Dossier d’œuvre architecture IA62000187 | Réalisé par
  • recensement du patrimoine balnéaire
Maison dite Villa Fair Way puis The Sandhill
Œuvre recensée
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté d'agglomération des Deux Baies en Montreuillois - Etaples
  • Commune Le Touquet-Paris-Plage
  • Adresse 206 avenue Maxence Van der Meersch
  • Cadastre 1993 AY 26
  • Dénominations
    maison
  • Appellations
    Villa Fair Way puis The Sandhill

Maison dite villa "Fair Way", construite en 1929 pour Stoneham d'après les plans de l'architecte Louis Quételart.

Rebaptisée "La Maison dans la dune" en référence au titre de son premier roman (prix Goncourt, 1932), la maison a appartenu à l'écrivain Maxence Van der Meersch qui l'a occupée de 1949 jusqu'à son décès au Touquet-Paris-Plage en 1951.

Revendue au décès de l'écrivain, elle a ensuite porté le nom de "The Sandhill".

  • Période(s)
    • Principale : 2e quart 20e siècle
  • Dates
    • 1929, daté par source
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Quételart Louis
      Quételart Louis

      Louis Quételart (Berck (Pas-de-Calais), 1888 - Le Touquet-Paris-Plage (Pas-de-Calais), 1950) est un architecte français. D'origine modeste, à l'âge de quatorze ans, il entre dans l'un des trois cabinets d'architecte berckois, le cabinet Gaston Bellêtre, spécialisé dans la construction de résidences balnéaires. Il poursuit sa formation dans l'entreprise Charbonnier à Berck. À dix-neuf ans, il devient collaborateur de l'agence d'Albert Pouthier à Paris-Plage, qui construit des résidences balnéaires de luxe au Touquet. Il y fait rapidement ses preuves et devient chef de projet. Il apprend le métier d'architecte sur le terrain mais n'en a pas le diplôme.

      Après la Première Guerre mondiale, Louis Marie Cordonnier, ayant croisé et apprécié Louis Quételart au Touquet-Paris-Plage, lui propose de s'associer avec Pierre Ragois dans le cadre des reconstructions des régions libérées, Pierre Ragois usant de sa qualité d'architecte diplômé du gouvernement et Louis Quételart de ses connaissances de la région et des entreprises locales. Fin 1919, ils installent leur agence à Béthune. Pierre Ragois, fort occupé par ses dossiers parisiens, fait appel moins d'un an plus tard à un jeune architecte diplômé, André Pavlovsky pour compléter l'équipe et finalement le remplacer. En 1930, le cabinet compte une dizaine de collaborateurs. Il est l'auteur de nombreux édifices, parmi lesquels une centaine de villas au Touquet-Paris-Plage dont une vingtaine figurent à l'inventaire général du patrimoine culturel, voire au titre des monuments historiques.

      Ayant participé activement à la création de l'ordre des architectes, Louis Quételart est nommé le 5 août 1941 architecte agréé pour la reconstruction sous le numéro 1 624. Il est membre de l'Union syndicale des architectes français et de la Société régionale des architectes du Nord de la France. Les dernières années de sa vie sont marquées par deux bâtiments qui sont devenus emblématiques du Touquet-Paris-Plage : le plongeoir de la piscine et le phare. Il est également l'auteur des bancs publics verts et blancs, de chaque côté desquels sont intégrées des jardinières et que l'on retrouve sur la digue et dans toutes les avenues en forêt.

      Louis Quételart a inventé le « style touquettois moderne » caractérisé par de vastes toitures, des doubles pignons, des retombées d'arcs sans piédroits, des oculi… Son style a tant marqué qu'on parle de « villa Quételart ». Dès l'année 1929, le magazine L'Illustration lui consacre plusieurs pages à l'occasion d'un article rédigé par Léandre Vaillat ayant pour objet les villas, chaque dessin ou photographie de villa étant assorti de son plan masse.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      architecte attribution par travaux historiques
    • Personnalité :
      Van der Meersch Maxence
      Van der Meersch Maxence

      Maxence Vandermeersch dit Maxence Van der Meersch (Roubaix (Nord), 1907 - Le Touquet-Paris-Plage (Pas-de-Calais), 1951) est un avocat et écrivain français, dont l'œuvre principale est L'Empreinte du dieu, prix Goncourt en 1936. [...] Il achète, en 1949, une villa au Touquet-Paris-Plage, qu'il appelle La Maison dans la dune (rebaptisée ultérieurement Sandhill), du nom de son premier ouvrage. Elle est située à l'angle de l'avenue Maxence Van der Meersch et de l'allée des Chèvrefeuilles. Il y meurt, emporté par la tuberculose pendant l'année 1951 à seulement 43 ans. On peut lire sur la façade, l'inscription : A achevé ici sa brève existence le 14 janvier 1951, à la recherche du vrai.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Maxence_Van_der_Meersch#Fin_de_vie [consulté le 12/05/2023]

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      habitant célèbre attribution par source
  • Murs
    • brique
    • enduit
  • Toits
    tuile flamande mécanique

Bibliographie

  • LE TOUQUET-PARIS-PLAGE. SOCIETE ACADEMIQUE. Le Touquet-Paris-Plage (1912-2012) : un siècle d'histoires. Editions Henry, 2011.

Date d'enquête 1994 ; Date(s) de rédaction 1994
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général