Logo ={0} - Retour à l'accueil

Monument sépulcral Fouache d'Halloy

Dossier IA80006111 inclus dans Plaine H réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

AppellationsFouache d'Halloy
Parties constituantes non étudiéesclôture
Dénominationsmonument sépulcral
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 71 plaine H
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en décembre 1843, par Gédéon Fouache d'Halloy, domicilié à Amiens, 2 rue du Camp des Buttes.

La sépulture Fouache-D'Halloy est signalée par H. Calland (1855) comme l'une des plus remarquable du cimetière.

Elle est décrite par S. Comte (1847), qui signale la présence d'un monument "de forme gothique, style du XVIe siècle", attribué à l'entrepreneur Salé et dont les plans ainsi que l'ornementation ont été réalisés par les frères Duthoit (cf. annexe).

Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent qu'en 1913, l'entrepreneur G. Patte a creusé une fosse.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Auteur(s)Auteur : Salé entrepreneur attribution par source
Auteur : Duthoit Louis , dit(e)
Duthoit Louis , dit(e) (1807 - 1874)

Sculpteur. Fils de Louis Joseph Duthoit.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur attribution par travaux historiques
Auteur : Duthoit Aimé , dit(e)
Duthoit Aimé , dit(e) (1803 - 1869)

Sculpteur. Fils de Louis Joseph Duthoit et père de l'architecte Edmond Duthoit.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur attribution par travaux historiques

Cette concession, en bordure d'allée, est délimitée par une grille en fonte et fer forgé à barreaux croisés et à portillon antérieur central, fixée sur une bordure en calcaire. Elle contient un monument de style néogothique en calcaire, en forme d'enfeu, dont à arcade en anse de panier. Il est agrémenté d'une table centrale en marbre de la même forme.

Inscriptions :

Dates des décès : 1843 / 1846 / 1901 ; 1913.

Épitaphe : Mr Gédéon / FOUACHE D'HALLOY / Juge d'Instruction / décédé le 6 juin 1846 / - / Dame Zélie Louise Ernestine / COSSEE DE MAULDE / Comtesse d'Hust / décédée à Compiègne le 15 juin 1913 / à l'âge de 72 ans.

Murscalcaire
marbre
fonte
fer
Typologiestombeau-monument
État de conservationmauvais état, menacé
Techniquesfonderie
ferronnerie
sculpture
Précision représentations

La grille, joliment travaillée, est ornée de pommes-de-pin.

Le tombeau-monument est sculpté d'un décor caractéristique du style néogothique (ornementation végétale, feuilles d'acanthe, pinacles fleuronnés et feuillagés, arcade en anse de panier) et la base est soulignée par une branche d'arbre entrelacée d'un long ruban.

Cette concession, qui conserve sa clôture d'origine, contient un tombeau de style néogothique en calcaire, en forme d'enfeu. Signalé par H. Calland (1869) comme l'un des plus remarquables du cimetière, le monument sépulcral est décrit par S. Comte (1847), qui en attribue l'exécution à l'entrepreneur Salé et les plans et l'ornementation aux frères Duthoit.

Ce monument, tout à fait exceptionnel dans le cimetière de la Madeleine, a sans doute été réalisé vers 1843, date d'acquisition de la concession et du décès Juliette Adeline Joséphine Lebon, épouse de Gédéon Fouache d´Halloy, qui en est le commanditaire.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Annexes

  • Extrait de : Promenades au cimetière de la Madeleine [Fouache d'Halloy]

    "Le monument suivant est un des plus riches du cimetière ; tout y est magnifique et grandiose, l'art y a épuisé tous ses trésors. Il est de forme gothique, style du XVIe siècle. Une table de marbre noir d'une seule pièce, divisée par deux filets d'or, est encadrée dans l'ogive qui forme la face principale. Une inscription seule y est gravée, c'est celle de dame Juliette-Adeline-Joséphine LEBON, épouse de M. Gédéon FOUACHE-D'HALLOY, décédée le 1er octobre 1843. Bien qu'une seule épitaphe soit inscrite sur la table de marbre dont nous avons parlé, il est facile de voir qu'une seconde tombe a été récemment creusée et refermée dans l'enceinte de cette sépulture. En effet, M. Gédéon FOUACHE-D'HALLOY, époux de la précédente, et juge au tribunal civil d'Amiens, repose près de son épouse depuis près de six mois. [...]

    Les membres de moulure et les ornementations du monument sont d'une netteté et d'une perfection fort remarquables et qui suffiraient, s'ils n'avaient déjà donné tant de preuves de leurs beaux talents, pour établir la réputation de MM. Duthoit Frères auxquels sont dus, et le plan et la sculpture de cet édifice funéraire, dont M. Salé est le constructeur."

    Stéphane C[omte], 1847, p. 137-140.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/11. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1913-1917).

Bibliographie
  • C[OMTE], Stéphane. Promenades au cimetière de la Madeleine, précédées d'un précis historique sur l'origine de cet établissement, sa première destination, et les diverses transformations qu'il a subies depuis sa fondation jusqu'à nos jours. Amiens : Imp. Duval et Herment, 1847.

    p. 137-140
  • CALLAND, H. Guide de l'étranger à Amiens. Description de ses monuments anciens et modernes suivie d'une biographie des hommes remarquables qui sont nés dans cette ville, augmenté par A. Dubois. Amiens : typographie Lambert-Caron.

    1855, p. 58.
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.