Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tombeau (chapelle) des familles Mouriot-Sauval et Boulanger-Mouriot

Dossier IA80007162 inclus dans Plaine P réalisé en 2008

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellationsfamilles Mouriot-Sauval et Boulanger-Mouriot
Dénominationstombeau
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 598 plaine P
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en avril 1904, par Laure Sauval, veuve Mouriot, sans profession, domiciliée à Amiens, 143 rue des Corroyers.

Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent que l'entrepreneur Lamolet-Tattegrain a réalisé des travaux en 1904.

Le tombeau porte la signature de l'entrepreneur Lamolet-Tattegrain. Les verrières sont signées Darquet.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1904, daté par source
Auteur(s)Auteur : Lamolet - St-Maurice entreprise de monuments funèbres , dit(e)
Lamolet - St-Maurice entreprise de monuments funèbres , dit(e)

Entreprise de monuments funèbres fondée à Amiens par Hippolyte François Lamolet (1821-1873), qui se déclare débitant dans le recensement de 1856. L'entreprise est signalée 135 Grande-rue Saint-Maurice (annuaire 1862) et 153 Grande-rue Saint-Maurice (1873).

L'entreprise est ensuite dirigée par sa veuve Sophie Damerval, qui y emploie ses deux fils Théophane (21 ans) et Georges (22 ans), comme tailleurs de pierre (recensement de 1881). Certains monuments portent la signature Lamolet Veuve et Lamolet fils.

L'entreprise est ensuite reprise par Théophane Lamolet-Tattegrain, entrepreneur de monuments funèbres, établi 365-367 rue Saint-Maurice (recensements de 1906 et 1911).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur signature
Auteur : Darquet atelier de peintres verriers
Darquet atelier de peintres verriers

François Darquet, né en 1830 à Poulainville et son fils Daniel Darquet, né en 1884 à Amiens.

Atelier installé rue du Vivier (recensement de 1906).

1934 : 87-89 rue du Vivier, Amiens.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
maître verrier signature

Cette concession, en bordure d'allée, n'est pas délimitée et contient un tombeau en forme de chapelle de style éclectique construit en pierre de Tournai sur un soubassement en briques, auquel on accède par trois marches. La toiture, de forme pyramidale à paliers et agrémentée d'acrotères, est également en pierre de Tournai. La façade antérieure, fermée par une imposante porte en fonte ouvragée, est agrémenté d'un entablement sculpté, soutenu par deux colonnes cannelées. Les façades latérales sont percées d'une fenêtre cintrée ornée d'un vitrail historié et la façade postérieure est agrémentée d'un vitrail historié trilobé.

A l'intérieur, le tombeau-chapelle contient un faux-autel à colonnettes en marbre blanc rehaussé et le sol ainsi que le plafond sont en pierre de Tournai.

Inscriptions :

Dates des décès (intérieur du tombeau-chapelle, mur postérieur) : 1903 ; 1916 / 1889 ; 1922.

Inscription concernant le destinataire (entablement / façade antérieure) : Familles Mouriot-Sauval / et Boulanger-Mouriot.

Signature (base de la colonne droite, en haut) : T-Lamolet.

Signature (verrières) : DARQUET.

Murspierre
brique
marbre
fonte
Typologiestombeau en forme de chapelle ; style éclectique
État de conservationétat moyen
Techniquesfonderie
sculpture
Précision représentations

La toiture du tombeau-chapelle, agrémentée d'une frise en crochets, d'acrotères latéraux gravés de palmettes et d'un acrotère central gravé d'une feuille d'acanthe, est surmontée d'une croix fleuronnée. La partie supérieure de l'entablement est sculptée d'une frise de guirlandes d'immortelles entrelacées de rubans et deux croix encadrent le nom de la famille gravé sur la partie inférieure. Les colonnes cannelées sont coiffées de chapiteaux corinthiens.

Les vitraux, ornant les murs postérieur et latéraux représentent sainte Aline, à gauche, saint Firmin, à droite et le visage du Christ au centre. Le faux-autel est surmonté d'une croix latine fleuronnée en marbre blanc. Des couronnes mortuaires en perles de rocailles sont suspendues de part et d'autre des murs de l'édicule et un portrait photographique d'une défunte. Il s'agit vraisemblablement de madame Aline Marie Mouriot, décédée en 1903, à l'âge de 30 ans.

Enfin, le plafond est orné d'un décor de croix et le sol d´une ornementation géométrique.

Cette concession contient un tombeau rehaussé en forme de chapelle de style éclectique construit en pierre de Tournai et signé par l'entrepreneur Lamolet-Tattegrain. L'édicule a probablement été élevé en 1904 (autorisations de construction et date d'acquisition de la concession). Les verrières historiées, signés par le maître-verrier Darquet, représentent sainte Aline (à gauche) patronne de l'une des défuntes et saint Firmin (à droite).

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/8. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1900-1904).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.