Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tombeau (stèle funéraire) de la famille Debray-Bonvallet

Dossier IA80007092 inclus dans Plaine P réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellationsfamille Debray-Bonvallet
Parties constituantes non étudiéesclôture
Dénominationstombeau
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 319 plaine P
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en avril 1902, par Charlotte Bonvallet veuve Debray, domiciliée à Alger (Algérie).

Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent que l'entrepreneur Lesot-Frères a réalisé des travaux en 1902.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1902, daté par source
Auteur(s)Auteur : Lesot Frères
Lesot Frères

1900 : 203 rue Saint-Maurice.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur attribution par source

Cette concession, en bordure d'allée, est délimitée par deux piliers antérieurs en granite belge et par une grille monumentale en fonte ouvragée peinte à portillon central à deux vantaux, qui sont fixés sur une bordure en granite belge. Le sol, rehaussé et auquel on accède par deux marches, est recouvert de gravillons. Elle contient une stèle architecturée en pierre d'Ecaussine (ou calcaire ?), à fronton et ornée de chaque côté de deux petits piliers trapézoïdaux. La base du tombeau est agrémentée d'une jardinière à plantes antérieure.

Inscriptions : Dates des décès : 1900 ; 1932 ; 1974 ; 1977 / 1977 ; 1989.

Epitaphe : Ferdinand DEBRAY / docteur en sciences / 1854-1900.

Inscription concernant le destinataire : Famille Debray-Bonvallet.

Murspierre
granite
fonte
Typologiesstèle funéraire architecturée
Techniquesfonderie
sculpture
Précision représentations

Les deux piliers antérieurs sont agrémentés de pots-à-feu (ou flammes) et le portillon de clôture est surmonté d'une croix.

Le fronton de la stèle, surmontée d'une croix fleuronnée à volutes et souligné par une frise en ronds, est sculpté d'une belle guirlande d'immortelles entrelacée de rubans. Sous ce fronton, la partie supérieure, agrémentée par deux petits pilastres latéraux à chapiteaux ornés de feuilles d'acanthe, est sculptée de deux branches de cyprès. La partie médiane de forme triangulaire, ornée d'un acrotère central également gravé d'une feuille d'acanthe et agrémentée de volutes feuillagées (acanthe), est sculptée d'une couronne végétale centrale (immortelles, lierre et cyprès) entrelacée de rubans. Enfin la base des piliers trapézoïdaux est gravée de l'alpha et de l'oméga.

Cette concession, conservant sa grille monumentale en fonte ouvragée, contient une stèle architecturée en pierre d'Ecaussine, agrémentée d'une jardinière à plantes antérieure, sans doute réalisée vers 1900, date du décès de Ferdinand Debray, ou vers 1902 (date d'acquisition de la concession) par l'entrepreneur Lesot-Frères (autorisations de construction).

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/8. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1900-1904).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.