Logo ={0} - Retour à l'accueil

Plaque funéraire de Huberte Morel (n° 1)

Dossier IM02000743 réalisé en 1992

Fiche

Dénominationsplaque funéraire
Numérotation artificielle1
Appellationsde Huberte Morel
Aire d'étude et cantonSoissonnais - Villers-Cotterêts
AdresseCommune : Villers-Cotterêts
Adresse : Église paroissiale Saint-Nicolas, rue de l' Hôtel-de-ville
Emplacement dans l'édificepremière travée ouest de la nef, sous la tribune

D'après l'inscription gravée sur sa surface, cette plaque funéraire est celle de Huberte Morel, religieuse décédée le 27 mars 1671 après avoir vécu vingt années dans le même monastère. La plaque a été réalisée et posée par les soins de la tante de la défunte - ancienne religieuse du même établissement -, sans doute peu après le décès de sa nièce. L'inscription, peu précise sur le monastère, mentionne en revanche plusieurs fondations obituaires, dont l'une concerne l'église d'Haramont et une autre celle de Villers-Cotterêts. Il faut probablement voir dans ces deux communes les lieux de naissance et de décès de la fondatrice. La plaque peut donc provenir de l'abbaye de Longpré à Haramont, mais plus vraisemblablement de l'abbaye de Bénédictines Saint-Remi, implantée à Villers-Cotterêts, et dont provient également une dalle funéraire de l'église. La pierre a dû être acquise à la limite des 18e et 19e siècles, lors de la vente puis de la destruction des bâtiments abbatiaux après la Révolution, et a été partiellement mutilée pour être intégrée dans le revêtement de sol de l'église paroissiale.

Période(s)Principale : 3e quart 17e siècle
Lieu de provenanceCommune : Villers-Cotterêts
Édifice ou site : abbaye de Bénédictines Saint-Remi

La plaque est réalisée dans une seule lame de calcaire blanc. À l'origine, la pierre, qui était fixée dans ou contre un mur, adoptait une forme rectangulaire verticale, cintrée à oreilles au moins dans sa partie supérieure. La pierre a été découpée en haut et en bas pour être insérée dans le dallage de l'église, ce qui lui donne aujourd'hui une forme approximativement carrée, un peu plus large que haute. Un décor à relief gravé suit la périphérie de la pierre, et occupe la partie inférieure de l'objet, sous l'épitaphe. La gravure (épitaphe et décor) était jadis remplie par un matériau sombre.

Catégoriestaille de pierre
Structuresélévation, rectangulaire vertical, cintré encastré au sol
Matériauxcalcaire, blanc, monolithe taillé, poli, gravé, décor à relief gravé, décor dans la masse, impastation
Précision dimensions

h = 62 ; la = 67 (la hauteur est celle de la partie conservée).

Précision représentations

Une tresse mêlée de fleurettes, interrompue aux angles par des feuilles d'acanthe, court autour de la dalle. Des symboles funéraires sont gravés sous l'épitaphe : un crâne sur des os entrecroisés et larmes. Les lettres IHS et MA semblent avoir précédé l'épitaphe.

Inscriptions & marquesépitaphe, gravé, sur l'oeuvre, partiellement illisible, connu par document, lecture incertaine
Précision inscriptions

Texte de l'épitaphe, complété grâce à un relevé du baron de Guilhermy en octobre 1862 : IHS AM / CY DEVANT GIST EN PAIX / TRES VERTVEVSE FILLE / HVBERTE MOREL QVI APRES AVOIR / DEMEVRE 20 ANS EN CE MONASTERE A / DONNE PAR TESTAMENT RECEV PAR M / LOVIS WARNIER NOTAIRE ROYAL A / VILLER COTTREST LE 25ME IOVR DE MARS / 1671 LA SOMME DE CINQ CENS LIVRES POVR / OBLIGER CETTE MAISON A LA FONDATION / D VN SERVICE A NOTTE LE IOVR DE SON / DECEZ ET D VNE MESSE BASSE CHAQVE / MERCREDY DES QVATRE TEMPS DE L'ANNEE / A PERPETVITE ET AVSSY A DONNE A L'EGLISE / DE VILLER COTTREST ET A CELLE D'HARAMON / CHACVNE SOIXANTE LIVRES POVR LES OBLIGER / AVSSY A FAIRE CHANTER VNE GRANDE MESSE / ET GRANDE VIGILLE TOVS LES ANS LE IOVR / DE SON DECEZ A PERPETVITE ET PASSA / DE CETTE VIE A L'ETERNELLE LE 27 DVDIT / MOIS ET AN SVIVANT SOEVR MARGVERITE / BO[.]DIN SA TANTE ANCIENNE RELIGIEVSE / DE CE MONASTERE A FAIT POSER CET EPITAPHE / Priez Dieu pour leurs Ames.

État de conservationoeuvre menacée
oeuvre mutilée
manque
Précision état de conservation

La plaque a été sciée, en haut comme en bas, pour pouvoir être insérée dans le pavement de la nef. L'épitaphe est très usée par les pas des fidèles.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Protectionsinscrit au titre immeuble, 1993/07/13
Précisions sur la protection

Cette ancienne plaque funéraire et obituaire, encastrée dans le dallage de l'église, profite de la protection Monument historique qui a été accordée à l'édifice en 1993.

Références documentaires

Documents d'archives
  • BnF (Cabinet des Manuscrits) : naf 6111 (collection Guilhermy, 18). Description des localités de la France.

    Villers-Cotterêts, folio 537 v°.
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) AGIR-Pic (c) AGIR-Pic ; (c) Département de l'Aisne (c) Département de l'Aisne - Riboulleau Christiane