Dossier d’œuvre architecture IA59001999 | Réalisé par
Luchier Sophie
Luchier Sophie

Chercheur de l'Inventaire général du patrimoine culturel.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • inventaire topographique, PNR Scarpe-Escaut
Ferme de Coutan
Œuvre étudiée
Auteur
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
  • (c) Parc naturel régional Scarpe-Escaut

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté d'agglomération de la Porte du Hainaut - Saint-Amand-les-Eaux
  • Hydrographies rivière de l' Elnon
  • Commune Lecelles
  • Lieu-dit Coutan
  • Adresse 515 rue du Rivage
  • Cadastre 1805 B 16  ; 1821 B 401, 402, 403, 404 ; 1885 B 517, 522, 523, 524, 525 ; 2003 B 0383
  • Dénominations
    ferme
  • Appellations
    de Coutan
  • Parties constituantes non étudiées
    logement, grange, étable à vaches, étable à chevaux, charretterie, poulailler, brasserie

Cette ferme était une dépendance de l'abbaye de Saint-Amand. Les traces architecturales les plus anciennes conservées datent vraisemblablement du 17e siècle, comme en témoigne une poutre de la grange portant l'inscription "1606 verdebras". Au début du 19e siècle, la famille de censiers, meuniers et brasseurs, Legrand, achète la ferme de Wabimpré pour en faire leur manoir, cense affermée aux Wibault, et exploitent la ferme de Coutan. Ils reconstruisent les étables, les écuries, installent la brasserie, et construisent un chartil. Les cadastres successifs (1805, 1821 et 1886) permettent de dater cette évolution : le chartil et un édifice rectangulaire (au milieu de la cour) ont été construits entre 1805 et 1821, le manège (disparu) est adjoint à la grange entre 1821 et 1886. Des restaurations et aménagements ont été effectués essentiellement au 20e siècle.

  • Période(s)
    • Principale : 17e siècle , (incertitude)
    • Principale : 18e siècle
    • Principale : 19e siècle
    • Principale : 20e siècle
  • Dates
    • 1606, porte la date

L'ensemble est situé en bordure de la rivière de l'Elnon et bénéficie de l'aménagement d'un bief (?) entourant la ferme, rappelant les dispositions avec douves des autres censes de la région. Le plan géométrique de 1805 indique l'emplacement d'un moulin à demi ruiné, aujourd'hui disparu, un moulin à eau, dont il ne reste que les murs de soubassement en pierre et grès et une brasserie sur la rive opposée, dont l'activité a été intégrée à la ferme à la fin du 19e siècle, actuellement disparue. L'ancienne cense de Coutan est une ferme à cour fermée composée d'un pigeonnier-porche (19e siècle, restauré), d'un logis (18e siècle), d'une ancienne brasserie (19e siècle), d'une grange (17e siècle ?), et d'étables-écuries (19e siècle). L'élévation du logis et en brique sur un soubassement de grès et pierre, qui est également utilisé pour le chaînage des ouvertures. A l'extérieur du quadrilatère, devant la ferme, est situé le fournil, et sur le côté est, le chartil. La grange, entièrement élevée en moellons de pierre, est le seul exemple conservé de ce mode de construction de l'aire d'étude (Campagne Habitée) et conserve l'inscription "verdebras 1606" sur l'entrait de la grange.

  • Murs
    • brique
    • pierre
    • grès
  • Toits
    tuile flamande plombifère, tuile flamande
  • Plans
    plan rectangulaire symétrique
  • Étages
    en rez-de-chaussée
  • Élévations extérieures
    élévation ordonnancée
  • Couvertures
    • toit à longs pans brisés
  • Statut de la propriété
    propriété privée
Date d'enquête 2003 ; Date(s) de rédaction 2003
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
(c) Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut
Luchier Sophie
Luchier Sophie

Chercheur de l'Inventaire général du patrimoine culturel.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers