Dossier d’œuvre architecture IA00062733 | Réalisé par
Ramette Jean-Marc (Rédacteur)
Ramette Jean-Marc

Chercheur de l'Inventaire général du Patrimoine culturel, Région Hauts-de-France.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • patrimoine industriel, Armentières
Filature Charles et Hubert Dansette dite Filature de coton de la Lys, puis filature des Fils d'Édouard et d'Eugène Dufour (détruite)
Œuvre recensée
Auteur
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Métropole européenne de Lille - Armentières
  • Commune Armentières
  • Lieu-dit Bac-Ducrocq
  • Adresse 62, 64 avenue Roger-Salengro
  • Cadastre 1935 D2 503 à 541  ; 1983 CE 102
  • Dénominations
    filature
  • Précision dénomination
    filature de coton
  • Appellations
    Filature de coton de la Lys, Filature des Fils d'Edouard et d'Eugène Dufour
  • Parties constituantes non étudiées
    atelier de fabrication, conciergerie, cheminée d'usine, voie ferrée, château d'eau, chaufferie, cantine, bureau, transformateur, magasin industriel, écurie

La filature Charles et Hubert Dansette, dite Filature de la Lys, est érigée en 1890 (date portée) par la société Dobson & Barlow, entreprise de la région de Manchester (Royaume-Uni) qui fournissait alors des usines clés en main (bâti et machines).

Elle est endommagée lors de la Première Guerre mondiale. Son rachat par Eugène et Édouard Dufour est attesté en février 1924 par une demande de ces derniers visant à obtenir l'autorisation d'y installer un dépôt d'essence.

En 1988, la filature fabrique du fil mixte (coton ou lin et fibre synthétique). Les machines sont de facture récente, hormis une tricoteuse Scott & Williams Inc., New-York, modèle K, des années 1915.

Placée en redressement puis en liquidation judiciaire en 1997, l'usine est totalement détruite en 2000.

Effectif : de 800 ouvriers dans les années 1950, l'entreprise n'en compte plus que 170 en 1988.

Située à l'angle de l'avenue Roger-Salengro et de la rue Pierre-Brossolette, l'usine occupe, en 1988, un vaste quadrilatère de plus de 2 ha.

Les balles de coton arrivent par rails via un embranchement ferroviaire situé au niveau de la conciergerie nord-est. Une plaque tournante permet d'orienter les wagons et de les acheminer dans les magasins aux balles situés le long de la rue Roger-Salengro. Ceux-ci, comptant au plus un étage, sont aveugles sur toute leur longueur. La cour pavée est bordée au nord par la chaufferie et la salle des machines attenante. Ces deux constructions en brique d'un étage chacune sont couvertes de toits à longs pans et décorées d'une frise en brique silico-calcaire. Un château d'eau, en brique et de même modénature, leur est accolé à l'est. Au sud de la cour, le long de la rue Roger-Salengro, se trouvent réfectoire, conciergerie, logement du directeur et garage à vélo, édifices en brique d'un étage au plus.

Le bâtiment de filature proprement dit occupe la partie centrale de la parcelle. Bâti en simple rez-de-chaussée, il est couvert de shed. Le mur longeant la rue Pierre-Brossolette est aveugle.

  • Murs
    • brique
  • Toits
    tuile flamande mécanique
  • Étages
    2 étages carrés, rez-de-chaussée surélevé
  • Couvrements
    • charpente en bois apparente
    • charpente métallique apparente
  • Couvertures
    • shed croupe
    • toit à longs pans
    • toit à longs pans brisés
  • Énergies
    • énergie électrique produite sur place
  • État de conservation
    détruit après inventaire
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Cette étude menée en 1988 a fait l'objet d'une mise à jour par le service de l'Inventaire en 2023.

Bibliographie

  • Commission « Armentières hier et aujourd’hui ». La Belle Époque à Armentières. Dunkerque : Westhoek/éditions des beffrois, 1986.

    p. 8.

Documents figurés

  • Plan monumental d'Armentières commercial et industriel, publié par l'administration des plans monumentaux de France, 1893 [en ligne] (Armentières : E. Cado, 1893).

    BNF-Gallica : GE-C-1756
  • Ch. & Ht. Dansette Frères, Armentières, photographie, 1897. In : DOBSON & BARLOW Limited. Patentees and Makers of Machinery on the Latest and most Approved Principles for Preparing, Spinning and Doubling cotton, cotton waste, wool, worsted, silk and vigonia yarns. Bolton : G. S. Heaton & Co, 1897.

    p. 37.
  • Filature de coton de la Lys, dossier de dommages de guerre, 1919 (AD Nord ; 10R4382).

    AD Nord : 10R4382
Date d'enquête 1988 ; Date(s) de rédaction 1990, 2023
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
Ramette Jean-Marc
Ramette Jean-Marc

Chercheur de l'Inventaire général du Patrimoine culturel, Région Hauts-de-France.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.