Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tombeau (stèle funéraire) de la famille Dottin-Damay

Dossier IA80005480 inclus dans Plaine P réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellationsfamille Dottin-Damay
Parties constituantes non étudiéesclôture
Dénominationstombeau
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 51 plaine P
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en septembre 1880, par Jean-Baptiste, Frédéric Dottin, comptable, domicilié à Amiens, 43 rue Martin-Bleu-Dieu.

Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent que l'entrepreneur Gadré a réalisé des travaux en 1880.

La stèle porte la signature de l'entrepreneur Gadré.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1880, daté par source
Auteur(s)Auteur : Gadré marbrerie et entreprise de monuments funèbres
Gadré marbrerie et entreprise de monuments funèbres

Entreprise de marbrerie et de monuments funèbres fondée à Amiens 401 rue Saint-Maurice par Onésime Gadré-Retourné, marbrier né en 1852, à Rumesnil. En 1906 et 1911 (recensement de population), Onésime y emploie ses deux fils Albert né en 1882 et Alfred né en 1883, également marbriers.

Albert Gadré, entrepreneur de monuments funèbres à Amiens, lui succède vers 1920 au 279 rue Saint-Maurice (annuaire et AC Amiens 2M 17/27). L'entreprise est également attestée 401 rue Saint-Maurice de 1905 à 1945 (annuaire et AC Amiens 2M 17/27).

Le tombeau de la famille Gadré-Tattegrain (cimetière de Montières) mentionne : Omer Gadré (1869-1946), Désiré Gadré (1840-1925) et Jules Tattegrain (1867-1933).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur signature

Cette concession, adossée au second mur d'enceinte, est délimitée par des poteaux en pierre de Tournai reliés par une barre en fer de chaque côté et par une chaîne dans la partie antérieure et qui sont fixés sur un sol recouvert de dalles en pierre de Tournai. Elle contient une stèle à entablement et fronton à acrotères en calcaire, agrémentée d'une table en marbre, tout comme l'entablement.

Inscriptions :

Dates des décès : 1880 ; 1890 ; 1932 ; 1946 / 1897 ; 1935 ; 1941.

Dates des décès (base) : 1877 / 1879.

Epitaphe : Henri DOTTIN / professeur de musique / décédé le 10 mai 1890 / à l'âge de 23 ans.

Epitaphe : Gustave DOTTIN / professeur de musique / époux MOLLET / décédé le 28 mars1935 / à l'âge de 82 ans.

Inscription concernant le destinataire (entablement) : Famille Dottin-Damay.

Signature (base, en haut à droite) : Gadré.

Murscalcaire
marbre
pierre
fer
Typologiesstèle funéraire architecturée (entablement et fronton)
État de conservationmauvais état, envahi par la végétation
Techniquessculpture
Précision représentations

Le fronton de la stèle, initialement surmonté d'un élément, est sculpté d'une couronne de fleurs entrelacée de rubans, agrémentée d'une pensée au centre. Les acrotères sont gravés de palmettes.

Cette concession, délimitée par des poteaux fixés sur un sol recouvert de dalles en pierre de Tournai, contient une stèle à entablement et fronton en calcaire, signée Gadré, sans doute réalisée vers 1880, date du décès d'Henri Dottin, professeur de musique. Le monument est identique à celui de la sépulture voisine (P 50).

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/4. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1874-1884).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.