Dossier d’œuvre architecture IA02001704 | Réalisé par
  • patrimoine mémoriel, Chemin des Dames
Monument aux morts du 27e Bataillon de Chasseurs Alpins (BCA) à Braye-en-Laonnois
Œuvre étudiée
Copyright
  • (c) Ministère de la culture - Inventaire général
  • (c) Département de l'Aisne
  • (c) AGIR-Pic

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Grand Laonnois - Craonne
  • Commune Braye-en-Laonnois
  • Dénominations
    monument aux morts
  • Appellations
    du 27e Bataillon de Chasseurs Alpins (BCA)

Lors de la Première Guerre mondiale, le 27e Bataillon des Chasseurs Alpins fut envoyé dans tous les secteurs du front. En avril 1917, la brigade eut mission d'attaquer la tranchée de Lutzen. Le 10 août de la même année, la troupe repousse une contre-attaque au Chemin des Dames qui lui valut sa quatrième citation à l'ordre du corps d'armée. En octobre, l'équipe se distingue à Pargny-Filain où l'ennemi est écarté. Le 31 août 1918, elle reçoit une fois de plus les honneurs lors de la prise de la ligne Hindenburg et obtient à cette occasion sa septième citation. Titulaire de neuf citations, la brigade voit son fanion décoré de la fouragère de la légion d'honneur. Lors de la Seconde Guerre mondiale, une grande bataille eut lieu à Braye-en-Laonnois. Le monument fut alors érigé le 31 août 1947 par André Lavorel, architecte, ancien caporal chef au 27e BCA en honneur des combattants des deux grandes guerres. Le monument est également consacré au 67e Bataillon des Chasseurs Alpins.

Situé sur l'éperon dominant Braye-en-Laonnois au sud-ouest, ce monument aux morts occupe un emplacement panoramique exceptionnel depuis lequel le visiteur possède une vue étendue sur la vallée de l'Aisne, traversée par le canal reliant l'Aisne à l'Oise. De forme trapézoïdale, l'édifice est ajouré d'une croix latine qui en accentue l'élan. Le monument rend hommage aux différentes régions présentes sur le champ de bataille des deux guerres mondiales. La signature des deux auteurs est visible à la base de l´édifice, accompagnée du lieu d'exécution de l'oeuvre : "Maimont-Glières / Lavorel-Ing. / Hyvert-Sculp".

  • Murs
    • pierre
  • Typologies
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Malgré son édification tardive, l´édifice a été retenu tant pour le rôle essentiel que joua le 27e BCA dans l´histoire du Chemin des Dames que pour son implantation hautement symbolique au coeur d´un champ de bataille dont le relief témoigne encore des bombardements multiples.

Date d'enquête 2003 ; Date(s) de rédaction 2003
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
(c) Département de l'Aisne
(c) AGIR-Pic