Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tombeau (stèle funéraire) de la famille Duroselle

Dossier IA80006824 inclus dans Plaine F réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellationsfamille Duroselle
Dénominationstombeau
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 11 plaine F
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en septembre 1832, par Henry Louis Edouard Duroselle, domicilié à Amiens, 32 Grande rue de Beauvais, et agrandie en février 1882, par Hippolyte Duroselle, propriétaire, domicilié à Amiens, 76 rue Laurendeau.

Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent que l'entrepreneur Cavillon-Galampoix a réalisé des travaux en 1904.

La stèle porte la signature de l'entrepreneur Galampoix.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Secondaire : 1er quart 19e siècle
Dates1904, daté par source
Auteur(s)Auteur : Galampoix marbrerie et entreprise de monuments funèbres
Galampoix marbrerie et entreprise de monuments funèbres

Entreprise de marbrerie et monuments funèbres fondée par Joseph Galampoix (1819-1901). Lui succède l'entreprise Cavillon-Galampoix, dirigée par son gendre.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur attribution par source
Auteur : Cavillon entreprise de monuments funèbres , dit(e)
Cavillon entreprise de monuments funèbres , dit(e)

Entreprise de monuments funèbres amiénoise située au Château Fort et dirigée par Florent Cavillon-Galampoix (1853-1909), gendre de Joseph Galampoix.

Plusieurs autorisations de constructions de monuments pour le cimetière du Petit-Saint-Jean, sont faites au nom de Cavillon (1900-1905) et de Cavillon-Galampoix (1901-1908).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur attribution par source

Cette concession, en bordure d'allée, est matérialisée par un sol en granito et en béton, avec un soubassement en briques (remaniement) et contient une stèle à entablement et fronton triangulaire à acrotères en calcaire, agrémentée de quatre tables en marbre (ou pierre d'Ecaussine et dont la partie sommitale est recouverte d'une protection en zinc. La base est également ornée de quatre tablettes en marbre.

Inscriptions :Dates des décès : 1832 ; 1870 ; 1869 ;

1871 ; 1896 ; 1904 / 1840 ; 1840 ; [sans date] ; 1914 ; 1914 / 1881 ; 1889 ; 1895 ; 1918 / 1836 ; 1855 ; 1885 ; 1951 ; 1968 / (base) 1866 ; 1924 / 1979 / 1976 / 1969.

Épitaphe : Charles DUROSELLE, leur Fils / Juge consulaire, / Gérant du Gaz Français / décédé le 13 Xbre 1869 / âgé de 49 ans / - / Fernand DUROSELLE / Docteur en Médecine / officier d'académie / décédé à Amiens, le 29 septembre 1904 / dans sa 50ème année / - / Pierre Louis DUROSELLE / négociant, Juge consulaire / décédé le 26 7bre 1840 / âgé de 83 ans et 9 mois / - / Louis DUROSELLLE, leur Fils / Juge et Cinq Fois / Président Consulaire / chevalier de la Légion d'Honneur / décédé à Nancy à 80 ans / - / Georges DUROSELLE / Bachelier ès-Lettres et en Droit / décédé le 11 9bre 1881 / âgé de 22 ans et 6 mois / - / Aglaé DUROSELLE / née MARTINI, DE CAPPADOCE / décédée au Havre à 18 ans / avec son fils, le 1er mai 1836 / (base) Monseigneur Fernand DUROSELLE / protonotaire apostolique / vicaire général et chancelier / de l'Evêché d'Amiens / 1900-1969.

Inscription concernant le destinataire (entablement, en creux profond) : Famille Duroselle.

Signature (base, en haut à droite) : Galampoix.

Murscalcaire
marbre
béton
Typologiesstèle funéraire architecturée (entablement et fronton)
État de conservationremanié
Techniquessculpture
Précision représentations

Le fronton triangulaire de la stèle, surmonté d'une croix fleuronnée, est sculpté d'une étoile à cinq branches en relief et les acrotères sont gravés de palmettes.

Cette concession, acquise en 1832 et agrandie en 1882, ne conserve plus sa clôture d´origine. Elle contient une stèle funéraire en calcaire, signée par l'entrepreneur Galampoix et probablement élevée vers 1832 (date d'acquisition de la concession et de la première inhumation). Ce monument familial se signale par la présence de plusieurs épitaphes qui renseigne la profession des défunts.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/8. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1900-1904).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.