Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tombeau (stèle funéraire) de la famille Duchemin

Dossier IA80005057 inclus dans Plaine G réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellationsfamille Duchemin
Parties constituantes non étudiéesclôture
Dénominationstombeau
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 118 plaine G
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en mars 1828, par Louis, Jean-Baptiste Duchemin, domicilié à Hébécourt (80). La sépulture Duchemin est mentionnée par S. Comte (1847).

Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent que la sépulture familiale du marchand d'huile Duchemin a été aménagée et qu'une "treille" a été posée en 1822.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Dates1822, daté par source

Cette concession, adossée au premier mur d'enceinte, est délimitée, dans sa partie antérieure, par une belle grille en fer forgé à portillon central, fixée sur une bordure en grès et de chaque côté, par une barre de fer, ornée de porte-couronnes mortuaire en fer forgé, disposés de façon régulière. Elle comprend une stèle à fronton, sculpté de petites volutes, en calcaire, qui porte en son centre une plaque en marbre.

Inscriptions :

Dates des décès : 1845 ; 1827 ; 1820 ; 1852 ; 1854 ; 1859 ; 1869 ; 1891 ; 1904.

Épitaphe : A la mémoire de M. Louis Jean-Baptiste DUCHEMIN / propriétaire / décédé à Amiens le 20 mai / 1845 / âgé de 71 ans et 3 mois / [...] / et de Louis Auguste DUCHEMIN Rentier / décédé le 16 février 1852 âgé de 52 ans et 4 mois / [...].

Inscription concernant le destinataire : Famille Duchemin.

Murscalcaire
marbre
grès
brique
fer
Typologiesstèle funéraire architecturée (fronton)
Techniquesferronnerie
Précision représentations

Le portillon de la grille est surmonté d'un Christ en croix et orné d'urnes voilées.

La table en marbre de la stèle, ornée d'une frise végétale, est encadrée par des flambeaux renversés et le fronton est sculpté d'un décor végétal, à rinceaux de fougères et de fleurs, avec en son centre un vase funéraire.

Cette concession, qui conserve sa clôture ornée de porte-couronnes en fer forgé, contient une stèle de belle facture, réalisée vers 1845 (date du décès du concessionnaire) et mentionnée par S. Comte (1847). Les aménagements réalisés en 1822 ne sont pas conservés.

Statut de la propriétépropriété publique
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/1. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1807-1828).

Bibliographie
  • C[OMTE], Stéphane. Promenades au cimetière de la Madeleine, précédées d'un précis historique sur l'origine de cet établissement, sa première destination, et les diverses transformations qu'il a subies depuis sa fondation jusqu'à nos jours. Amiens : Imp. Duval et Herment, 1847.

    p. 173
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.