Dossier d’œuvre architecture IA62001508 | Réalisé par
Luchier Sophie
Luchier Sophie

Chercheur de l'Inventaire général du patrimoine culturel.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • recensement du patrimoine balnéaire, Berck
Lotissement concerté, dit Quartier Terminus - Belle-Vue
Œuvre étudiée
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté d'agglomération des Deux Baies en Montreuillois - Berck
  • Commune Berck
  • Dénominations
    lotissement concerté, quartier
  • Appellations
    Quartier Terminus, Quartier Belle-Vue

Berck Terminus et Berck Belle-Vue sont deux plages - quartiers, interdépendants, créés à la fin du XIXe siècle au nord de la station, au-delà de la zone accueillant des hôpitaux. Les travaux historiques mentionnent que la cérémonie d´inauguration du casino de Terminus (fig.) a lieu en 1887, ce qui signe la naissance de Terminus. Soulignons la coïncidence avec la construction la même année par le même propriétaire, M. Roy, propriétaire à Beauvais, d´un autre casino sur l´Esplanade (section A parcelle 515, située dans le lotissement - quartier Rothschild) (dépouillement des matrices cadastrales AD Pas-de-Calais, 3P 108/118). Alfred Lambert, ingénieur et entrepreneur domicilié à Paris, est, vers 1890, le promoteur du prolongement de la ligne de chemin de fer Berck-Plage à Berck Terminus et la construction de la gare de Belle-Vue, qui était destinée à faciliter l´accès au nouveau quartier.

En vue du lotissement du quartier a lieu en 1899 une première vente de 6 lots de terrains de la Société des Dunes, dont Alfred Lambert est propriétaire. Cette même année, les biens d´Alfred Lambert sont vendus à Charles Itasse, qui, en 1901, reprend le projet d´Alfred Lambert de prolonger la ligne de chemin de fer de Berck-plage à Paris-Plage.

Vers 1926, Robert Warion, architecte résidant à Reims, et gérant de la société à responsabilité limitée Terminus-Berck rédige le cahier des charges (AD Pas-de-Calais 1997 W 5/ pièce 28) du lotissement Terminus en 1924. Le lotissement est approuvé par le Conseil Municipal, puis la commission départementale d´aménagement et extension de la ville et la préfecture en novembre 1926. En 1929, la Société Terminus achète ou fait construire 4 chalets sur la parcelle B 500 par l´architecte Henri Royer, de Reims. Les cartes postales et les différents plans (cadastre de 1912, plan d´aménagement de 1928 et de 1948) témoignent des rares villas construites à Belle-Vue et de la tentative avortée de la création d´un lotissement à Terminus. Au nord de Belle-Vue fut entreprise vers 1934 la construction de l´hôpital Gressier, qui resta inachevé en 1937 et accueillit l´Usine des Dunes pendant la seconde guerre mondiale. Cette usine a été détruite en 2010.

  • Statut de la propriété
    propriété publique

Annexes

  • Extrait du cahier des charges du quartier Belle-Vue
Date d'enquête 2011 ; Date(s) de rédaction 2011
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
Luchier Sophie
Luchier Sophie

Chercheur de l'Inventaire général du patrimoine culturel.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.