Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tombeau (stèle funéraire) Fournier-Thuillier

Dossier IA80006112 inclus dans Plaine H réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

AppellationsFournier-Thuillier
Parties constituantes non étudiéesclôture
Dénominationstombeau
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 73 plaine H
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en décembre 1842, par Catherine Thuillier, veuve Fournier, domiciliée à Amiens, rue Saint-Denis.

Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent qu'un tombeau en bois a été réalisé en 1822, portant l'épitaphe "Ici repose le corps de J.L FOURNIER, apprêteur, époux de Catherine THUILLIER, décédé le 25 octobre 1821".

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Secondaire : 1er quart 19e siècle , (détruit)
Dates1822, daté par source

Cette concession, en bordure d'allée, est matérialisée par deux poteaux antérieurs et deux poteaux postérieurs en calcaire. Elle contient une stèle architecturée de style néogothique en calcaire, surmontée d'un fronton triangulaire à crochets encadré par deux pinacles ouvragés et soutenu par deux colonnettes. Elle est agrémentée d'une table centrale en marbre et une tablette également en marbre est fixée sur la base. Les faces latérales présentent deux dais ouvragés qui devaient initialement abriter une statuette. La face postérieure du tombeau, prête à être gravée, est également surmontée d'un fronton triangulaire à crochets encadré par deux pinacles ouvragés.

Inscriptions :

Dates des décès : 1820 ; 1867 ; 1847 ; 1904 / 1876 ; 1904 ; 1907 / (base) 1901 / 1899.

Murscalcaire
marbre
Typologiesdispositif à double orientation ; stèle funéraire architecturée ; style néogothique
État de conservationmauvais état
Techniquessculpture
Précision représentations

Le fronton à crochets de la face antérieure, initialement surmonté d'un élément (disparu), est encadré de deux pinacles finement sculptés, ressemblant à des toitures de tourelles. Il est sculpté d'un quadrilobe en relief surmontant une urne funéraire drapée et déposée sur un socle. Les colonnettes sont coiffées de chapiteaux feuillagés (feuilles de lierre).

La partie supérieure des dais ornant les faces latérales ressemblent également à des toitures de tourelles et les culs-de-lampe, supportant probablement à l'origine des statuettes (disparues), sont gravés d'une chouette.

Le fronton à crochets de la face postérieure, surmonté d'une croix, est encadré de deux pinacles fleuronnés et la partie médiane est gravée d'une arcade en relief à décor végétal.

Cette concession, matérialisée par deux poteaux antérieurs et deux poteaux postérieurs en calcaire, contient une stèle architecturée de style néogothique en calcaire, sans doute réalisée entre 1842 (date d'acquisition de la concession) et 1847 (date de l'une des inhumations).

Ce tombeau se signale par la qualité de son décor sculpté mais également par sa forme. Les deux faces de la stèle sont conçues pour recevoir des épitaphes. Ici, la face postérieure n'a pas été utilisée.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/1. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1807-1828).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.