Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tombeau (stèle funéraire) Vaspasse

Dossier IA80006957 inclus dans Plaine F réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

AppellationsVaspasse
Parties constituantes non étudiéesclôture
Dénominationstombeau
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 127 plaine F
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en juillet 1849 et agrandie en décembre 1864 et en juillet 1871, par Frédéric Germain Vaspasse, domicilié à Amiens, 21 rue Basse Saint-Germain.

Période(s)Principale : 2e moitié 19e siècle , (détruit)
Principale : 1er quart 20e siècle

Cette concession, en bordure d'allée, est délimitée de chaque côté par un mur-bahut en granite belge et par deux vantaux antérieurs en bronze ouvragé reliés par une très belle chaîne. Le sol rehaussé en granite belge, présente quatre niveaux et est recouvert de mousse. La partie antérieure de la sépulture est occupée par une tombale en dos d'âne en granite belge. La sépulture contient une stèle architecturée en pierre d'Ecaussine, à fronton et colonnes monumentales à anneaux, dont la partie centrale, en forme de niche cintrée et ornée de mosaïques, abrite un relief en marbre blanc.

Inscriptions :

Dates des décès : 1833 ; 1853 ; 1866 ; 1866 ; 1869 ; 1871 ; 1874 ; 1876 ; 1878 ; 1937 / 1882 ; 1901 ; 1884 ; 1911 ; 1914 ; 1940.

Mursmarbre
granite
bronze
Typologiesstèle funéraire architecturée (colonnes) ; représentation figurée (relief)
État de conservationétat moyen, envahi par la végétation
Techniquesfonderie
sculpture
mosaïque
Précision représentations

Le fronton de la stèle est surmonté d'une belle croix à volutes, dont la base est sculptée d'un décor végétal (fleurs d'ancolie et feuilles de laurier). Les colonnes sont coiffées de chapiteaux fleuris et feuillagés (fleurs d'ancolie, feuilles d'acanthe et branches de laurier) et la partie supérieure des deux pans latéraux est gravée d'une croix latine ainsi que d'un décor végétal (fleurs d'ancolie et feuilles de laurier).

La partie centrale présente un décor de mosaïques étoilé (orange, rouge, or et bleu) ainsi qu'un relief en marbre blanc représentant le Christ en croix et des anges recueillant le sang. La base est agrémentée d'un décor végétal (fleurs d'ancolie et feuilles de laurier) ainsi que d'un Chrisme en médaillon encadré par l'alpha et l'oméga, au-dessous duquel s'entrecroisent des fleurs de lys.

Cette concession rehaussée, acquise en 1849 et agrandie en 1864 puis en 1871, conserve une clôture et un monument funéraire installés au début du 20e siècle, en remplacement de tombeaux de la 2e moitié du 19e siècle disparus. La stèle architecturée en pierre d'Ecaussine a probablement élevée vers 1910. Elle se signale par la présence d'un relief en marbre blanc, représentant le Christ en croix et des anges recueillant son sang.

Statut de la propriétépropriété publique
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.