Dossier d’œuvre architecture IA00062731 | Réalisé par
Ramette Jean-Marc (Rédacteur)
Ramette Jean-Marc

Chercheur de l'Inventaire général du Patrimoine culturel, Région Hauts-de-France.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • patrimoine industriel, Armentières
Malterie Motte-Cordonnier
Œuvre recensée
Auteur
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Métropole européenne de Lille - Armentières
  • Commune Armentières
  • Adresse 25 rue des Prés , 20 rue du Nord
  • Cadastre 1935 D10 3330 à 3334  ; 1958 CP 75  ; 2022 CP 524, 536, 583
  • Dénominations
    malterie
  • Destinations
    Malterie Motte-Cordonnier
  • Parties constituantes non étudiées
    magasin industriel, pièce de séchage

En 1891, la société Motte-Cordonnier sollicite l'autorisation d'ériger une malterie entre la rue du Nord et la rue des Prés. Les plans annexés à cette demande portent la signature de l'architecte Émile Pilette.

Il est probable que la production ait cessé complètement après la Première Guerre mondiale. En effet, la brasserie située dans le centre-ville ayant été détruite, l'entreprise Motte-Cordonnier érige une nouvelle brasserie plus moderne dotée d'une malterie, à l'ouest de la ville, scellant de facto le sort de cette petite unité.

En 2023, la pièce de séchage (touraille) située rue des Prés, bien que fortement dénaturée, est pérennisée par sa reconversion en logements. Le germoir, privé de son couvrement et de ses huisseries, est en mauvais état.

  • Période(s)
    • Principale : 4e quart 19e siècle
  • Dates
    • 1891, daté par source
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Pilette Émile
      Pilette Émile

      Émile-Jean-Baptiste Pilette, né en 1844 à Catillon-sur-Sambre (Nord) et mort après 1906, est un architecte français exerçant à Armentières. Il s’installe comme architecte à Armentières où il construit deux brasseries. Il est membre de la Société régionale des architectes du Nord en 1886.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      architecte attribution par source

L'usine occupe une parcelle traversante entre la rue du Nord et la rue des Prés. Le germoir, rue du Nord, est surmonté d'un magasin aux grains. Il est en brique et comprend un sous-sol, un rez-de-chaussée et deux étages. Il est couvert de toits à longs pans à croupes et est surmonté d'un lanternon en bois.

De section carrée, la pièce de séchage (touraille), située rue des Prés, est en brique. Elle est couverte d'un toit en pavillon. Sa reconversion en logements, impliquant le percement de baies, l'a profondément dénaturée. Elle compte aujourd'hui (2023) trois étages carrés.

  • Murs
    • brique
  • Toits
    tuile flamande mécanique
  • Étages
    3 étages carrés
  • Couvrements
    • charpente en bois apparente
  • Couvertures
    • toit en pavillon
  • Énergies
    • énergie thermique produite sur place
  • État de conservation
    établissement industriel désaffecté, menacé, mauvais état
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Cette étude menée en 1988 a fait l'objet d'une mise à jour par le service de l'Inventaire en 2023.

Documents figurés

  • Motte-Cordonnier. Construction d'une malterie, 1891 (AC Armentières, 1.777.51)

    AC Armentières : 1.777.51
Date d'enquête 1988 ; Date(s) de rédaction 1990, 2023
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
Ramette Jean-Marc
Ramette Jean-Marc

Chercheur de l'Inventaire général du Patrimoine culturel, Région Hauts-de-France.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.