Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Monument sépulcral des familles Cocquel-Crété et Braut-Cocquel

Dossier IA80005974 inclus dans Plaine E réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations familles Cocquel-Crété et Braut-Cocquel
Parties constituantes non étudiées clôture
Dénominations monument sépulcral
Aire d'étude et canton Grand Amiénois
Adresse Commune : Amiens
Adresse : rue Saint-Maurice , 132A plaine E Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en septembre 1905, par Adéodat François Xavier Cocquel, industriel et Amélia Crété, son épouse, sans profession, domiciliés à Amiens, 7 rue Debray.

Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent que l'entrepreneur Sallé-Cordier, domicilié à Amiens, 19 rue des Augustins, a réalisé des travaux en 1880 et que l'entrepreneur Gustave Patte a réalisé le caveau ainsi que le monument en 1905. Le tombeau-monument porte la signature de l'architecte Pierre Ansart et de l'entrepreneur Gustave Patte. Le haut-relief qui orne le monument est attribué à Albert Roze.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Dates 1880, daté par source, porte la date
1905, daté par source
1907, porte la date
Auteur(s) Auteur : Ansart Pierre, architecte, signature
Auteur : Patte-Mangot Gustave,
Gustave Patte-Mangot (1854 - )

Entrepreneur de maçonnerie établi à Amiens, 9-11 rue des Augustins (recensements de 1906 et 1911).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, signature
Auteur : Sallé-Cordier Séraphin Ambroise,
Séraphin Ambroise Sallé-Cordier (1811 - 1866)

Entrepreneur de bâtiments. L'entreprise poursuit son activité sous la raison Sallé Vve.

1874 et 1880 : 19 rue des Augustins.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, signature
Auteur : Roze Albert,
Albert Roze (1861 - 1952)

Sculpteur.

Directeur de l'école des Beaux-Arts d'Amiens de 1893 à 1925.

Conservateur du musée de Picardie d'Amiens de 1919 à 1945.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, signature

Cette concession, en bordure d'allée, est matérialisée par un sol rehaussé en pierre de Tournai auquel on accède par une marche et est délimitée par des poteaux ouvragés en pierre de Senlis, reliés par une chaîne antérieure et des barres en bronze finement travaillées. Elle contient un monument surélevé en pierre de Senlis et marbre, en forme de portique antique. Il est surmonté d'un fronton triangulaire à acrotères, couvrant une voûte cintrée, qui est supporté par deux colonnes en granite rose poli et chapiteaux en marbre. Le mur postérieur est agrémenté d'une plaque-épitaphe chantournée en marbre et dans sa partie supérieure, d'un haut-relief cintré en bronze doré.

Inscriptions :

Dates des décès : 1870 ; 1897 ; 1880 ; 1833 ; 1837 ; 1911 ; 1928 ; 1950 ; 1879 / 1916 ; 1924.

Épitaphe : Adéodat François Xavier / COCQUEL / Industriel / ancien membre / de la Chambre de Commerce / chevalier de la Légion d'Honneur / 1830-1911.

Inscription : Beati Mortui qui in Domino moriuntur.

Inscription concernant le destinataire (partie supérieure) : Familles / Cocquel-Crété et Braut-Cocquel.

Inscription concernant le destinataire (plaque-épitaphe) : Famille Cocquel-Crété / Famille Braut-Cocquel.

Signature (pilastre gauche) : Gustave Patte Entrepreneur.

Signature (pilastre droit) : Pierre Ansart INV. M CM VII.

Murs pierre
marbre
granite
bronze
Typologies tombeau en forme de loggia
Techniques fonderie
sculpture
Précision représentations

La dalle fermant le caveau est ornée d'une croix en relief, sur laquelle est déposé un Christ en fonte. Le monument, surmonté d'une croix et richement sculpté d'un décor végétal (acanthe) et géométrique (écailles de poissons au niveau de la voûte), est agrémenté d'un haut-relief en bronze doré représentant une Mise au tombeau. Plusieurs médaillons sont sculptés de l'alpha et l'oméga et les colonnes sont coiffées de chapiteaux corinthiens.

Cette concession, délimitée par une bordure en pierre de Tournai et par des poteaux en pierre de Senlis, contient un monument également en pierre de Senlis et en marbre, qui présente la forme d'un portique. Ce monument, dessiné par l'architecte Pierre Ansart (signature) est daté 1907 (date portée). Il peut avoir été construit par l'entrepreneur Gustave Patte, qui exécute le caveau en 1905. Il est orné d'un haut-relief en bronze doré représentant la Mise au Tombeau, œuvre du sculpteur amiénois Albert Roze. C'est l'un des deux tombeaux attribuables à l'architecte au cimetière de la Madeleine. Pierre Ansart signe également deux tombeaux au cimetière de Saint-Acheul.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/4. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1874-1884).

Bibliographie
  • Œuvres d'Albert Roze. Monuments, sculptures, plaquettes. Amiens : Yvert, 1946.

    p. 7-8.
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.