Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tombeau (chapelle) de la famille Duc-Leconte

Dossier IA80007101 inclus dans Plaine P réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellationsfamille Duc-Leconte
Parties constituantes non étudiéesclôture
Dénominationstombeau
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 603 plaine P
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en juin 1902, par Adolphe Séverin Duc, négociant-épicier, domicilié à Amiens, 38 rue Saint-Leu.

Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent que l'entrepreneur Lamolet-Tattegrain a réalisé le monument - une chapelle à cour-parvis-enclos - en 1908.

Le tombeau porte la signature de l'entrepreneur Lamolet-Tattegrain.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1908, daté par source
Auteur(s)Auteur : Lamolet - St-Maurice entreprise de monuments funèbres , dit(e)
Lamolet - St-Maurice entreprise de monuments funèbres , dit(e)

Entreprise de monuments funèbres fondée à Amiens par Hippolyte François Lamolet (1821-1873), qui se déclare débitant dans le recensement de 1856. L'entreprise est signalée 135 Grande-rue Saint-Maurice (annuaire 1862) et 153 Grande-rue Saint-Maurice (1873).

L'entreprise est ensuite dirigée par sa veuve Sophie Damerval, qui y emploie ses deux fils Théophane (21 ans) et Georges (22 ans), comme tailleurs de pierre (recensement de 1881). Certains monuments portent la signature Lamolet Veuve et Lamolet fils.

L'entreprise est ensuite reprise par Théophane Lamolet-Tattegrain, entrepreneur de monuments funèbres, établi 365-367 rue Saint-Maurice (recensements de 1906 et 1911).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur signature

Cette concession, en bordure d'allée, est délimitée par deux poteaux antérieurs monumentaux en pierre de Tournai et par des poteaux latéraux en bronze reliés par une chaîne antérieure en bronze ouvragé et par des barres latérales également en bronze, qui sont fixés sur un sol rehaussé, auquel on accède par deux marches. Elle contient un tombeau en forme de chapelle de style éclectique en calcaire, sur un soubassement en pierre de Tournai, à laquelle on accède par deux marches. La toiture, à deux pans, est également en calcaire. La façade antérieure, fermée par une imposante porte en fonte ouvragée, est agrémenté d'un fronton triangulaire à acrotères, soutenu par deux colonnes en granite rose poli et deux pilastres d'angle. Le tympan cintré est ajouré et orné de petites colonnettes en granite rose poli. De part et d'autre de la porte sont déposées deux jardinières à plantes quadrangulaires en granite rose poli.

A l'intérieur, difficilement accessible, le mur postérieur, percé d'un vitrail cintré, est agrémenté d'un faux-autel en calcaire supporté par une colonne centrale en granite rose poli.

Inscriptions :

Date du décès (intérieur du tombeau-chapelle, mur gauche) : 1963 ; 1975 ; 2003 / 1910 ; 1917 / (mur droit) [muet].

Inscription concernant le destinataire : Famille Duc-Leconte.

Signature (sol, face antérieur, à droite) : T-Lamolet.

Murscalcaire
pierre
granite
bronze
Typologiestombeau en forme de chapelle à parvis
État de conservationétat moyen
Techniquesfonderie
sculpture
vitrail
Précision représentations

Les poteaux antérieurs sont gravés d'une fleur. Le fronton du tombeau-chapelle, surmonté d'une croix, est souligné par une frise à crochets et orné d'un décor végétal central. Le tympan cintré, surmonté d'une frise géométrique, est sculpté d'une croix centrale en médaillon encadrée de deux palmes de laurier et les petites colonnettes sont coiffées de chapiteaux à décor géométrique en calcaire. Les pilastres et les colonnes sont coiffées de chapiteaux feuillagés (acanthe) en calcaire. La porte est agrémentée de deux couronnes végétales (lierre, chêne, immortelles) entrelacées de rubans et ornées au centre de l'alpha (à gauche) et de l'oméga (à droite). Enfin, le vitrail représente le Christ du Sacré Cœur.

Cette concession, conservant sa clôture, contient un tombeau en forme de chapelle en calcaire et pierre de Tournai. L'édicule, signé par l'entrepreneur Lamolet-Tattegrain, a sans doute été réalisé vers 1908 (autorisations de construction).

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/10. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1907-1910).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.