Dossier d’œuvre architecture IA62001392 | Réalisé par
  • enquête thématique départementale, patrimoine Art Déco d'Arras
  • patrimoine de la Reconstruction
Immeuble de rapport
Œuvre recensée
Auteur
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté urbaine d'Arras
  • Commune Arras
  • Adresse 26 boulevard de Strasbourg
  • Cadastre 2008 AB 714 2008 AB 714, 1020
  • Dénominations
    immeuble
  • Parties constituantes non étudiées
    restaurant, boutique

Cet immeuble, partiellement détruit par les bombardements lors de la première guerre mondiale, est reconstruit à partir de 1921, date à laquelle une première demande d'avance en espèces a été effectuée par le propriétaire auprès du service d'architecture du ministère des régions libérées pour la reconstruction de son immeuble. L'édifice est réalisé sur les plans de l'architecte arrageois Paul Clavier, agréé pour les travaux des Sociétés Coopératives de reconstruction du Pas-de-Calais. Son rez-de-chaussée était alors à usage de droguerie.

Cet immeuble imposant est situé sur le boulevard de Strasbourg dans le centre d'Arras. Sa façade est en béton enduit (seule la lucarne du pignon arbore un béton brut). Pour éviter la monotonie de la façade, l'accent est porté principalement sur la travée de gauche (travée de la porte cochère), surmontée d'une lucarne maçonnée, et secondairement sur la travée centrale, encadrée de pilastres analogues aux pilastres d'angle (travée de la porte piétonne). Elle est rythmée par six travées de portes-fenêtres à deux croisées à meneaux et traverses ; celles-ci présentent respectivement des arcs segmentaires au premier étage, des arcs cintrés au second étage et celles de l'étage d'attique des plates-bandes. Les travées des étages sont délimitées par des chaînes verticales de béton ; celles de l'étage d'attique le sont par des colonnes surmontées d'une corniche d'entablement. La structure de cet immeuble ainsi que l'ensemble de ses éléments de modénature sont de style classique. La reconstruction de cet immeuble après la Première Guerre mondiale a permis l'introduction discrète de décors de style Art déco dans les ferronneries des garde-corps des balcons. Chaque étage est marqué par une déclinaison différente du panier de fleurs aux motifs circulaires caractéristique du style.

  • Murs
    • béton
  • Toits
    ardoise
  • Étages
    étage de comble, 3 étages carrés
  • Élévations extérieures
    élévation ordonnancée
  • Couvertures
    • toit à longs pans brisés
  • Typologies
    immeuble de rapport avec boutique en rez-de-chaussée
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • A.D. Pas-de-Calais. Série R ; 10R9, sous-série 5017.

Date d'enquête 2008 ; Date(s) de rédaction 2009
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général