Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tombeau (stèle funéraire) Fauquelle-Brandicourt

Dossier IA80006833 inclus dans Plaine F réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

AppellationsFauquelle-Brandicourt
Parties constituantes non étudiéesclôture
Dénominationstombeau
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 20 plaine F
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en septembre 1845, par Jean-Baptiste Napoléon Elie Fauquelle et Victoire Brandicourt, son épouse, domiciliés à Amiens, 5 rue de la Citadelle et agrandie en juin 1873, par les acquéreurs, ayant déménagés boulevard du Jardin des Plantes. La stèle porte la signature de l'entrepreneur Sellier.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Auteur(s)Auteur : Sellier entreprise de monuments funèbres
Sellier entreprise de monuments funèbres

Entreprise de monuments funèbres établie à Amiens, route d'Albert, au début du 20e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur signature

Cette concession, en bordure d'allée, est délimitée par une grille en fer forgé à portillon antérieur central et contient une stèle architecturée en calcaire, à fronton triangulaire, supporté par des pilastres cannelés à pans coupés et agrémentée de trois tables en marbre. Le fronton est également orné d'une tablette triangulaire en marbre.

Inscriptions :

Dates des décès : 1829 ; 1829 / 1873 ; 1878 ; 1885 / 1844 ; 1850 / (base) 1881 / 1886 ; 1891 ; 1901.

Signature (base, en bas à droite) : Sellier.

Murscalcaire
marbre
fer
Typologiesstèle funéraire architecturée (pilastres)
État de conservationmauvais état, envahi par la végétation
Techniquesferronnerie
sculpture
Précision représentations

La grille est ornée de fleurons.

Le fronton de la stèle, souligné d'une frise denticulaire, est surmonté d'une croix latine et était initialement agrémenté de chaque côté de vases funéraires (déposés au sol). La base du tombeau est sculptée de deux belles couronnes d'immortelles, encadrant un bouquet de fleurs en relief.

Cette concession, acquise en 1845 et agrandie en 1873, conserve sa grille en fer forgé et contient une stèle funéraire en calcaire, à fronton triangulaire et pilastres cannelés à pans coupés. L'édicule, signé par l'entrepreneur Sellier, a sans doute été réalisé vers 1844 (date de l'une des inhumations) ou 1845 (date d'acquisition de la concession).

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.