Dossier d’œuvre architecture IA62001462 | Réalisé par
  • enquête thématique départementale, patrimoine Art Déco d'Arras
  • patrimoine de la Reconstruction
Grand magasin, dit Galeries Modernes
Œuvre recensée
Auteur
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté urbaine d'Arras
  • Commune Arras
  • Adresse 35 rue Ernestale
  • Cadastre 2008 AC 125
  • Dénominations
    grand magasin
  • Appellations
    Galeries modernes

Les Galeries Modernes sont construites dans l'immédiate après-guerre, vers 1920, comme l'atteste le permis de construire conservé au service d'urbanisme de la mairie d'Arras. Soumis à l'alignement de la rue Ernestale, l'immeuble est, dès cette date, construit selon l'alignement projeté. Les plans d'alignement de la ville de 1923 attestent de la réalisation de l'alignement à cette date.

  • Période(s)
    • Principale : 1er quart 20e siècle

Cet édifice occupe une large parcelle qui s'étend sur la largeur de l'îlot compris entre la rue Ernestale et la rue du Collège. Il est en béton. Sa façade est constituée de sept travées réparties en trois parties ; des chaînes verticales de briques séparent chaque travée. La partie centrale est composée de trois travées de baie qui se superposent sur deux étages ; elle est encadrée par deux parties latérales comprenant deux travées de baies. La composition fonctionnelle de l'édifice est caractéristique de l'architecture moderniste de la période de l'entre-deux-guerres : en effet, les nombreuses baies qui composent la façade permettent une large diffusion de la lumière aux deux étages. Son style épuré est particulièrement représentatif de l'Art déco de la fin des années 1920. Les uniques motifs ornant la façade sont constitués de dents de scie situées à la fois sur les allèges et de chaque côté du haut de la façade, encadrant un lettrage géométrique (Galeries Modernes) caractéristique du style. Le fronton est marqué de stries insérées dans des formes losangiques. L'appui de baie plein et arrondi, soutenant les trois baies du fronton, est constitué de denticules très espacés. Les garde-corps des baies à spirales et à vagues s'inscrivent également dans la mouvance Art déco. Les 3 grandes baies du rez-de-chaussée sont couvertes de plates-bandes adoucies aux angles.

  • Murs
    • béton
  • Toits
    ardoise
  • Étages
    étage de comble, 2 étages carrés
  • Couvertures
    • toit à longs pans brisés
  • Statut de la propriété
    propriété privée
  • Intérêt de l'œuvre
    à signaler

Ce grand magasin, construit dans l'immédiat après-guerre, constitue, à Arras, un exemple unique d'architecture commerciale de cette époque. Combinant formes, décors géométriques caractéristiques de l'Art déco et caractère fonctionnel, il témoigne de l'avant-gardisme architectural dont font l'objet les grands magasins au début des années 1920. Rappelons que le style Art déco connut son plus vif succès lors de l'exposition des Arts décoratifs en 1925 avec la réalisation de pavillons de grands magasins tels Les Galeries Lafayette et le Bon Marché.

Documents d'archives

  • AC Arras. Service d'urbanisme. Permis de construire.

Documents figurés

  • Arras. Les galeries modernes. Carte postale (AD Pas de Calais ; 38 FI 983).

Date d'enquête 2008 ; Date(s) de rédaction 2008
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général