Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tombeau (stèle funéraire) de la famille Daveluy

Dossier IA80005086 inclus dans Plaine G réalisé en 2006

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Appellationsfamille Daveluy
Parties constituantes non étudiéesclôture
Dénominationstombeau
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 156 plaine G
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en août 1830, par Isidore, Nicolas Daveluy, domicilié à Amiens, rue du Cloître-de-l'Horloge. Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent qu'une croix funéraire en fer a été élevée en 1821 et que l'entrepreneur A. Sallé fils a construit un caveau en 1884. La stèle porte la signature de l'entrepreneur Coënen.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle
Secondaire : 1er quart 19e siècle , (détruit)
Dates1821, daté par source
1884, daté par source
Auteur(s)Auteur : Sallé entreprise de monuments funèbres , dit(e)
Sallé entreprise de monuments funèbres , dit(e)

Entreprise de monuments funèbres, fondée par Achille Eugène Sallé-Joseph, né en 1799 ou 1802, constructeur de monuments funèbres, rue Saint-Maurice (listes électorales de 1843, recensement de 1856). L'annuaire de 1862 situe l'entreprise 137 Grande-rue Saint-Maurice, à côté de l'entreprise Lamolet.

Son fils Eugène Sallé-Barré (né en 1845), tailleur de pierre (1852), lui succède à la direction de l'entreprise avant 1881 (recensements de 1881 et 1906).

Les recensements de 1906-1911 donnent l'entreprise au 403 rue Saint-Maurice. Il y travaille avec Jean-Baptiste Sallé - sculpteur et constructeur de monuments et caveaux funéraires, spécialisés dans la réalisation d'autels pour églises.

Son fils Eugène Achille Désiré Sallé (1873-1905) est sculpteur.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur attribution par source
Auteur : Coënen entreprise de marbrerie et de monuments funèbres
Coënen entreprise de marbrerie et de monuments funèbres

Entreprise de marbrerie et de monuments funèbres dirigée par Bernard Coënen, marbrier Belge né en 1831 et établi à Amiens au milieu du 19e siècle.

Successeur de Deventer, Bernard Coënen est domicilié à Amiens, 47 boulevard du Mail en 1862 (annuaire) et 1872 (recensement de 1872).

53 boulevard du Mail.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur attribution par source

Cette concession, adossée au premier mur d'enceinte, est délimitée par une grille en fer forgé, à portillon antérieur central, fixée sur une bordure en pierre de Tournai. Elle contient une stèle à entablement et fronton triangulaire, surmonté d'une croix, en pierre de Tournai. Au centre de la concession, déposé sur le sol recouvert de gravillons, se trouve un porte-couronne mortuaire en forme de croix.

Inscriptions :

Dates des décès (stèle) : 1870 ; 1874 ; 1886 / 1856 ; 1921 / 1894 ; 1906 ; 1938 ; 1950. Dates des décès (base de la stèle) : 1903 ; 1910 ; 1919 / 1884 ; 2004 / 1888 ; 1890 ; 1912. Dates des décès (socle de la stèle) : 1821 ; 1830 ; 1845 / 1894 ; 1906 ; 1886 / 1930.

Épitaphe (fronton de la stèle) : In te Domine, speravi, non confundar in aeternam / [...] / Hic jacent.

Épitaphe (table gauche) : + / Marie Pierre Isidore Nicolas / DAVELUY / chevalier de la Légion d'Honneur, président du conseil / de fabrique de la paroisse de St-Leu / ancien président du tribunal / et de la chambre de commerce d'Amiens / ancien membre du conseil général / du conseil municipal, etc... / né à Amiens le 2 février 1787 / décédé en cette ville le 29 mars 1870 / dans sa 84e année / - / Marie Anne Thérèse LAROCHE / Vve de M. Nicolas DAVELUY / présidente de la société / de Charité Maternelle / née à Arras le 7 décembre 1795 / décédée à Amiens le 9 janvier 1874 / dans sa 79e année / [...].

Épitaphe (table centrale) : + / In spem resurrectiones / Marie Thérèse Félicité / DAVELUY / religieuse du Sacré Coeur / née à Amiens le 25 mars 1815 / décédée le 5 décembre 1856 / à l'âge de 41 ans / après 21 ans de religion / - / Messire Marie Joseph Isidore / DAVELUY / chanoine titulaire / et doyen du Chapitre de la cathédrale d'Amiens / vicaire général du diocèse / archiprêtre d'Amiens / et curé de Notre-Dame / ancien curé de St-Germain d'Amiens, / pieusement endormi dans le seigneur / le 21 mars 1921 / dans la 84e année de son âge et la 60e de son sacerdoce. / Vrai prêtre par la piété et la charité / vrai pasteur par le dévouement et la sagesse / éminent par sa foi et sa dignité / 1837-1921.

Épitaphe (table droite) : + / Marie Louis Xavier DAVELUY / notaire honoraire / époux de Sophie CHARROY / décédé à Amiens le 5 8bre 1894 / à l'âge de 70 ans / [...] / René DAVELUY / contre-amiral / 1863-1938 / [...].

Épitaphe (base de la stèle, au centre) : Marie Pauline DAVELUY / en religion / Mère Marie de Borgia / supérieure générale des religieuses de Louvencourt / née à Amiens le 8 novembre 1816 / décédée en cette ville le 1er avril 1884 / après 29 ans de religion / [...].

Épitaphe (socle de la stèle, au centre) : Marie Louis Xavier DAVELUY / notaire honoraire / époux de Sophie CHARROY / décédé à Amiens le 5 8bre 1894 / à l'âge de 70 ans / [...].

Inscription (fronton de la stèle) : In te domine, speravi, non confundar in aeternum / [...] / Hic jacent.

Inscription concernant le destinataire (entablement de la stèle) : Sépulture de la Famille Daveluy.

Signature (base de la stèle, en haut, à droite) : Coënen, Amiens (?).

Murspierre
fer
Typologiesstèle funéraire architecturée (entablement et fronton)
Techniquesferronnerie
Précision représentations

La grille est ornée d'urnes voilées et fleurons et le portillon est surmonté de deux anges en prière, encadrant initialement une croix, aujourd'hui disparue. Le fronton de la stèle est décoré d'une fleur centrale.

Cette concession, qui conserve sa clôture en fer forgé, contient une stèle à entablement et fronton triangulaire, signée par le marbrier Bernard Coënen. Ce tombeau collectif, sans doute réalisé dans le 3e quart 19e siècle, succède à une croix funéraire élevée en 1821 (autorisation de construction). Le caveau a été construit en 1884, par l'entrepreneur A. Sallé fils (autorisation de construction).

On signalera l'inscription latine gravée sur le fronton de la stèle. Les épitaphes de Marie Louis Xavier Daveluy et de Géromine Sophie Charroy, son épouse, apparaissent en deux endroits du monument.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/1. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1807-1828).

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/4. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1874-1884).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.