997 au cours des travaux de réaménagement de la place Faidherbe. A cette occasion, sont retrouvés sous la statue une plaque en plomb gravées au nom des conseillers municipaux qui avaient décidé de son érection ainsi que de petites plaques portant le nom des ouvriers ayant réalisé le travail (Archéo n°67). A la fin des travaux, la statue et son piédestal sont installés quelques dizaines de mètres plus bas qu'à l'origine, dans la partie la plus large de la place. La grille qui entourait la statue depuis 1929 n'a pas été remontée.

  • Période(s)
    • Principale : 4e quart 19e siècle , (détruit)
    • Principale : 2e quart 20e siècle
  • Dates
    • 1891, daté par travaux historiques
    • 1929, daté par source
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Louis Hubert-Noël , dit(e) Louis-Noël
      Louis Hubert-Noël

      Sculpteur.

      Né à Ruminghem (62) le 1er avril 1839 et mort à Paris le 11 janvier 1925.

      Il étudie d'abord à l’École des Beaux-Arts de Saint-Omer puis à celle de Paris. Il est reçu quatrième au Prix de Rome.

      Il est fait chevalier de la Légion d'honneur en novembre 1880.

      Beau-père du sculpteur Jules DÉCHIN.

      https://data.bnf.fr/fr/14473572/hubert_louis-noel/

      http://www2.culture.gouv.fr/public/mistral/leonore_fr?ACTION=RETROUVER&FIELD_1=NOM&VALUE_1=LOUIS&NUMBER=68&GRP=0&REQ=%28%28LOUIS%29%20%3aNOM%20%29&USRNAME=nobody&USRPWD=4%24%2534P&SPEC=9&SYN=1&IMLY=&MAX1=1&MAX2=1&MAX3=100&DOM=All

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      sculpteur attribution par travaux historiques
    • Auteur :
      Déchin Jules
      Déchin Jules

      Sculpteur

      Né à Lille le 12 novembre 1869 et mort à paris le 23 juillet 1947.

      Élève à l'école des Beaux-Arts de Lille. Entre 1898 et 1902, il passe quatre ans à l'atelier Wicar à Rome (équivalent de Villa Médicis réservée aux élèves lillois).

      Gendre et élève de Louis Noël.

      Il a réalisé de nombreux monuments aux morts de la région : Feuchy, Roye, Neuville-Saint-Vaast, Campagne-les-Hesdin, Chaulnes, Beaurains, Neuville-Vitasse, Flines-Les-Râches, Fournes-en-Weppes, Leznnes, Harnes, Pont-à-Vendin, Souchez, Merlimont, Bethencourt, Gueudecourt, Groffliers, Merville...

      Pour plus d'informations : notice Wikipedia Sur Jules Déchin : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jules_D%C3%A9chin

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      sculpteur attribution par source

La statue est installée au bas de la place Faidherbe, au milieu d'une esplanade minérale, devant un bassin en pierre et un petit espace arboré. Aucun élément ne sépare le monument de l'espace environnant. Orientée vers le centre ville, la statue tourne désormais le dos à l'hôtel de ville.

La statue en fonte est posée sur un piédestal en calcaire marbrier rectangulaire aussi grand qu'elle et à peine plus large.

  • Murs
    • calcaire marbrier
    • fonte
  • Techniques
    • sculpture
  • Précision représentations

    Le général est représenté en pied, en léger contraposto, les bras croisés sur la poitrine. Il tient dans ses mains un bâton de commandement et la paire de jumelles qu'il est censé avoir utilisées pour surveiller le champ de bataille. Il est habillé d'une capote fourrée.

    La partie basse du piédestal est entourée d'un bandeau de feuilles de laurier et, sous le socle, un cartouche décoré de gouttes et interrompu par une tête de lion porte la date de la bataille de Bapaume (3 janvier 1871).

La statue visible aujourd'hui est identique à celle de 1891. Par rapport au modèle initial, conservé sous forme photographique aux AD du Pas-de-Calais (coll. Barbier, 4J 486), ainsi que la maquette conservée à la mairie de Bapaume, seul le fût du canon, posé au sol, n'a pas été réalisé. La photographie de la statue au sol en 1916 ne permet pas de voir si le canon avait été réalisé pour la première statue.

Les détails de la statue sont très réalistes : les lunettes (volées pendant la Seconde Guerre mondiale et pas remplacées) car Faidherbe était myope et une capote fourrée car il souffrait de rhumatismes qui l'obligeaient à s'habiller chaudement... d'autant plus que la bataille de Bapaume a eu lieu au cœur de l'hiver ! Il est en revanche peu probable qu'il y ait assisté à pied et pas à cheval ! L'artiste a choisi de montrer un homme simple, loin des représentations de militaires en habits de parade dominant la piétaille depuis le haut de leur cheval. D'après B. Grailles, ce monument a été plus apprécié que celui érigé à Lille à la même époque car il est plus émouvant.

Documents d'archives

  • AD Pas-de-Calais. Série 2O Biens communaux ; 617/4 : Dossier de restauration du monument dédié à Faidherbe : projet dessiné, devis, délibération du Conseil Municipal, marché, procès verbal de réception des travaux.

    Liste des documents figurés utilisés dans la notice :

    - projet de reconstitution du monument du Général Faidherbe (statue, socle et grille). Daté et signé Eugène Bidard, 4 novembre 1926.

    Projet dessiné, devis, délibération du Conseil Municipal, marché, procès verbal de réception des travaux.

Bibliographie

  • DEGARDIN, Gaston. Rues et monuments de Bapaume. Arras : Presses de l'imprimerie centrale de l'Artois, 1945.

    p. 143
  • Archéo - bulletin de la société archéologique et historique de Bapaume et sa région. n° 78, octobre 2005

    n° 47, octobre 1987 ; n° 58, juillet 1992 ; n° 92, septembre 2013.

Périodiques

  • GRAILLES, Bénédicte. Louis Faidherbe, général républicain et fils du Nord - entre image d’Épinal et culte régional (1870 - 1914). Revue du Nord, 2003, n°350

    p. 359 - 378

Documents figurés

  • AD du Pas de Calais. 4J 486. Collection Barbier : projet de la statue de Faidherbe, 1872.

    Projet de la statue de Faidherbe, 1872.
  • Statue du Général Faidherbe abattue. Carte postale vers 1916 (coll. part.).

Date d'enquête 2018 ; Dernière mise à jour en 2019
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
Articulation des dossiers