Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Tombeau (stèle funéraire) de la famille De Commines de Marsilly

Dossier IA80005939 inclus dans Plaine E réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations famille De Commines de Marsilly
Parties constituantes non étudiées clôture
Dénominations tombeau
Aire d'étude et canton Grand Amiénois
Adresse Commune : Amiens
Adresse : rue Saint-Maurice , 99 plaine E Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en avril 1857, par Charles De Commines de Marsilly, ingénieur des Mines, domicilié à Amiens, 2 rue Montplaisir.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle

Cette concession, en bordure d'allée, est délimitée par une grille en fonte et fer forgé (dont la partie droite est manquante), à portillon antérieur central et fixée sur une bordure en calcaire. Elle contient une stèle à entablement et fronton triangulaire à acrotères en calcaire, agrémentée de trois tables en marbre (ou pierre d'Ecaussine). L'entablement est lui aussi orné d'une table en marbre.

Inscriptions :

Dates des décès : [muette] / 1856 ; 1870 / [muette].

Inscription concernant le destinataire (entablement) : Famille / De Commines de Marsilly.

Murs calcaire
marbre
fonte
fer
Typologies stèle funéraire architecturée (entablement et fronton)
États conservations état moyen
Techniques fonderie
ferronnerie
sculpture
Précision représentations

La grille est ornée de fleurons en forme de coeur et d'urnes voilées et le portillon est surmonté d'une croix. Le fronton de la stèle, surmonté d'une croix rayonnante à frise perlée, est sculpté d'un grand sablier ailé et les acrotères sont gravés de palmettes. Une guirlande de branches de cyprès, suspendue par deux flambeaux renversés, est sculptée de part et d'autre de l'entablement. Elle est surmontée d'une couronne de feuilles de chêne, agrémentée d'une étoile centrale et entrelacée de rubans.

Cette concession, partiellement délimitée par une grille en fonte et fer forgé, contient une stèle à entablement et fronton triangulaire à acrotères en calcaire, sans doute réalisée vers 1856 (date de la première inhumation) ou 1857 (date d'acquisition de la concession). Cette typologie de tombeau est fréquente dans le cimetière de la Madeleine au milieu du 19e siècle.

Statut de la propriété propriété publique
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.