Copyright
  • (c) Ministère de la culture - Inventaire général
  • (c) Département de l'Aisne
  • (c) AGIR-Pic

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Soissonnais - Villers-Cotterêts
  • Commune Haramont
  • Adresse Église paroissiale Saint-Clément , route de Taillefontaine , rue de Selve
  • Emplacement dans l'édifice sacristie

L'état de dégradation de ce tableau, qui complique beaucoup l'étude et les comparaisons, ne permet pas de savoir s'il s'agit d'une création originale ou de la copie d'un modèle diffusé par la gravure et qui n'a pas été retrouvé. La composition se rapproche néanmoins de tableaux de l'école "franco-flamande", peints à la fin du 16e siècle ou dans la première moitié du 17e siècle. Cette Montée au Calvaire peut donc avoir été peinte vers le milieu du 17e siècle. La provenance de ce tableau est inconnue. D'après le desservant qui dresse l'état de sa paroisse en 1895, en prévision d'une visite pastorale, l’œuvre aurait été donnée à l'église le 22 novembre 1892 (archives diocésaines).

  • Période(s)
    • Principale : milieu 17e siècle , (incertitude)

Le tableau, de forme rectangulaire horizontale, est peint à l'huile sur une toile qui semble d'un seul tenant. Son cadre est constitué d'un assemblage de plusieurs éléments en bois. Il comporte un décor en relief sculpté dans la masse et est entièrement peint.

  • Catégories
    peinture
  • Structures
    • plan, rectangulaire horizontal
  • Matériaux
    • matériau textile, support peinture à l'huile, sur apprêt
    • bois, en plusieurs éléments taillé, peint, monochrome, décor en relief, décor dans la masse
  • Précision dimensions

    Mesures à l'’ouverture du cadre : h = 89 ;la = 139. Largeur du cadre : la = 9.

  • Précision représentations

    La scène représente la montée du Christ au Calvaire. Au centre, le Christ de profil, lié par des cordes et écrasé par le poids de la croix, est tombé, genou en terre. Devant lui, sainte Véronique qui vient de lui essuyer le visage, lui présente son voile sur lequel on distingue le visage du Christ qui s'y est "imprimé". L'arrière-plan est occupé par des soldats à pied, cuirassés, casqués et armés de lances, et sans doute par quelques civils. À gauche, un homme semble saisir le montant de la croix pour soulager le Christ de son poids (Simon de Cyrène ?).

    Le cadre est entièrement recouvert de feuillage.

  • État de conservation
    • mauvais état
    • oeuvre menacée
  • Précision état de conservation

    Au moment de son étude, le tableau était dans un état de forte dégradation. La toile était arrachée dans la partie inférieure. La couche picturale présentait d'énormes lacunes, étant en outre très usée et craquelée aux endroits où elle subsistait. Enfin, on pouvait remarquer la présence de moisissure. Le tableau a été envoyé en restauration en 2002.

  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Documents d'archives

  • A Évêché Soissons. Série F (discipline diocésaine) ; sous-série 3 F : Questionnaire préparatoire à la visite des paroisses (1890-1896). Diocèse de Soissons, archiprêtré de Soissons, doyenné de Villers-Cotterêts.

    Paroisse d'Haramont.
Date d'enquête 1992 ; Dernière mise à jour en 1992