Dossier d’aire d’étude IA59001544 | Réalisé par
Grembert Lucie (Rédacteur)
Grembert Lucie

Chargée de mission à l'Inventaire général du patrimoine culturel Région Hauts-de-France (depuis 2020).

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
;
Luchier Sophie (Rédacteur)
Luchier Sophie

Chercheur de l'Inventaire général du patrimoine culturel.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • enquête thématique départementale, Patrimoine XXe Maubeuge et Val de Sambre
Présentation de la commune de Marpent
Auteur
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

  • Aires d'études
    Communauté d'agglomération Maubeuge Val-de-Sambre
  • Adresse
    • Commune : Marpent

Le village de Marpent connaît un développement urbain grâce à la rivière Sambre et à la ligne de chemin de fer Paris-Erquelinnes (Belgique) qui ont contribué à l'installation d'industriels. C'est également la proximité avec la commune de Jeumont qui fait bénéficier Marpent d'une réflexion sur l'aménagement de la commune dans le cadre de la loi de 1919 obligeant les communes importantes à concevoir un plan d'aménagement, d'embellissement et d'extension.

La Société Anonyme Baume et Marpent, fondée en 1882, fabricant de matériels de chemin de fer, est certainement à l'origine de la création de la cité de cheminots (localisée à Jeumont d'après les documents de la Compagnie de chemin de fer du Nord). C'est une cité de taille modeste, composée de cinquante logements "en dur", sans aucun bâtiment à usage commun, construite entre 1919 et 1925.

D'autres usines métallurgiques s'implantnt : la fabrique d'outillage mécanique Sirjacq et Berteaux (1902) , la société Henri Obein et Cie, fabricant d'aciers spéciaux (1923). Le sous-sol est également exploité depuis le XVIIe siècle : une carrière de marbre noir rayé de blanc a ainsi fourni du marbre pour le château de Versailles. Le développement de l'industrie marbrière se fait au milieu du XIXe siècle et connaît son essor à partir de 1870 dans toute la région. À Marpent, plusieurs entreprises sont créées :

- la Société anonyme Marmor reprend l'entreprise Pirmez Moucheur en 1894,

- la Société des carrières et marbreries de Marpent reprend Devillers et Cie en 1927,

- la Société anonyme des terres plastiques, produits réfractaires et céramiques est créée en 1908,

- la société Royez frères, fabricant du plâtre et du ciment en 1914.

L'architecture publique du XXe siècle est étudiée à partir de l'école de filles, construite par Adolphe Danis (1888-1969) en 1932 et de l'ensemble salle des fêtes-mairie, réalisé entre 1952 et 1964 par Adolphe Danis puis André Gaillard à sa suite. D'autres aménagements de moindre intérêt ont été réalisés. La poste est une maison en brique datant de la fin du XIXe siècle, aménagée en 1901 par l'architecte Neulliès. Après la guerre, la remise en état des bâtiments communaux est confiée à l'architecte Lafitte (Jean ?), qui aménage également une maison en mairie vers 1929. Un kiosque est construit en 1926.

  • ROUSSEL Christian, MESSAGER André. Mémoires en images : Jeumont et Marpent. Joué-lès-Tours : Alan Sutton, 1997.

Date d'enquête 2001 ; Date(s) de rédaction 2002, 2023
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
Grembert Lucie
Grembert Lucie

Chargée de mission à l'Inventaire général du patrimoine culturel Région Hauts-de-France (depuis 2020).

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Luchier Sophie
Luchier Sophie

Chercheur de l'Inventaire général du patrimoine culturel.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.