Dossier d’œuvre architecture IA00049502 | Réalisé par
Fournier Bertrand
Fournier Bertrand

Chercheur de l'Inventaire du patrimoine - Région Hauts-de-France

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
; ;
  • inventaire topographique, canton de Noyon
  • patrimoine industriel, arrondissement de Compiègne
Ancien moulin du chapitre de la cathédrale de Noyon, dit moulin d'Wez, devenu minoterie
Œuvre étudiée
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté de communes du Pays Noyonnais - Noyon
  • Hydrographies la Verse
  • Commune Noyon
  • Adresse 49 rue du Faubourg-d'Amiens
  • Cadastre 1831 F(2) 470  ; 1974 AE 5
  • Dénominations
    moulin à farine
  • Appellations
    d'Wez
  • Parties constituantes non étudiées
    atelier de fabrication, salle des machines, écurie, porcherie, bâtiment d'eau

En 1825-1828, le moulin alors équipé de deux roues, fut transformé par son propriétaire Médard Descamps et doté d'une seule roue améliorée. La transformation des bâtiments dans l'état où l´on peut les voir actuellement fut probablement le résultat de travaux entrepris vers 1834 par le mécanicien Liénard de Soissons, qui permirent d'adopter le système de mouture à l'anglaise et trois paires de meules. Le diamètre de la roue hydraulique (probablement placée hors-oeuvre mais sous abri) était de 4,30 m. L'insuffisance des moyens énergétiques a semble-t-il obligé l'exploitant à adopter une machine à vapeur et une chaudière de brique aujourd'hui supprimées. Épargné par les destructions de 1914-1918, le moulin, qui appartenait en 1911 au meunier Alfred Delaporte, fut cédé vers 1929 à Raymond Vallet, aussi meunier. A cette date, il était alors équipé d'une roue Sagebien de 5 m de diamètre comportant 54 aubes (démontée en 1947). Il n'a pas été possible de déterminer à quel moment cette roue, conçue et brevetée par le célèbre ingénieur amiénois, a été installée à Noyon, alors qu'à Sempigny, le moulin de Pont-l´Evêque (étudié) en était équipé en 1865.

Situé au passage de la Verse, un moulin destiné à la mouture de grains est attesté en 840. Comme le moulin d´Andeu (étudié), il est donné aux chanoines de Noyon par Louis le Débonnaire (donation confirmée en 902 par Charles le Simple). Jusqu'à la Révolution, il appartient au chapitre de la cathédrale de Noyon. Le moulin actuel est construit à cet emplacement entre 1825 et 1828. Il est d'abord équipé de deux roues hydrauliques verticales, que son propriétaire, Médard Descamp, remplace par une seule, plus importante. En 1834, une partie du système de transmission de la force hydraulique est effectuée par Liénard, mécanicien à Soissons. La force motrice hydraulique étant devenue insuffisante, la minoterie est équipée d'une machine à vapeur avec sa cheminée, attestée en 1895. Après avoir subi quelques dommages au cours de la Première Guerre mondiale, le bâtiment initial est complété en retour de la façade postérieure, d'un atelier couvert en shed. La roue à aubes est démolie en 1946 et remplacée par un moteur à gaz pauvre, puis à fuel installé dans une salle des machines reconstruite. La minoterie a cessé son activité en 1963.

  • Période(s)
    • Principale : 2e quart 19e siècle, 2e quart 20e siècle
    • Secondaire : 20e siècle
  • Dates
    • 1825, daté par source

Le moulin est construit en pierre de taille de moyen appareil sur trois niveaux d'élévation, séparés chacun par un bandeau horizontal. Ce grand bâtiment, rythmé à l'origine de travées régulières, reçoit une couverture en ardoise, à longs pans et croupes, surmontée d'un lanterneau. Plusieurs baies ont été obturées, notamment à l'occasion de la construction de l'atelier en rez-de-chaussée avec shed, élevé en retour d'équerre de la façade postérieure. La cheminée d'usine, qui existait au début du 20e siècle, était en brique. Elle adoptait une forme tronconique sur socle quadrangulaire.

  • Murs
    • brique
    • pierre de taille
    • moyen appareil
  • Toits
    ardoise, verre en couverture
  • Étages
    2 étages carrés, étage de comble
  • Élévations extérieures
    élévation à travées
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • shed
    • croupe
    • lanterneau
  • Énergies
    • énergie hydraulique
    • énergie thermique
    • produite sur place
    • produite sur place
  • État de conservation
    établissement industriel désaffecté
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • AD Oise. Série S ; 7 Sp 309, 7 Sp 310, 7 Sp 311, Sp 469. Cours d'eau et usines.

Bibliographie

  • INVENTAIRE GENERAL Région Picardie. La ville de Noyon. Dir. Martine Plouvier. (Cahiers de l'inventaire ; 10). Catalogue de l'exposition : "Noyon, mille ans d'art et d'architecture", Musée du Noyonnais, 20 juin-5 octobre 1987. Amiens : AGIR-Pic, 1987.

    p. 224, 232.
  • INVENTAIRE GENERAL. Canton de Noyon. Oise. Réd. Michel Hérold, Alain Nafilyan. Phot. Fabrice Charrondière, Jean-Michel Perrin. Amiens : AGIR PIC, 1986. (Images du Patrimoine ; 25).

    p. 36.
  • PONTHIEUX, Alfred. L'ancien Noyon. Recherches historiques et topographiques sur les rues, maisons, hôtelleries et autres établissements de cette ville avant 1790. Chauny, Comité archéol. et hist. Noyon : comptes rendus et mémoires lus aux séances, 1912.

    p. 26.

Documents figurés

  • Moulin d'Huez appartenant au sieur Decampt. Dessin, 1er décembre 1851. (AN F14. 6209. La Verse. Rivières non navigables).

Date d'enquête 1986 ; Date(s) de rédaction 2009
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
(c) AGIR-Pic
Fournier Bertrand
Fournier Bertrand

Chercheur de l'Inventaire du patrimoine - Région Hauts-de-France

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.