Dossier d’œuvre architecture IA02000160 | Réalisé par
Riboulleau Christiane
Riboulleau Christiane

Chercheur de l'Inventaire général du Patrimoine culturel, région Hauts-de-France jusqu'en 2022.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
; ;
Dufournier Benoît
Dufournier Benoît

Chercheur au service régional de l'Inventaire de 1985 à 1992, en charge du recensement du patrimoine industriel.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • inventaire topographique, canton du Nouvion-en-Thiérache
  • patrimoine industriel, Aisne
Ancienne Verrerie du Nouvion, puis Verrerie Saint-Antoine, puis Verrerie Doyen
Œuvre étudiée
Auteur
Copyright
  • (c) Ministère de la culture - Inventaire général
  • (c) Département de l'Aisne
  • (c) AGIR-Pic

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Thiérache - Nouvion-en-Thiérache
  • Commune Le Nouvion-en-Thiérache
  • Adresse 32, 34 avenue du Docteur-Jacques-Lemaire
  • Cadastre 1983 C3 827
  • Dénominations
    usine de verre creux
  • Appellations
    Verrerie du Nouvion, Verrerie Saint Antoine, Verrerie Doyen
  • Parties constituantes non étudiées
    conciergerie, bureau, atelier de fabrication, cheminée d'usine, four industriel, aire de stockage du combustible

Usine de verre creux construite à partir de 1909 ou 1910 (d'après matrices cadastrales) sous le nom de verrerie du Nouvion. Elle est connue sous le nom de verrerie Saint-Antoine à partir de 1932. Après son rachat par M. Doyen en 1957, les bâtiments sont restaurés, aménagés et de nouveaux fours sont construits. Le nombre des employés passe rapidement de 60 à 200. L'usine qui employait 150 ouvriers en 1969 a été définitivement fermée en février 1971. La plupart des bâtiments ont été détruits, d'abord entre 1975 et 1983, puis après 1990 (d'après comparaison des plans cadastraux). Il n'en subsiste plus que des vestiges.

  • Période(s)
    • Principale : 1er quart 20e siècle
    • Secondaire : 3e quart 20e siècle

Atelier de fabrication construit en brique et aménagé avec des parpaings de béton. Il comprend un sous-sol et un étage carré desservis par plusieurs escaliers droits ou en équerre, en maçonnerie ou en charpente. Il est couvert de sheds en ciment amiante et verre. Conciergerie et bureau édifiés en brique et couverts d'un toit à longs pans et pignon couvert. Abri pour les réservoirs à combustible construit en parpaings de béton.

  • Murs
    • brique
    • parpaing de béton
  • Toits
    tuile mécanique, ciment amiante en couverture, verre en couverture
  • Étages
    sous-sol, 1 étage carré
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • shed
    • appentis
    • pignon couvert
  • Escaliers
    • escalier dans-oeuvre : escalier droit en maçonnerie
    • escalier dans-oeuvre : escalier en équerre en charpente
  • Énergies
    • énergie thermique produite sur place
  • État de conservation
    vestiges, mauvais état
  • Statut de la propriété
    propriété privée

L'intégralité du dossier est consultable au centre de documentation de l'Inventaire du Patrimoine culturel à Amiens.

Date d'enquête 1993 ; Date(s) de rédaction 1995
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
(c) Département de l'Aisne
(c) AGIR-Pic
Riboulleau Christiane
Riboulleau Christiane

Chercheur de l'Inventaire général du Patrimoine culturel, région Hauts-de-France jusqu'en 2022.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Dufournier Benoît
Dufournier Benoît

Chercheur au service régional de l'Inventaire de 1985 à 1992, en charge du recensement du patrimoine industriel.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.