Dossier d’œuvre architecture IA59002605 | Réalisé par
  • enquête thématique régionale, églises paroissiales et chapelles du Nord-Pas-de-Calais 1945-2010
Eglise paroissiale Saint-Jacques
Œuvre étudiée
Auteur
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté urbaine de Dunkerque - Dunkerque-Ouest
  • Commune Grande-Synthe
  • Adresse rue Pierre-Loti
  • Cadastre 2010 AZ 543

L'église de Grande-Synthe est détruite à la dynamite par les Allemands dans la nuit du 16 septembre 1944. Après guerre, la création à Dunkerque d'une usine de sidérurgie tranforme les zones d'habitation en termes de nombre d'habitants et de localisation. Les limites des paroisses sont revues en conséquence. Deux églises s'avèrent nécessaires sur le territoire de la commune de Grande-Synthe voisine (cf. IA59002606). L'église Saint-Jacques est construite grâce aux dommages de guerre mais aussi en partie par l'association diocésaine de Lille qui offre la construction de deux travées supplémentaires. Elle est édifiée sur les plans de l'architecte Léon Finet entre 1956 et 1961.

L'édifice en brique est de plan rectangulaire. Il comprend un seul vaisseau, une sacristie et une salle de catéchisme situées de part et d'autre du chœur. Le campanile est implanté à un angle de la façade principale. Il surmonte le baptistère. La statue de saint Jacques en façade, le tabernacle et les chandeliers sont dus au sculpteur lillois Emile Morlaix, l'autel à Maurice Ringot. Les vitraux sont réalisés par la société Les verriers d'Ile-de-France.

  • Murs
    • brique
  • Toits
    ardoise
  • Plans
    plan allongé
  • Étages
    1 vaisseau
  • Couvertures
    • toit à longs pans
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune
Date d'enquête 2005 ; Date(s) de rédaction 2005
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général