Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Nouveau couvent d'ursulines, dites Filles de la Vierge, devenu école et collège Sainte-Clotilde

Dossier IA80000147 réalisé en 1997

Fiche

L'ancien couvent des Ursulines, construit au début du 17e siècle, est saisi et vendu à la Révolution. En 1817, les ursulines sont autorisées à racheter une partie des terrains, déjà amputés par l'ouverture d'une rue (actuelle rue Vivien), décidée en 1793. Un monastère est reconstruit au sud, visible sur le cadastre de 1851, agrandi d'un pensionnat en 1870. Une nouvelle chapelle est construite de 1894 à 1898, sur les plans de l'architecte Paul Delefortrie. L'édifice est affecté à l'usage d'établissement d'enseignement, en 1930.

Destinations couvent, collège
Parties constituantes non étudiées cour, jardin, pensionnat
Dénominations couvent, école secondaire
Aire d'étude et canton Grand Amiénois
Adresse Commune : Amiens
Adresse : 54 rue des Jacobins , rue Emile-Zola
Cadastre : 1851 I

Documents figurés :

Le cadastre napoléonien (doc. 2) donne une représentation des terrains des ursulines en 1851. La partie sud est appropriée à la voie publique, divisée en deux propriétés, au nord les bâtiments de l'ancien couvent occupés par la gendarmerie, au sud, le nouveau couvent des ursulines. Le nouveau couvent se compose de bâtiment disposés en U délimitant une cour antérieure, au nord, d'une chapelle alignée sur la rue au sud, reliés par des bâtiments également construits en retrait d'une cour est. Les jardins s'étendent à l'ouest.

Travaux historiques :

Selon A. Goze (1854), en 1817, les religieuses rachètent une partie de leur couvent et y élèvent, deux ans plus tard, un vaste bâtiment suivant un alignement défectueux et une chapelle, très ornée à l'intérieur.

Les recherches menées par Nathalie Mette lors de l'enquête de 1996 établissent qu'un vaste pensionnat est construit en bordure de la rue Emile-Zola, peu avant 1870. La chapelle est construite entre 1894 et 1898, sur les plans de l'architecte Paul Delefortrie. Endommagées par un incendie, en 1909, la couverture et la flèche du clocher sont restaurées, cette dernière transformée en campanile. L'édifice est affecté à l'usage d'établissement d'enseignement, en 1930.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle , (détruit)
Principale : 3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle
Dates 1894, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Delefortrie Paul Jules Joseph, dit(e) Paul Delefortrie,
Paul Jules Joseph Delefortrie , dit(e) Paul Delefortrie (1843 - 1910)

Architecte. Né à Tourcoing, élève de Victor Delefortrie (1810-1889), son père avec lequel il travaille de nombreuses années, et de l'architecte lillois Vandenbergh. Domicilié à Amiens, 8 place de Longueville (recensement de 1881).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par travaux historiques

L'actuelle institution Saint-Clotilde, implantée en parcelle d'angle, est formée de différents bâtiments disposés en limites de parcelle et délimitant une cour intérieure et d'une chapelle de style néo-kantien, dans l'angle sud-est. A l'est, en bordure la rue Emile-Zola, un bâtiment à étage carré (fenêtres de l'étage cintrées) s'appuie sur un bâtiment plus ancien et plus élevé (ill.). La façade sur rue présente une élévation à 12 travées avec portes latérales. Des chaînages de calcaire habillent les angles du pavillon sud. Au sud, en bordure de la rue Vivien, un bâtiment en briques s'appuie sur la chapelle, prolongé à l'ouest par une construction du milieu du 20e siècle abritant des sales de classe (ill.). La chapelle occupe l'angle sud-est de la parcelle (ill.).

Murs brique
Toit ardoise
Typologies style néo-roman
Techniques sculpture
Précision représentations

Décor en ronde bosse au dessus des pavillons et dans le fronton surmontant la travée axiale (fig. 13 à 15).

Ce dossier établi par Nathalie Mette en 1997 lors d'une enquête thématique sur les édifices civils, édilitaires et religieux d'Amiens a été mis à jour et enrichi par Isabelle Barbedor en 2002 dans le cadre de l'inventaire topographique d'Amiens métropole.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Amiens. Plan cadastral. Section NN, dessin, Grevin géomètre, 1813 (AD Somme ; 3 P 1162).

  • Section I, dite de la ville intra-muros, 5e feuille, dessin par Desroches géomètre, 1851 (DGI).

Bibliographie
  • GOZE, Antoine. Histoire des rues d'Amiens. Amiens : Alfred Caron imprimeur éditeur, 1854-1861.

    tome 4, p. 66-70
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Mette Nathalie - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.