Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tombeau (niche) des familles Desmaret-Leclercq, Desmaret-Legrand et Desmaret-Bailly

Dossier IA80007096 inclus dans Plaine P réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellationsfamilles Desmaret-Leclercq, Desmaret-Legrand et Desmaret-Bailly
Parties constituantes non étudiéesclôture
Dénominationstombeau
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 323 plaine P
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession est acquise en juin 1854 par Jules César Alexandre Desmaret-Leclercq, marchand de fer, domicilié à Amiens, 87 rue Saint-Leu. Elle est agrandie en septembre 1906 par Fernand Adrien Bailly, champignonniste et Louise Léontine Hermance Desmaret, son épouse, domiciliés à Argenteuil (95), Mathilde Marie Pauline Julie Desmaret, sans profession, domiciliée à Amiens, rue Edouard-Gand et Mathilde Léonie Eléonore Joséphine De Buscher, veuve Desmaret, sans profession, domiciliée à Amiens, rue Edouard-Gand.

Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent que l'entrepreneur Lamolet-Tattegrain a construit le caveau ainsi que le monument - une niche - en 1906.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1906, daté par source
Auteur(s)Auteur : Lamolet - St-Maurice entreprise de monuments funèbres , dit(e)
Lamolet - St-Maurice entreprise de monuments funèbres , dit(e)

Entreprise de monuments funèbres fondée à Amiens par Hippolyte François Lamolet (1821-1873), qui se déclare débitant dans le recensement de 1856. L'entreprise est signalée 135 Grande-rue Saint-Maurice (annuaire 1862) et 153 Grande-rue Saint-Maurice (1873).

L'entreprise est ensuite dirigée par sa veuve Sophie Damerval, qui y emploie ses deux fils Théophane (21 ans) et Georges (22 ans), comme tailleurs de pierre (recensement de 1881). Certains monuments portent la signature Lamolet Veuve et Lamolet fils.

L'entreprise est ensuite reprise par Théophane Lamolet-Tattegrain, entrepreneur de monuments funèbres, établi 365-367 rue Saint-Maurice (recensements de 1906 et 1911).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur attribution par source

Cette concession, en bordure d'allée, est délimitée par une balustrade en pierre de Tournai, close par un portillon antérieur central en fer forgé à deux vantaux et fixée sur un sol rehaussé en pierre de Tournai, auquel on accède par deux marches. Elle contient un tombeau en forme de niche monumentale en pierre de Tournai, de style néogothique, auquel on accède par trois marches. L'édicule est surmonté d'un fronton triangulaire à crochets et pinacles, soutenu par deux colonnes. Une jardinière à plantes en fonte est déposée à l'intérieur du monument.

Inscriptions :

Dates des décès : 1906 ; 1922 / 1919 / (en bas) 1874 ; 1882 / 1848 ; 1854.

Epitaphe : Louis François Paul / DESMARET / ancien marchand de fers / époux de Hortense GRU / décédé le 7 août 1906 / dans sa 58e année / - / Alexandre DESMARET, m[archan]d de fers / décédé le 27 Xbre 1882, dans sa 64e année.

Inscription concernant le destinataire (difficile à lire) : Sépulture Desmaret-Leclercq / Desmaret-Legrand / Desmaret-Bailly.

Monogramme (mur postérieur, en haut) : D-D-D.

Inscription (mur postérieur, en bas) : Concession à perpétuité.

Murspierre
fer
Typologiestombeau en forme de niche monumentale à parvis enclos ; style néogothique
Techniquesfonderie
sculpture
Précision représentations

Le fronton triangulaire du tombeau, surmonté d'une croix fleuronnée, de pinacles également fleuronnés et de crochets en forme de feuilles d´acanthe, est agrémenté d'une arcade de forme ogivale à crochets, soulignée par une frise de feuilles de lierre. Les colonnes sont coiffées de chapiteaux à crochets feuillagés. Le mur postérieur est gravé d'un décor végétal et du monogramme de la famille "D-D-D".

Cette concession, acquise en 1854 et agrandie en 1906, est délimitée par une balustrade en pierre de Tournai et contient un tombeau en forme de niche monumentale en pierre de Tournai, de style néogothique, sans doute réalisé en 1906, date du décès du marchand de fers Louis François Paul Desmaret, par l'entrepreneur Lamolet-Tattegrain (autorisations de construction). Huit tombeaux identiques ont été recensés dans cet alignement de la plaine P.

Comme c'est le cas de la famille David-Granier, une première concession a vraisemblablement été acquise à un autre emplacement dans le cimetière.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/9. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1905-1906).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.