Dossier d’œuvre architecture IA02010904 | Réalisé par
Barbedor Isabelle (Rédacteur)
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • enquête thématique régionale, La première Reconstruction
  • patrimoine mémoriel
Monument aux morts de Vouël
Œuvre repérée
Auteur
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté d'agglomération Chauny-Tergnier-La Fère - Tergnier
  • Commune Tergnier
  • Lieu-dit Vouel
  • Adresse rue de Grasse
  • Précisions anciennement commune de Vouël

Le conseil municipal de Vouël décide l'érection d'un monument aux morts et le lancement d'une souscription, en 1920. Le choix de l'emplacement est arrêté en 1922. Le monument aux morts, exécuté par le sculpteur Staquet de Tergnier (signature), est inauguré en avril 1925. Les cartes postales des années 1930 montrent qu'il y avait deux jardinières fixées à la bordure du monument.

Un article publié dans le Grand Echo de l'Aisne et illustré d'une photographie du monument, du maire de Vouël et du sculpteur, le décrit ainsi : "D'une conception artistique des plus heureuses, Il est constitué par une stèle en granit de Belgique, sur la face principale de laquelle est sculptée une femme personnifiant la commune de Vouël pleurant ses enfants morts pour la Patrie. Un soleil d’or se levant derrière les ruines amoncelées annonce la Renaissance du Pays. Au-dessous une plaque de marbre noir avec cette simple inscription "A nos Enfants morts pour la France 1914-1918" ; de chaque côté sont gravés les noms de ces derniers ainsi que celui des victimes civiles".

Les dalles placées au sol sont des ajouts postérieurs à la seconde guerre mondiale comme l'aménagement végétal et la clôture qui protège le monument.

Le monument est élevé à l'extrémité ouest de la place publique plantée de deux rangées d'arbres, qui sépare la mairie des écoles ; il est protégé par une clôture en fer forgé.

Le monument présente la forme d'une stèle évasée en partie basse, fixée sur une base à deux degrés. Il est placé au centre d'un espace de plan carré recouvert de graviers et délimité par une bordure en pierre. Deux dalles posées au sol sont adossées au nord et au sud. Deux plaques en marbre blanc sont déposées à la base du monument.

Inscriptions (face principale) : A NOS ENFANTS / MORTS POUR LA / FRANCE / 1914 1918 / 1939 1945.

Inscription (plaque posée sur les marches) : LES ANCIENS COMBATTANTS / DE LA REGION TERNOISE / A LEURS CAMARADES DE VOUEL / TOMBES AU CHAMP D'HONNEUR.

Inscription (plaque posée sur le gravier) : POUR REUSSIR UNE MISSION / IL N'Y A QU'A VOULOIR / VEDRINES / VOUEL 1917.

  • Murs
    • marbre
  • Typologies
    stèle (1er quart 20e siècle) ; représentation figurée (bas-relief) (1er quart 20e siècle)
  • Techniques
    • sculpture
  • Précision représentations

    Stèle : Femme assise (pleureuse), casque, masque, fût de canon et roue à ses pieds. Fond de paysage (collines) et soleil doré. Arbre (laurier) dont certaines feuilles détachées des branches tombent vers le sol.

    Socle : décor de palmes.

  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Documents d'archives

  • AC Tergnier. Vouel. Registre des délibérations du conseil municipal (1897-1924).

  • Le Grand Echo de l'Aisne.

    "Vouel glorifie la mémoire de ses enfants morts pour la France". 8 avril 1925, p. 1.
Date d'enquête 2021 ; Date(s) de rédaction 2021
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers