Logo ={0} - Retour à l'accueil

Monument sépulcral du scientifique Louis Thuillier

Dossier IA80006037 inclus dans Plaine I réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

AppellationsLouis Thuillier
Parties constituantes non étudiéesclôture
Dénominationsmonument sépulcral
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 1 plaine I
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession a été cédée à titre gratuit, suite aux délibérations du Conseil municipal d'Amiens des 17 octobre 1883 et 23 janvier 1884. Le monument a été élevé par souscription publique (inscription).

Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent que l'entrepreneur Ch. Paris a réalisé des travaux en 1884.

La lithographie publiée dans l'Illustration du 19 septembre 1885 donne une représentation des obsèques de Louis Thuillier.

Une note indique que "Louis Thuillier est né à Amiens le 4 mai 1856. Il fut professeur agrégé de l'Université de France, membre de la mission officielle française envoyée en Egypte à l'occasion de l'épidémie cholérique de 1883. Il est mort du choléra à Alexandrie le 19 septembre 1883. Il fut exhumé dans cette même ville le 24 août 1885 et ré inhumé à Amiens le 11 septembre 1885".

Les sources conservées aux archives nationales signalent l'attribution d'une subvention pour contribuer à l'érection du monument par l'architecte Ringois et le sculpteur J. Thomas. Les correspondances ont lieu en 1883 et 1885.

Cette sépulture a été restaurée par l'association "Les Amis de la Madeleine".

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1884, daté par source
Auteur(s)Personnalité : Thuillier Louis personnage célèbre attribution par source
Auteur : Ringois architecte attribution par source
Auteur : Thomas J. sculpteur attribution par source
Auteur : Paris Charles Octave entrepreneur attribution par source

Cette concession, en bordure d'allée, est matérialisée par un sol rehaussé en pierre de Tournai auquel on accède par une marche et est délimitée par des poteaux en fonte, reliés par des barres et une chaîne antérieure également en fonte. Les épitaphes sont gravées au sol, sur la dalle antérieure de la sépulture. Elle contient un tombeau-monument surélevé en pierre de Senlis (?), en forme de portique antique, surmonté d'un entablement, agrémenté d'une tablette en marbre rose et d'un fronton triangulaire à acrotères latéraux et central, orné d'un médaillon central en bronze. Ils sont supportés par deux colonnes en marbre rose, recouvertes dans leurs parties inférieure et supérieure d'un cerclage en bronze. Le mur postérieur, partiellement déposé, est recouvert de mosaïques de couleur or et agrémenté d'une console supportant initialement le buste en bronze de Louis Thuillier (volé en mai 2006).

Inscriptions :

Dates des décès (dalle antérieure) : [non lu] / 1861 ; 1899 ; 1913 / 1903 ; 1928.

Épitaphe (dalle antérieure) : Louis THUILLIER / l'Ecole Normale Supérieure / de l'Université / [non lu].

Inscription (mur postérieur) : 1856 / 1883 / MORT / POUR LA SCIENCE.

Inscription (base) : Souscription Publique.

Inscription concernant le destinataire (entablement) : Louis Thuillier.

Murscalcaire
marbre
pierre
bronze
fonte
Typologiestombeau-monument
État de conservationmauvais état
Techniquesfonderie
sculpture
Précision représentations

Le fronton à acrotères, sculptés d'un décor en coquille, est surmonté d'une croix en bronze et est souligné par une frise denticulaire. La console ouvragée, supportant initialement le buste en bronze de Louis Thuillier, est encadrée par deux fleurs gravées.

Ce monument funéraire, en forme de portique antique et élevé à la mémoire du scientifique Louis Thuillier (1856-1883) grâce à une souscription publique, a été réalisé vers 1885, date du rapatriement de son corps initialement inhumé à Alexandrie où il succomba au choléra. Né à Amiens, Louis Thuillier fut professeur agrégé de l'Université de France et membre de la mission officielle française envoyée en Egypte à l'occasion de l'épidémie cholérique de 1883.

Les obsèques du scientifique ont donné lieu à une représentation publiée dans L'Illustration du 19 septembre 1885.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AN. F/21/4410. Dossier 14 [départements].

  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/4. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1874-1884).

Documents figurés
  • Les Obsèques de Louis Thuillier à Amiens, le 11 septembre [1883], d'après un croquis de M. Miriel. In : L'Illustration, 19 septembre 1885.

Bibliographie
  • GILLMANN, Raymonde. La grande Madeleine d'Amiens. Amiens : éditions Martelle, [1988].

    p. 30.
  • GILLMANN, Raymonde. La Madeleine à Amiens. Un jardin romantique. Amiens, [1986].

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.