Logo ={0} - Retour à l'accueil

Monument sépulcral de la famille de l'Amiral Bonard et de la famille Rivière

Dossier IA80005691 inclus dans Plaine K, anciennement plaine G réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellationsfamille de l'Amiral Bonard et famille Rivière
Parties constituantes non étudiéesclôture
Dénominationsmonument sépulcral
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 1 plaine K
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en novembre 1867, par Facquez de la Vallée veuve Bonard, domiciliée à Paris, 14 rue d'Anjou Saint-Honoré.

Le monument est dessiné par les frères Duthoit, vers 1870.

Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent que l'entrepreneur François Gevers a réalisé une stèle à croix ou une colonne funéraire, en 1873.

La colonne porte la signature de l'entrepreneur A. Sallé.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1873, daté par source
Auteur(s)Auteur : Sallé entreprise de monuments funèbres , dit(e)
Sallé entreprise de monuments funèbres , dit(e)

Entreprise de monuments funèbres, fondée par Achille Eugène Sallé-Joseph, né en 1799 ou 1802, constructeur de monuments funèbres, rue Saint-Maurice (listes électorales de 1843, recensement de 1856). L'annuaire de 1862 situe l'entreprise 137 Grande-rue Saint-Maurice, à côté de l'entreprise Lamolet.

Son fils Eugène Sallé-Barré (né en 1845), tailleur de pierre (1852), lui succède à la direction de l'entreprise avant 1881 (recensements de 1881 et 1906).

Les recensements de 1906-1911 donnent l'entreprise au 403 rue Saint-Maurice. Il y travaille avec Jean-Baptiste Sallé - sculpteur et constructeur de monuments et caveaux funéraires, spécialisés dans la réalisation d'autels pour églises.

Son fils Eugène Achille Désiré Sallé (1873-1905) est sculpteur.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur signature
Auteur : Geevers entreprise de marbrerie et sculpture de monuments funèbres
Geevers entreprise de marbrerie et sculpture de monuments funèbres

Entreprise de marbrerie et sculpture de monuments funèbres fondée par François Geevers, sculpteur et marbrier d'origine belge, né en 1835 et installé à Amiens au milieu du 19e siècle.

François Geevers est domicilié esplanade de Beauvais (recencement de 1872) et papier à entête de 1882 (13 esplanade de Beauvais).

Son frère Jean-Baptiste Geevers, marbrier, né en 1839, est domicilié rue du Moulin.

Le nom semble ensuite se franciser et devient GEVERS.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
marbrier signature
Personnalité : Bonard Louis habitant célèbre attribution par source

Cette concession, en bordure d'allée, est délimitée par une grille en fonte peinte à barreaux croisés et à portillon antérieur central, fixée sur un mur-bahut en pierre de Tournai. Le sol est recouvert de gravillons et la dalle fermant l'entrée du caveau est en pierre de Tournai. Elle contient une colonne funéraire monumentale en pierre de Tournai, très difficile à lire, fixée sur un socle quadrangulaire et dont le fût, orné de crochets à usage de porte-couronne, est interrompu par des anneaux (ou bagues). Une tablette en marbre est fixée au pied de la colonne.

Inscriptions :

Dates des décès : [non lu] ; [non lu] ; [non lu] ; [non lu] ; [non lu] ; 1876 ; [non lu] ; 1875 ; 1878 / (tablette antérieure) [non lu] ; 1888 ; 1912.

Épitaphe : [...] / BONARD / Vice-Amiral / [...] / (tablette antérieure) [...] / chevalier de la Légion d'Honneur / [...]

Inscription concernant le destinataire (base / socle) : Sépulture de la famille de l'Amiral Bonard / Et de la famille Rivière.

Signature (base, à droite) : A. Sallé.

Murspierre
fonte
Typologiescolonne funéraire (monumentale)
Techniquesfonderie
sculpture
Précision représentations

La grille est ornée d'urnes voilées et de pommes de pin et les barreaux croisés sont agrémentés de médaillons centraux gravés d'une croix.

La colonne est surmontée d'une croix, fixée sur une base carrée à volutes et sculptée sur ses quatre faces d'un écu représentant les armoiries de la famille de l'Amiral Bonard (une ancre entrelacée d'une corde et encadrée par trois étoiles à cinq branches).

Cette concession, délimitée par une grille en fonte peinte, contient une colonne funéraire monumentale à anneaux en pierre de Tournai et signée par l'entrepreneur A. Sallé. Ce tombeau, situé à un carrefour de plaines et qui est l'un des plus connus du cimetière, a sans doute été réalisé vers 1867, date d'acquisition de la concession et du décès de l'Amiral Bonard, commandant en chef et gouverneur de Cochinchine. Ses armoiries sont sculptées au sommet de la colonne.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/3. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1870-1874).

Documents figurés
  • [La colonne funéraire de l'amiral Bonard au cimetière de la Madeleine], dessin (encre sur papier transparent collé sur papier blanc), par les frères Duthoit, 3e quart 19e siècle (Musée de Picardie, Amiens ; MP Duthoit VI-122).

Liens web

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.