Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tombeau (niche) [de l'entrepreneur Edouard Narcisse Lefebvre] famille Lefebvre-Dauphin

Dossier IA80006817 inclus dans Plaine F réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellationsfamille Lefebvre-Dauphin
Parties constituantes non étudiéesclôture
Dénominationstombeau
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 5 plaine F
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en octobre 1866, par Edouard Narcisse Lefebvre, entrepreneur de maçonnerie, domicilié à Amiens, 3 rue de l'Ecluse.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle

Cette concession, en bordure d'allée, est délimitée par un mur-pâlis en calcaire (en mauvais état à gauche), clos dans sa partie antérieure par un portillon central à barreaux croisés en fonte et fer forgé. Le sol vraisemblablement en calcaire, rehaussé en fonction du dénivelé du terrain et auquel on accède par une marche, est recouvert par la végétation et deux bouches également en calcaire situées aux deux angles antérieurs de la sépulture permettent l'aération du caveau. Celle-ci contient un tombeau rehaussé en forme de niche monumentale en calcaire, agrémenté d'un fronton à volutes soutenu par deux colonnes. Un socle circulaire en calcaire est déposé à l'intérieur du monument et une grande jardinière à plantes rectangulaire en fonte se trouve au pied du tombeau.

Inscriptions :

Dates des décès : 1866 ; 1876 / 1859 ; 1844 ; 1881.

Epitaphe : Edouard Narcisse / LEFEBVRE / entrep[reneu]r de maçonnerie / décédé le 19 mai 1876 / dans sa 63ème année.

Inscription concernant le destinataire (mur postérieur) : Famille Lefebvre-Dauphin.

Murscalcaire
brique
fonte
fer
Typologiestombeau en forme de niche monumentale à parvis enclos ; style éclectique
État de conservationétat moyen, envahi par la végétation
Techniquesfonderie
ferronnerie
sculpture
Précision représentations

Le portillon était initialement surmonté d'une croix (disparue) à volutes végétales (manquante à gauche).

Le fronton du tombeau, initialement surmonté d'une croix (cassée et déposée au sol), est sculpté d'un décor fleuri et feuillagé (fleurs, roses, pavots, feuilles d'acanthe). Les colonnes, autour desquelles s'enroulent une frise de feuilles de lierre, sont coiffées de chapiteaux feuillagés (acanthe) à crochets et gravés d'une fleur de pensée centrale. Une croix ainsi qu'une couronne mortuaire en barbotine sont fixées sur le mur postérieur.

Cette concession rehaussée se signale par la qualité du décor sculpté de sa clôture en calcaire et du tombeau en forme de niche monumentale. L'édicule a sans doute été réalisé vers 1866 (date d'acquisition de la concession et de l'une des inhumations).

Statut de la propriétépropriété publique
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.