Dossier d’œuvre architecture IA02000162 | Réalisé par
Riboulleau Christiane
Riboulleau Christiane

Chercheur de l'Inventaire général du Patrimoine culturel, région Hauts-de-France jusqu'en 2022.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
; ;
Dufournier Benoît
Dufournier Benoît

Chercheur au service régional de l'Inventaire de 1985 à 1992, en charge du recensement du patrimoine industriel.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • inventaire topographique, canton du Nouvion-en-Thiérache
  • patrimoine industriel
Ancienne beurrerie coopérative agricole de la Thiérache, devenue laiterie coopérative de la Thiérache, puis fromagerie industrielle dite Fromagerie du Nouvion, actuellement Les Fromagers de Thiérache
Œuvre étudiée
Auteur
Copyright
  • (c) Ministère de la culture - Inventaire général
  • (c) Département de l'Aisne
  • (c) AGIR-Pic

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Thiérache - Nouvion-en-Thiérache
  • Commune Le Nouvion-en-Thiérache
  • Adresse 28, 30 rue de la Croix
  • Cadastre 1983 C1 520 A 523, 1042, 1058, 1704 A 1706, C2 544 A 555, 894, 896, 1192, 1197, 1209, 1420, 1663, 1693, C3 724
  • Dénominations
    laiterie industrielle, fromagerie industrielle
  • Appellations
    beurrerie coopérative agricole de la Thiérache, laiterie coopérative de la Thiérache, fromagerie du Nouvion, Les Fromagers de Thiérache
  • Parties constituantes non étudiées
    bureau, aire de stockage du combustible, chaufferie, atelier de fabrication, pièce de séchage, entrepôt industriel, magasin industriel, réservoir industriel, aire des déchets, atelier de réparation, stationnement, boutique, vestiaire d'usine, cantine, remise, cheminée d'usine

Laiterie industrielle fondée en 1942 sous le nom de beurrerie coopérative agricole de la Thiérache, installée dans les locaux d'une ancienne laiterie fondée en 1903 (porte la date), où avait été fabriquée pour la 1ère fois en France de la poudre de lait. En 1946, est construite la beurrerie (porte la date), puis en 1948 un quai de réception du lait et un atelier de fabrication de poudre de lait écrémé. Entre 1950 et 1953 sont installées une petite fromagerie et une sécherie de sous produits. La beurrerie connaît une grande extension entre 1955 et 1958, date portée. Entre 1962 et 1967, la laiterie coopérative de la Thiérache s'accroît d'une nouvelle installation de fabrication de lait en poudre, une nouvelle chaufferie et une fromagerie moderne qui porte la date de 1967. Ces constructions sont l'oeuvre de l'architecte Marcel Melon, une plaque porte son nom. En 1968, la fromagerie s'agrandit de hâloirs et de salles de saumure. L'usine emploie alors environ 400 personnes. Vers 1980, elle prend le nom de fromagerie du Nouvion et emploie 210 personnes. Ses bâtiments occupent 21500 m² sur une surface de 7 ha. Après le rachat de la fromagerie Fauquet vers 1990, l'atelier de fabrication du fromage a encore été étendu. L'usine porte depuis peu le nom de fromagers de Thiérache.

  • Période(s)
    • Principale : 1er quart 20e siècle
    • Principale : 2e quart 20e siècle
    • Principale : 3e quart 20e siècle
    • Secondaire : 4e quart 20e siècle
  • Dates
    • 1903, porte la date
    • 1946, porte la date
    • 1948, daté par travaux historiques
    • 1953, daté par travaux historiques
    • 1958, porte la date
    • 1967, porte la date
    • 1968, daté par travaux historiques
  • Auteur(s)

Les bâtiments de la 1ère beurrerie sont construits en brique, parfois enduite, et couverts de toits en ardoise à demi-croupe et croupe. Il s'y trouve les plus hauts bâtiments de l'usine, édifiés sur 3 niveaux desservis par des escaliers dans-oeuvre, en maçonnerie, droit ou tournant. Les bureaux sont en brique avec un toit d'ardoise à pignon couvert. L'atelier de réparation et le magasin central sont édifiés en pan de fer et brique, couverts de sheds en ciment amiante et métal. La fromagerie est construite partiellement en brique, partiellement en métal, et protégée par des toits à pignon couvert ou des sheds, principalement en ciment amiante et métal. Les constructions servant à la fabrication du lait en poudre sont en métal et couvertes de sheds ou toits à pignon couvert en métal.

  • Murs
    • brique
    • métal
    • enduit partiel
    • pan de fer
  • Toits
    ardoise, tôle ondulée, ciment amiante en couverture, métal en couverture
  • Étages
    2 étages carrés
  • Élévations extérieures
    élévation à travées
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • shed
    • appentis
    • croupe
    • demi-croupe
    • pignon couvert
    • noue
  • Escaliers
    • escalier dans-oeuvre : escalier droit en maçonnerie
    • escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour en maçonnerie
  • Énergies
    • énergie thermique produite sur place moteur thermique
    • énergie électrique achetée moteur électrique
  • Techniques
    • mosaïque
  • Statut de la propriété
    propriété privée

L'intégralité du dossier est consultable au centre de documentation de l'Inventaire du Patrimoine culturel à Amiens.

Date d'enquête 1993 ; Date(s) de rédaction 1995
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
(c) Département de l'Aisne
(c) AGIR-Pic
Riboulleau Christiane
Riboulleau Christiane

Chercheur de l'Inventaire général du Patrimoine culturel, région Hauts-de-France jusqu'en 2022.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Dufournier Benoît
Dufournier Benoît

Chercheur au service régional de l'Inventaire de 1985 à 1992, en charge du recensement du patrimoine industriel.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.