Dossier d’œuvre architecture IA62001762 | Réalisé par ;
Barbedor Isabelle (Rédacteur)
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • recensement du patrimoine balnéaire, Berck
Ancienne pension de famille, dite Villa maritime (actuelle résidence Les Marronniers)
Œuvre repérée
Auteur
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté d'agglomération des Deux Baies en Montreuillois - Berck
  • Commune Berck
  • Lieu-dit quartier de Lhomel
  • Adresse 17 rue Armand , rue Athur-Bécart , ancienne rue de Paris
  • Cadastre 2012 D2 507, 508  ; 2006 BR2 375
  • Dénominations
    maison
  • Appellations
    Villa maritime, Les Marronniers

L'édifice, implanté sur l'angle de la parcelle, est représenté sur le cadastre de 1912. Il a été agrandi de deux ailes, l'une (rue Armand), vers 1920, l'autre (rue Arthur-Bécart) dans le 4e quart du 20e siècle. Les cartes postales du début du 20e siècle, la donnent comme maison de famille, dite Villa maritime.

Le Guide du Baigneur de Berck de 1928 date la construction de la villa en 1913. Elle est décrite comme maison de pension possédant un grand jardin. Elle a été conçue par l'architecte P. Coutou et construite par les entrepreneurs Alcide Pichard et Georges Cretelle.

Cette maison d´angle, construite à l´alignement de deux rues, comporte une cave, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage de comble. Elle est construite en brique enduite et possède un toit à longs pans brisés. Les élévations sur les deux rues sont régulières, très plates et dépourvues de décor. Le traitement porte sur la travée d´angle : précédée d´un emmarchement, formée de trois pans, avec la porte d´entrée sur le pan médian, elle est en retrait de l´alignement des façades sur rues, ce qui donne l´animation de l´édifice ; l´étage possède un balcon filant à garde-corps en bois ; les deux pans latéraux de l´étage comportent chacun un oculus aveugle, le pan médian ouvrant par une porte-fenêtre ; au-dessus de celle-ci un cartouche rectangulaire porte le nom de la maison. La corniche possède un corps de moulures absent sur les élévations sur rues. Le nom de l´architecte et des entrepreneurs est porté sur une plaque située sur la façde principale.

  • Murs
    • brique
    • enduit
  • Toits
    ardoise
  • Étages
    sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
  • Élévations extérieures
    élévation ordonnancée
  • Couvertures
    • toit en pavillon
  • Statut de la propriété
    propriété privée
Date d'enquête 2006 ; Date(s) de rédaction 2006
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.