Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tombeau (stèle funéraire) de la famille Dabonneville et cénotaphe de Gaston Raquet

Dossier IA80004904 inclus dans Plaine P réalisé en 2004

Fiche

  • Vue générale.
    Vue générale.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • clôture
    • cénotaphe

Dossiers de synthèse

Appellationsfamille Dabonneville
Parties constituantes non étudiéesclôture, cénotaphe
Dénominationstombeau
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 141 plaine P
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession est acquise en octobre 1901 par Marie Théréza Dabonneville, brocanteuse. Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) signalent l'enlèvement du "vieux monument" et son remplacement, en 1915, par l'entrepreneur Béguin, domicilié à Amiens, 385 rue Saint-Maurice, afin de permettre "l'embellissement de la concession en l'honneur de leur fils, appartenant au 28e bataillon de Chasseurs alpins, tué au champ d'honneur".

Selon une information orale de Raymonde Gillmann, l'urne cinéraire placée sur le socle remplacerait une sculpture, volée.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1915, daté par source
Auteur(s)Auteur : Béguin entrepreneur attribution par source

Cette concession de type couloir, adossée au mur d'enceinte du cimetière, est délimitée par des grilles en fer forgé et par un portillon antérieur. Elle contient une stèle à fronton et acrotères, en calcaire, sur laquelle est fixée une table en marbre gris. Une base en pierre, formant support à une amphore (présente lors de l'enquête de 2004 mais actuellement manquante), est placée au centre de la concession. Le mobilier funéraire se compose d'une croix en granite et fonte et d'une plaque en pierre. Inscriptions : Dates des décès (lettres cuivrées) : 1906 ; 1915 ; 1918 ; 1925. Inscription concernant le destinataire : F[ami]lle RAQUET DABONNEVILLE. Epitaphe (stèle) : Regrets éternels. Epitaphe (stèle) : [...] / Notre cher fils RAQUET Gaston / Adjudant au 28e B[ataill]on de chasseurs alpins / blessé mortellement à Wattweiler / (Hte Alsace) à la tête de sa section / de mitrailleurs / le 24 février 1915 / juste âgé de 25 ans / Alfred RAQUET époux de Marie / DABONNEVILLE / décédé accidentellement le 1er avril 1918 / à l'âge de 86 ans / [...]. Epitaphe (cénotaphe) : Tué face à l'ennemi.

Murspierre
calcaire
marbre
Typologiesstèle funéraire architecturée (fronton)
Techniquessculpture
ferronnerie
Précision représentations

Le fronton est orné d'une couronne mortuaire.

Cette concession contient une stèle en calcaire, posé en 1915 par l'entrepreneur Béguin en remplacement d'un tombeau existant, et un cénotaphe dédié à Gaston Raquet, mort au combat durant la Première Guerre mondiale. Ce cénotaphe, dont la partie supérieure est manquante, présente une épitaphe générique, alors que celle du tombeau familial rappelle le comportement héroïque du jeune adjudant.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/11. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1913-1917).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Schill-Fenninger Hélène - Nicolas Laurent