Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Tombeau (stèle funéraire) de Philippe Reynard (vestiges)

Dossier IA80006527 inclus dans Plaine D réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations Renoux-Reynard
Dénominations tombeau
Aire d'étude et canton Grand Amiénois
Adresse Commune : Amiens
Adresse : rue Saint-Maurice , 17 plaine D Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en avril 1838, par Joséphine Renoux, domiciliée à Amiens, rue des Trois-Cailloux. Une note en marge indique que Philippe Reynard, décédé à 62 ans, le 21 décembre 1837, est né à Amiens. Il fut ancien pharmacien en chef des armées du Nord, conseiller municipal d'Amiens, membre des Académies des Sciences d'Amiens et de Lille, de la Société de médecine du département de la Somme, du jury de médecine du département de la Somme et essayeur de la garantie d'or et d'argent. La sépulture de M. Reynard est décrite par S. Comte (1847), qui signale la présence d'un "cippe à chapiteau" (cf. annexe).

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle

Cette concession, en bordure d'allée, n'est plus délimitée. Les vestiges du monument d'origine sont actuellement déposés dans la concession n°14. Il s'agit d'une stèle rectangulaire en calcaire, initialement couronnée (le couronnement est lui aussi déposé dans la concession n°14) et très difficile à lire.

Inscriptions :

Date du décès : 1837.

Épitaphe : Philippe François / REYNARD / ancien pharmacien [...] / [...] de France, membre [...] / [non lu] / [...] 1837 / [non lu].

Murs calcaire
Typologies stèle funéraire rectangulaire
États conservations vestiges, envahi par la végétation

Cette concession, ne conserve plus sa clôture et le monument d´origine subsiste aujourd´hui à l´état de vestiges dans la concession voisine (n°14). Cette stèle rectangulaire en calcaire, décrite par Stéphane Comte en 1847, est un tombeau individuel, probablement élevé vers 1837 (date de l´unique inhumation) ou 1838 (date d´acquisition de la concession) pour Philippe Reynard, pharmacien en chef des armées du Nord, conseiller municipal d'Amiens, membre des Académies des Sciences d'Amiens et de Lille, de la Société de médecine du département de la Somme, du jury de médecine du département de la Somme et essayeur de la garantie d'or et d'argent.

Statut de la propriété propriété publique
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1986/06/25

Annexes

  • Extrait de : Promemades au cimetière de la Madeleine

    "Nous redescendons par le chemin n°3, et près de la tombe de M. Josse [D 13], nous rencontrons, un peu au-dessus et du même côté, celle de M. REYNARD, Philippe-François, ancien chirurgien en chef de l´armée du Nord, membre du conseil municipal de la ville d´Amiens, de l´académie de Lille, et essayeur de la garantie d´or et d´argent d´Amiens. Un cippe à chapiteau compose seul le monument de M. REYNARD ; et sur la face de la pierre, on lit l´épitaphe qui rappelle ses titres et les nombreuses fonctions qu´il exerça.

    M. Amable Dubois prononça, sur sa tombe, un discours, duquel nous extrayons les passages suivants : [...]. "

    Stéphane C[omte], 1847, pp. 245-247.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

Bibliographie
  • C[OMTE], Stéphane. Promenades au cimetière de la Madeleine, précédées d'un précis historique sur l'origine de cet établissement, sa première destination, et les diverses transformations qu'il a subies depuis sa fondation jusqu'à nos jours. Amiens : Imp. Duval et Herment, 1847.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.